Connaître Yannick Jadot, présidentiable 2022

Yannick Jadot en tête lors de la présidentielle 2022 ? Un écolo institutionnellement crédible ? Avec quel discours ? « Se réconcilier avec l’avenir, c’est se réconcilier avec la nature » ; « Le combat écologique, c’est la défense du beau de l’humanité » ; « Si vous voulez être ministre, ça s’organise, vous appelez machin… Je n’ai jamais fait ça. »

Mais qu’est-ce qui se niche vraiment dans la tête de Jadot, LA cause écolo ou SA cause perso ? Jérôme Gleyzes n’est pas jadotiste : « Les médias considèrent que Yannick est l’interlocuteur officiel du parti, mais il n’est même pas membre du conseil fédéral ! Il n’est qu’une construction spectaculaire. Ce qui m’intéresse, c’est d’imposer l’écologie, pas de construire sa carrière. » En 2005, Francine Bavay membre des Verts. « J’ai immédiatement diagnostiqué chez Jadot une ambition démesurée. Autant pour la transformation de l’écosystème que pour lui. » En 2007, Jean-Louis Borloo, alors ministre de l’écologie : « Le Grenelle de l’environnement, c’était très technique et Yannick était ultra-ultra-présent. Il bossait, il bossait. Très pointu, acharné, méticuleux, d’une grande précision technique. » En 2011 Dominique Voynet accueille Yannick Jadot au siège des Verts : « Salut, gros connard… Pardon, sale enculé de ta race. Je me demande ce qui me retient de te casser la gueule. » ; Jadot vient de lâcher sur un coup de tweet la campagne présidentielle d’Eva Joly, candidature dont il était pourtant le promoteur ­originel .

Lors de la présidentielle de 2017 Yannick passe également du zig au zag en un temps record : 1) Jadot participe au projet avorté de grande primaire de la gauche ; 2) Jadot est investi candidat des Verts à la présidentielle 3) Jadot se désiste de son propre chef au profit de Benoît Hamon, le candidat du PS. Maintenant il travaille sa présidentialisation 2022 avec l’énarque Pascal Brice, l’économiste Daniel Cohen ou le patron de Danone Emmanuel Faber, celui d’Orange Stéphane Richard ou encore celui de Veolia Antoine Frérot. Que du beau monde, pas particulièrement connu pour sa fibre écolo ! L’écologie n’en finit plus de devenir cause nationale, tout est aligné pour l’avènement du moment vert, c’est même un mystère de la nature qu’un écolo ne soit pas déjà président. Mais la vie politicienne n’est qu’attente d’un monde meilleur… depuis des milliers d’années. Pour en savoir plus sur Jadot grâce à notre blog biosphere :

bibliographie : Climat, la guerre de l’ombre (Yannick Jadot)

articles 10 mai 2020, Post-covid, qui sera président en 2022 ?

7 juin 2019, Yannick JADOT assume, ni droite ni gauche

15 novembre 2018, Yannick JADOT : « La taxe carbone est utile SI… »

24 février 2017, Yannick Jadot veut dissoudre EELV dans le PS

21 février 2017, Yannick, votons pour une écologie autonome et libre

14 janvier 2017, B.Hamon et Y.Jadot, pour quel revenu d’existence ?

8 février 2017, Pourtant Yannick Jadot mange des tomates en hiver !

12 janvier 2017, Yannick Jadot, « un programme écologiquement pur »

7 janvier 2017, Yannick Jadot et la fin programmée de notre monde

22 décembre 2016, Quel espace politique pour le candidat Yannick Jadot ?

12 décembre 2016, Yannick JADOT, le présidentiable qui monte, qui monte

5 décembre 2016, Yannick JADOT, un présidentiable meilleur que Mélenchon

17 novembre 2016, Ni Juppé, ni Valls/ Macron, ni Mélenchon, Jadot !

8 novembre 2016, Un candidat écolo à la présidentielle 2017, Yannick Jadot

26 septembre 2016, Yannick JADOT, en course pour la présidentielle 2017

21 septembre 2016, Yannick JADOT, un présidentiable qui mérite d’être connu

19 septembre 2016, Yannick JADOT, un présidentiable de la relocalisation

Partagez ...

6 réflexions sur “Connaître Yannick Jadot, présidentiable 2022”

  1. – «Mais qu’est-ce qui se niche vraiment dans la tête de Jadot, LA cause écolo ou SA cause perso ?»
    Les deux et en même temps, probablement. Quant à ce qui se niche vraiment dans la tête de Jadot (ou de Hulot, de Greta, de Mélenchon, de Macron, de Marine et Jean Passe), mais qu’est-ce qu’on en a vraiment à faire ? Que chacun s’occupe déjà de savoir ce qui se niche dans la sienne. Une chose est certaine, chacun essaie tant bien que mal de conserver son petit équilibre vital, en attendant. En attendant la fin, inéluctable, évidemment. La fin dans un monde meilleur ou pas, peu importe. En attendant, chacun fait tout ce qu’il peut pour vivre en souffrant le moins possible (homéostasie).
    Et pour ça chacun son truc, chacun sa «came». Les uns feront de la politique, d’autres feront autre chose. Des affaires, du pognon, des voyages, de la musique, du vent, du lard, de l’humour, peu importe pourvu que ça marche. Autrement dit pourvu qu’on y trouve son compte. Certains pourront se consacrer à une cause quelconque, une association, un blog etc. Mais d’une manière ou d’une autre, de plus en plus se détourneront du Grand Cirque politico-merdiatique dont ils n’attendent plus rien.

    1. Michel C., tu te désintéressez de ce que vaut Jadot, libre à toi. Mais je te rappelle simplement qu’il s’agit d’un candidat potentiel de l’écologie au niveau d’une prochaine présidentielle, mieux connaître ce genre de personnage me paraît quant à moi essentiel. Et si tu ne votes pas, autant le préciser sans rentrer dans des considérations très vagues…

      1. Biosphère : C’est quoi qui coince ? Serait-ce cette histoire de «came» ?
        Le fait que je vote ou pas ne change rien à ce que j’ai dit. Que Jadot soit candidat potentiel, de l’écologie, du ni-ni, ou du grand n’importe quoi, c’est pareil, ça ne change rien. Maintenant c’est vrai, ce qui se niche vraiment dans la tête de Jadot n’est absolument pas MON problème.

        1. Rien ne coince, cher Michel, honorable et fidèle commentateur sur ce blog, sauf que tu veux toujours avoir raison même s’il s’agit d’ajouter des considérations encore plus vagues pour poser le dernier mot à d’inutiles digressions.
          Pourtant ce qui se niche dans la tête de Jadot est aussi TON problème, que tu votes ou non, puisque l’écologie donne un sens à notre avenir. C’est pourquoi nous attachons tant d’importance sur ce blog biosphere à suivre des personnalités qui deviennent médiatiques pour parler « écologie ». La direction donnée à notre avenir dépend de chacun et de notre perspicacité par rapport à ceux qui veulent le pouvoir à notre place.

          1. – «des considérations encore plus vagues pour poser le dernier mot à d’inutiles digressions […] Pourtant ce qui se niche dans la tête de Jadot est aussi TON problème.»
            Ce sont là juste deux points de vue. Mais, ce blog n’a t-il pas justement pour but de recueillir les points de vue de n’importe quel écologiste (avec ou sans «») qui souhaite les exprimer ?

          2. bon, Michel C, on te laisse avoir le dernier mot puisque cela te fait plaisir.
            Mais n’oublions pas que l’objet de l’article commenté était de faire le point sur Yannick Jadot, représentant médiatisé de l’écologie…

Les commentaires sont fermés.