Action

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

Les fleurs s'épanouissent mais les abeilles manquent à l'appel... Des dizaines de milliers de colonies d'abeilles sont décimées, vides... Les maigres mesures mises en place ne seront pas suffisantes pour mettre fin à une hécatombe insoutenable. C'est tout notre système agricole qui est à revoir. "Fin mars, les apiculteurs de Dordogne avaient dénombré 700 ruches désertées, vides de tout occupant. Aujourd'hui il y en aurait 3 000 !", indiquait France 3 Nouvelle Aquitaine le 2 mai 2018. Les apiculteurs sont unanimes : il n'y a presque plus d'abeilles dans les ruches… Ce ne sont pas seulement les abeilles domestiques qui se font rares, les colonies sauvages sont également décimées comme en témoigne l'absence inquiétante des abeilles et autres pollinisateurs sur les fleurs du printemps.

Que pouvons-nous faire face à l'effondrement des colonies d'abeilles ?

Nulle fatalité, inutile de baisser les bras en attendant (vainement) qu'un futur gouvernement soit sensible à la perte de biodiversité actuelle : dès maintenant nous pouvons tous agir pour que les populations d'abeilles se reconstituent. Comment ? Voici quelques solutions simples à mettre en oeuvre :

  • vous avez un jardin ? Gardez-vous de le tondre frénétiquement dès que l'herbe dépasse 3 cm. Laissez des espaces en friche où de nombreuses fleurs apparaîtront spontanément, c'est le garde-manger des pollinisateurs ! Sans nourriture, les abeilles ne peuvent pas vivre (c'est évident mais il est bon de le souligner) ;

  • semer des fleurs dans votre jardin et/ou planter des arbustes mellifères ;

  • n'utilisez pas de pesticides dans votre jardin, d'autant plus qu'ils sont dangereux pour vos enfants et vos animaux ;

  • ne piégez pas le frelon asiatique : les pièges tuent aussi de nombreux autres insectes sans être efficaces. Laissez les apiculteurs s'en charger ;

  • ne tuez pas les bourdons et abeilles qui tournent autour de vous, laissez-les sans les affoler, ils partiront d'eux-mêmes ;

  • Laissez le lierre pousser ! Il ne dégrade pas son support et sa floraison tardive est un soutien précieux pour les pollinisateurs en manque de nourriture ;

  • vous mangez sûrement des fruits et légumes : privilégiez au maximum l'agriculture biologique française qui garantit une utilisation bien moindre des pesticides.

https://www.notre-planete.info/actualites/735-mortalite-abeilles-ruches-France

Le point de vue des écologistes

Action en cours

2018.09.18 Sauvons nos forêts

Les garde-forestiers de l’Office national des forêts (ONF) organisent à partir du 17 septembre grande marche à travers la Francepour dénoncer l’industrialisa [ ... ]

Lire la suite...
2018.09.16 Amis du vélo en ville

Du samedi 22 septembre 15 h jusqu'au dimanche 23 même heure, notre association "Vélocité de l'angoumois" organise son animation annuelle de 24h de Vélocité pour la s [ ... ]

Lire la suite...
2018.09.12 Marcher, écrire, contre le nucléaire

Retour sur la Grande Marche "nucléaire en questions" Du 27 juillet au 27 août, de nombreux marcheur.se.s, militant.e.s, spécialistes et conférencier.e.s se sont donn [ ... ]

Lire la suite...
2018.09.11 Assumer le risque de la désobéissance

Martine, 57 ans, sera jugée le 18 septembre 2018 au TGI de Caen pour avoir libéré des canards qui servaient d'appâts à des chasseurs. Etant sans revenu, Martine ne p [ ... ]

Lire la suite...
2018.09.10 climat, action banques

Pour la journée de mobilisation internationale sur le climat, plus de 600 activistes équipés d’éponges et serpillères ont nettoyé et décrassé Société Généra [ ... ]

Lire la suite...
2018.09.08 Agir localement avec Greenpeace

Vous êtes-vous déjà demandé comment agir à votre niveau ?ette période de rentrée, je vous propose de franchir la porte d'un des trente groupes de militan [ ... ]

Lire la suite...
Autres Actions