Action

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

Les fleurs s'épanouissent mais les abeilles manquent à l'appel... Des dizaines de milliers de colonies d'abeilles sont décimées, vides... Les maigres mesures mises en place ne seront pas suffisantes pour mettre fin à une hécatombe insoutenable. C'est tout notre système agricole qui est à revoir. "Fin mars, les apiculteurs de Dordogne avaient dénombré 700 ruches désertées, vides de tout occupant. Aujourd'hui il y en aurait 3 000 !", indiquait France 3 Nouvelle Aquitaine le 2 mai 2018. Les apiculteurs sont unanimes : il n'y a presque plus d'abeilles dans les ruches… Ce ne sont pas seulement les abeilles domestiques qui se font rares, les colonies sauvages sont également décimées comme en témoigne l'absence inquiétante des abeilles et autres pollinisateurs sur les fleurs du printemps.

Que pouvons-nous faire face à l'effondrement des colonies d'abeilles ?

Nulle fatalité, inutile de baisser les bras en attendant (vainement) qu'un futur gouvernement soit sensible à la perte de biodiversité actuelle : dès maintenant nous pouvons tous agir pour que les populations d'abeilles se reconstituent. Comment ? Voici quelques solutions simples à mettre en oeuvre :

  • vous avez un jardin ? Gardez-vous de le tondre frénétiquement dès que l'herbe dépasse 3 cm. Laissez des espaces en friche où de nombreuses fleurs apparaîtront spontanément, c'est le garde-manger des pollinisateurs ! Sans nourriture, les abeilles ne peuvent pas vivre (c'est évident mais il est bon de le souligner) ;

  • semer des fleurs dans votre jardin et/ou planter des arbustes mellifères ;

  • n'utilisez pas de pesticides dans votre jardin, d'autant plus qu'ils sont dangereux pour vos enfants et vos animaux ;

  • ne piégez pas le frelon asiatique : les pièges tuent aussi de nombreux autres insectes sans être efficaces. Laissez les apiculteurs s'en charger ;

  • ne tuez pas les bourdons et abeilles qui tournent autour de vous, laissez-les sans les affoler, ils partiront d'eux-mêmes ;

  • Laissez le lierre pousser ! Il ne dégrade pas son support et sa floraison tardive est un soutien précieux pour les pollinisateurs en manque de nourriture ;

  • vous mangez sûrement des fruits et légumes : privilégiez au maximum l'agriculture biologique française qui garantit une utilisation bien moindre des pesticides.

https://www.notre-planete.info/actualites/735-mortalite-abeilles-ruches-France

Le point de vue des écologistes

Action en cours

2018.10.19 Agir avec le Transiscope

Transiscope, le portail de toutes les alternatives en France ! Grâce à sa cartographie, les citoyen.ne.s pourront désormais trouver toutes les solutions initiatives et [ ... ]

Lire la suite...
2018.10.17 Apprendre à désobéir

Journée d'apprentissage de la désobéissance civile et de l'action directe non-violente, le samedi 1er décembre 2018 de 9h30 à 18h30, à Tours. A vos agendas!
g>S’insc [ ... ]

Lire la suite...
2018.10.16 Bâtir le monde de demain

Terre vivante s’engage résolument à donner des solutions pratiques face à la crise écologique en publiant la nouvelle collection Champs d’action. Ces livres donne [ ... ]

Lire la suite...
2018.10.15 encadrons strictement la chasse

Communiqué EELV :  hasse : encadrer une pratique dangereuse pour l’homme et la natureLe 13 octobre, un nouvel accident de chasse mortel a coûté la vie  [ ... ]

Lire la suite...
2018.09.08 Pour pisser du glyphosate

du glyphosate dans nos urines De simples citoyens se présentent pour un prélèvement d'urine à la recherche de glyphosate. Cela va permettre le dépôt de plaintes co [ ... ]

Lire la suite...
2018.09.07 Climat, nécessité d'agir

Le résumé du rapport du GIEC-Groupe d’experts international du climat qui vient d'être publié nous oblige toutes et tous à l’action pour garantir la justice clim [ ... ]

Lire la suite...
Autres Actions