Climat, supprimons les quatre roues !

Tout est rose selon la mission interministérielle de l’effet de serre (MIES), les émissions de la France ne devraient pas dépasser en 2010 celles de 1990. Les émissions restent en effet assez stables à 563 millions de tonnes équivalent CO2 en 2004. Beaucoup de secteurs ont fait des efforts : l’industrie manufacturière a diminué sa contribution de 21,6 % entre 1990 et 2004, l’agriculture-sylviculture de 10,5 %, l’énergie de 9,1 % et le traitement des déchets de 8,5 %. En revanche les transports l’ont accrue de 22,7 % et le bâtiment de 22,3 %.

Sachant que les transports sont le premier contributeur des gaz à effet de serre avec 26 % des émissions (dont 57 % attribuables aux voitures particulières), sachant qu’il faudrait diviser les émissions de la France par quatre pour permettre à la Biosphère de rester habitable, vous n’avez plus qu’une solution : Economiser, économiser, économiser… et rouler en vélo. C’est tout le contraire de ce que demande le système actuel : Consommez, Consommez, consommez… des bagnoles.
(écrit le 20.08.2006 par Michel Sourrouille)

1 réflexion sur “Climat, supprimons les quatre roues !”

  1. Il faudra surtout développer massivement les transports en commun sans que les prix des tickets en soient augmentés, car c’est le manque cruel de transports publics qui force les gens à rouler en bagnoles ultra-polluantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *