Action

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

Les fleurs s'épanouissent mais les abeilles manquent à l'appel... Des dizaines de milliers de colonies d'abeilles sont décimées, vides... Les maigres mesures mises en place ne seront pas suffisantes pour mettre fin à une hécatombe insoutenable. C'est tout notre système agricole qui est à revoir. "Fin mars, les apiculteurs de Dordogne avaient dénombré 700 ruches désertées, vides de tout occupant. Aujourd'hui il y en aurait 3 000 !", indiquait France 3 Nouvelle Aquitaine le 2 mai 2018. Les apiculteurs sont unanimes : il n'y a presque plus d'abeilles dans les ruches… Ce ne sont pas seulement les abeilles domestiques qui se font rares, les colonies sauvages sont également décimées comme en témoigne l'absence inquiétante des abeilles et autres pollinisateurs sur les fleurs du printemps.

Que pouvons-nous faire face à l'effondrement des colonies d'abeilles ?

Nulle fatalité, inutile de baisser les bras en attendant (vainement) qu'un futur gouvernement soit sensible à la perte de biodiversité actuelle : dès maintenant nous pouvons tous agir pour que les populations d'abeilles se reconstituent. Comment ? Voici quelques solutions simples à mettre en oeuvre :

  • vous avez un jardin ? Gardez-vous de le tondre frénétiquement dès que l'herbe dépasse 3 cm. Laissez des espaces en friche où de nombreuses fleurs apparaîtront spontanément, c'est le garde-manger des pollinisateurs ! Sans nourriture, les abeilles ne peuvent pas vivre (c'est évident mais il est bon de le souligner) ;

  • semer des fleurs dans votre jardin et/ou planter des arbustes mellifères ;

  • n'utilisez pas de pesticides dans votre jardin, d'autant plus qu'ils sont dangereux pour vos enfants et vos animaux ;

  • ne piégez pas le frelon asiatique : les pièges tuent aussi de nombreux autres insectes sans être efficaces. Laissez les apiculteurs s'en charger ;

  • ne tuez pas les bourdons et abeilles qui tournent autour de vous, laissez-les sans les affoler, ils partiront d'eux-mêmes ;

  • Laissez le lierre pousser ! Il ne dégrade pas son support et sa floraison tardive est un soutien précieux pour les pollinisateurs en manque de nourriture ;

  • vous mangez sûrement des fruits et légumes : privilégiez au maximum l'agriculture biologique française qui garantit une utilisation bien moindre des pesticides.

https://www.notre-planete.info/actualites/735-mortalite-abeilles-ruches-France

Le point de vue des écologistes

Action en cours

2018.05.25 Devenir sentinelle de nature

Sentinelles de la nature : une nouvelle application mobile pour protéger l’environnement Le site tinellesdelanature.fr et son application mobile (disponible sur Go [ ... ]

Lire la suite...
2018.05.22 lutte anti-publicitaire

Les rendez-vous de R.A.P. et de la lutte antipublicitaire : 23 mai [Lyon] : action Popcorn & Cinéma dans le métro 25 mai [Tours] : Réunion  [ ... ]

Lire la suite...
2018.05.21 Sortons les poules de leurs cages

Du 22 au 25 mai, les députés vont se prononcer pour ou contre l’interdiction des cages pour les poules pondeuses en France. Lundi et jeudi, nous vous appelions à int [ ... ]

Lire la suite...
2018.05.18 bloquons Eurosatory

Du 11 juin au 15 juin 2018, aura lieu EUROSATORY, la semaine internationale de la défense terrestre, aéroterrestre et sécurité, salon officiel du commerce des armes q [ ... ]

Lire la suite...
2018.05.17 Agir contre l'effet de serre

Appel à accélérer la transition écologique dans nos territoires !bsp;À toutes les citoyennes et tous les citoyens : nous pouvons engager la transition écologiqu [ ... ]

Lire la suite...
2018.05.16 La marche des cobayes

La marche des cobayes contre la manipulation du vivant est partie le 2 mai de Fos-sur-Mer. Après quinze jours en région PACA, elle arrive dans les régions d'Auvergne e [ ... ]

Lire la suite...
Autres Actions