A

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

L’univers n’a pas de but, et surtout pas celui de donner un sens à l’existence des humains. Du point de vue sidéral, la chute d’un empire terrestre même unifié ne compte pas plus que la rencontre entre notre galaxie, la Voie lactée, et la nébuleuse d’Andromède qui va avoir lieu dans trois milliards d’années. Quand le dernier homo sapiens s’éteindra sur terre, notre planète ne sentira même pas sur elle le passage d’une ombre furtive. Mais c’est aux humains de gérer leur présent et ils peuvent le faire de deux manières contradictoires. Ils se réfèrent comme d’habitude à leur passé, ils préfèrent écouter leurs dieux de la haine plutôt que les messages d’amour et d’humilité ; ils continuent selon leurs traditions, des milices mettent leurs territoires à feu et à sang, les riches combattent les pauvres et la biodiversité alors que les pauvres subissent leur sort au prix de quelques révoltes ; les ressources naturelles non renouvelables finissent par s’épuiser, c’est la pétro-apocalypse et la décroissance humaine a lieu dans la panique et le désordre. Mais les humains peuvent toujours choisir l’inverse de leurs penchants. La population humaine s’exprime rapidement d’une seule voix et se prononce en faveur de sa propre décroissance. C’est possible, les humains peuvent déjà échanger d’un bord à l’autre de la planète tous ensemble et au même moment (pour le moment il est vrai à propos de la mort de lady Diana, du foot ou des jeux olympiques). Ils comprennent que cet objectif de décroissance consiste à agir dans tous les domaines, démographique, industriel, technologique, agricole, financier, « immatériel ». La classe globale change alors complètement son mode de vie, plus de voiture, moins de techniques, elle choisit la simplicité volontaire ; la décroissance a lieu dans l’espérance et avec méthode et l’humanité accepte de partager la planète avec les non-humains. Dans ces deux cas, si la biosphère ne peut que s’en porter mieux, il n’en est pas de même pour les sociétés humaines.

L’avenir est contenu dans ton présent,

écoute la Biosphère et choisis l’humilité.