A

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

Le mot athée (sans dieux) apparaît dès la fin du XIVe siècle pour condamner les fêtes populaires qui tournent en dérision les cérémonies rituelles. Il s’agissait donc d’une insulte pour désigner les adversaires de la religion. Puis les croyances ont été remplacées par les sciences qui se suffisent à elles-même, et tous les rouages de la vie sociale dans les pays occidentalisés fonctionnent désormais comme si Dieu n’existait pas. Le fait de se passer des dieux est donc une histoire des humains qui ne croient qu’à l’existence des humains, une libération des chaînes imposées par un langage manipulé par les inventeurs des dieux. Mais si la classe globale n’a plus besoin de liens religieux pour construire sa société thermo-industrielle, il lui manque aujourd’hui cruellement le respect de la Nature sans laquelle elle n’est rien.

Admire le soleil couchant,  marche dans la tranquillité de la forêt,

tu n’auras plus besoin de somnifères ou d’antidépresseurs

ni des dieux invisibles parce qu’inexistants.