Convention citoyenne sur le climat, mascarade ?

Les conférences de consensus (ou de citoyens) sont un mécanisme qui devrait être mis en avant par les écologistes car c’est une nouvelle forme d’exercice démocratique alliant citoyen de base, tirage au sort et réflexion collective sur nos problèmes contemporains. Voici quelques éléments de présentation de ce système mis en place… par Macron ! Voici aussi nos critiques :

Cadre général : La convention citoyenne sur la transition écologique a été annoncée par Emmanuel Macron le 25 avril 2019 lors de sa conférence de presse de conclusion du grand débat : une assemblée de 150 citoyens tirés au sort sera placée sous la double tutelle du ministère de la transition écologique et solidaire et du Conseil économique social et environnemental (CESE). Cette convention « répond à la double demande de plus de participation et de plus d’écologie » et « a vocation (…) à mobiliser l’intelligence collective pour passer du consensus sur le diagnostic au compromis sur les solutions »

Biosphere: « …passer du consensus sur le diagnostic au compromis sur les solutions … » ? Cette phrase n’a aucun sens. Si le consensus admet la gravité d’un sujet, comment imaginer un compromis sur les solutions ? De plus la notion de « tutelle » pose problème, quelle va être l’autonomie réelle des 150 citoyens ? Enfin il est étonnant qu’une telle structure ne soit pas organisée par la Commission nationale du débat public (CNDP).

Objectif de la Convention : Cette convention citoyenne devrait « redessiner toutes les mesures concrètes d’aides aux citoyens sur la transition climatique dans le domaine des transports, de la rénovation des logements, pour les rendre plus efficaces ». Le ministre de l’écologie François de Rugy précisait : « Nous attendons de cette assemblée qu’elle définisse un paquet de mesures qui seront soit directement transmises aux Français par voie de référendum, soit au Parlement dans un cadre législatif, soit encore qui donneront lieu directement à des mesures réglementaires. »

Biosphere : Greenpeace a estimé que « le gouvernement brandit la participation des citoyens pour dissimuler son inaction… Le gouvernement se dédouane de ses responsabilités et repousse le moment d’agir, alors que les solutions sont connues depuis longtemps et que des textes importants pour le climat, comme la loi d’orientation sur les mobilités ou la loi climat-énergie, sont en cours d’examen. »

Moyens et résultats : Le tirage au sort des 150 Français a débuté lundi 26 août et s’achèvera fin septembre, avant une première réunion début octobre. A l’issue des discussions, « le gouvernement publiera un calendrier prévisionnel de mise en œuvre de ces propositions ». Six week-ends de trois jours de travail sont programmés, avec une journée bilan, fin janvier 2020. Les citoyens pourront par la suite « formuler une réaction commune et publique aux réponses du gouvernement ».

Biosphere : Comme la France est déjà loin de tenir ses engagements sur le climat, cette convention risque fort de ressembler au Grenelle de l’environnement sous Sarkozy qui n’avait abouti à aucune mesure concrète lors de son passage au parlement.

12 réflexions sur “Convention citoyenne sur le climat, mascarade ?”

  1. « Bigre, 76 ans ! Et moi qui me prend déjà pour un vieux con … 🙂 »

    Il vous sera beaucoup pardonné pour cet éclair de lucidité 😎

    1. – « Il vous sera beaucoup pardonné pour cet éclair de lucidité  »

      Merci pour autant de compassion à mon égard.
      Reconnaissez quand même que celle-là était facile. Vous ne pouviez pas la louper, je vous l’ai servie sur un plateau. Ceci dit, votre balle était hors-jeu. Encore une fois. En effet vous n’avez toujours pas écrit un mot au sujet de cette Convention citoyenne sur le climat.
      Comme vous voyez, je peux moi aussi me mettre à votre place et « jouer » à votre petit niveau.

      1. « Comme vous voyez, je peux moi aussi me mettre à votre place et « jouer » à votre petit niveau. »

        Je n’ aurais pas l’ outrecuidance de me comparer à un personnage aussi imbu de lui-même , aussi bienpensant que vous , pic de la mirandole du droitdelhommisme et du stalinisme écologique !
        Vous représentez à peu de chose près tout ce que j’ abhorre et méprise !

        1. Mon pôôôôvre MARCEL , la baballe est encore hors-jeu !

          Décidément, vous le faites exprès, à croire que vous ne savez pas lire, vous vous fichez de la « Charte » tout autant que de la « Convention citoyenne sur le climat ».
          Remarque, vous avez raison d’en profiter. Tant que la « Modération » roupillle. Remarque, j’en profite aussi, on verra bien si ça passe ou ça casse.

          Il ne fait aucun doute, autrement dit il n’y a pas lieu sur ce point d’être sceptique… que la seule chose qui vous anime c’est la HAINE.
          La haine étant pour moi la pire des formes de la connerie humaine. Le summmun étant la haine de sa propre espèce. Vous pouvez toujours dire « mépris » ça n’y change rien. Comme vous pouvez toujours dire « vessie » pour nommer une lanterne, une lanterne reste une lanterne. Capito ? Non ? Ce n’est pas grave, on sait bien que lumière n’est pas votre spécialité, alors il vous sera beaucoup pardonné.

          Je me marre en voyant que votre haine vous a déjà fait oublier les précédents sujets. Là non plus, on ne peut pas dire que vous avez brillé par vos lumières, misère misère ! Et là avec ce commentaire, vous illustrez parfaitement ce comportement pathologique aussi vieux que le monde : « Le message déplaît, tuons le messager !  »
          Hier c’était l’occasion de parler du petit survivaliste en culottes courtes avec son petit « kit de survie » … et tout ce que vous avez pu débiter c’est une rafale de « (AK 47 / FAMAS , Galil , G3 , FAL , FNC, ) ou de chasse (riot gun en calibre 12) » . PAN PAN PAN et RATATATA !!!!! Misère misère !

          On verra bien ce que vous allez débiter après tout ça, mais ce ne sera certainement rien de beau, ça sera toujours au niveau du caniveau. Ce ne sera bien sûr rien de neuf, rien de nouveau. On peut dire aussi que l’innovation n’est pas non plus votre spécialité.

  2. Avant d’agir, il faut du consentement. D’accord !
    Mais ça fait 60 ans qu’on discute, qu’on blablate, qu’on fait semblant, qu’on négocie…
    Et on continue sans trembler. Trop d’intérêts particuliers en jeu ?
    L’hostilité des vieux à G. Thunberg indique que seule la prochaine génération a quelques chances de bouger… ( et aucune de s’en tirer sans casse)
    .
    ♪♫ Tant pis pour le Sud, c’était vraiment bien… ♫♪

    1. D’accord avec vous SAGAMORE.
      Pour augmenter les chances (que ça bouge)… exigeons alors que l’âge des 150 « citoyens » de dépasse pas 25 ans.

      1. (Rires !)
        Bon d’accord…. Mettons jusqu’à 35 ans, pour avoir un peu de la « sagesse des vieux » !

        [ j’en ai 76… ]

        1. (Rires aussi !)
          La « sagesse des vieux » ??? Ce ne serait pas une légende ce truc ?
          Bigre, 76 ans ! Et moi qui me prend déjà pour un vieux con … 🙂

  3. 150 citoyens français (tirés au sort) auront donc l’immense honneur de discuter climat et mesures urgentes à prendre.
    Etant donné le réel intérêt que les «citoyens» voire «écocitoyens» (pléonasme) français portent à l’écologie (la vraie, disons la profonde 😉 … on peut déjà imaginer ce que le hasard (le tirage au sort) rassemblera autour de la table. Dès lors, que pourrait-on raisonnablement attendre de ça ?
    Ceci dit, il n’est pas pour autant question de se foutre de tout. Ni de raconter n’importe quoi dans le but de s’absoudre de penser et de vivre comme des porcs.

  4. De toute façon, même en supposant que l’activité humaine modifie le climat, alors toute mesure en France restera insignifiante ! Même si tous les français se coupaient les veines, se suicider pour sauver le climat et qu’on disparaîtrait de la carte du monde, et ben ça ne changerait strictement rien au niveau mondial ! En effet, que ce soit en Chine, en Inde, en Asie même de manière générale ainsi qu’en Afrique, et ben l’usage des énergies fossiles est en expansion, ils crament de plus en plus de pétrole, de charbon et de gaz… Donc, ça ne sert à rien de sauter comme des cabris à dire vite vite français arrêtaient d’utiliser la moindre énergie fossile, on ne représente que 66 millions d’habitants, face à des milliards de nouveaux consommateurs chinois, asiatiques, africains et indiens…..

    1. Bga80, nous vous rappelons l’évidence, tout échange se doit d’être conforme au sujet traité, ici l’intérêt ou non d’une convention citoyenne.
      Vos propos sortent de ce contexte, attention…

  5. Les Gilets Jaunes réclamaient plus de démocratie, les voilà servis. Les écolos réclament des mesures ambitieuses, les voilà servis. D’une pierre deux coups, trop fort ce Macron !
    RDV dans quelques mois pour le bilan. On peut parier que cette nouvelle mascarade de « Convention citoyenne sur le climat » nous permettra enfin de «passer du consensus sur le diagnostic au compromis sur les solutions ».
    Le gouvernement envisage d’élargir ce système à d’autres dossiers (probablement épineux), mais encore faut-il que celui-ci fasse ses preuves. Donc il les fera. Vraiment trop fort !
    Contrairement aux jurés d’assises, les heureux tirés au sort pourront refuser de participer. Encore heureux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *