Convention citoyenne sur l’écologie, acte 5

Cinquième week-end de travail des 150 membres de la Convention citoyenne pour la transition écologique*. Voici quelques les propositions des groupes de travail thématiques (30 personnes) : 1) se loger, lutter contre l’artificialisation des sols et l’étalement urbain, rénover énergétiquement tout le parc immobilier, inciter à ne pas dépasser une température de 19 °C dans les bâtiments… 2) se déplacer, limiter les émissions polluantes du secteur aérien et l’impact carbone du numérique, encourager l’usage du vélo et des transports en commun, covoiturage pour les trajets domicile-travail… 3) se nourrir, ne pas ratifier le CETA en l’état… 4) consommer, éviter le suremballage, interdire les terrasses chauffées et l’éclairage des magasins la nuit après leur fermeture… 5) produire-travailler, limiter la consommation d’énergie dans les lieux publics.

Si c’est pour ressasser les mêmes rengaines sur le vélo, les suremballages, la température à 19°, l’isolation des logements, était-ce bien la peine ? NON ! Tout le monde connaissait déjà les solutions. Le problème n’est plus à les énoncer, c’est de passer à l’acte, le reste c’est du blabla. On ne s’est même pas interrogés sur pourquoi tout cela n’a pas été mis en place précédemment. La préservation de l’environnement était déjà un objet de valeur constitutionnelle à travers la Charte de 2005, cela n’a servi à rien. Et la relance de la taxe carbone, qui entraînerait des effet globaux, n’a pas été envisagée par les groupes thématiques. D’autant plus que le cirque n’est pas fini. Lors du sixième week-end, 6 au 8 mars, 2020, les propositions seront soumises au vote des 150 citoyens. On va s’écharper ! Celles qui recueilleront plus de 50 % des voix seront transmises à un comité « légistique » pour être transcrites en texte de loi. Les propositions seront également évaluées par un groupe d’experts du point de vue de leur coût. Enfin, le 3 avril, les citoyens voteront sur un paquet final, constitué de simples recommandations. Emmanuel Macron fera ensuite ce qu’il voudra, comme après le Grand Débat suite aux manifs des Gilets jaunes. Voici sur ce blog biosphere nos articles antérieurs :

synthèse, Biosphere-Info, les conférences de consensus

19 janvier 2020, CLIMAT, convention citoyenne et décisions

15 janvier 2020, Emmanuel Macron devant 150 citoyens

24 novembre 2019, 150 citoyens tirés au sort, et moi et moi émoi

8 octobre 2019, Écologie populaire et médiatisations

3 septembre 2019, Convention citoyenne sur le climat, mascarade ?

14 août 2019, La volonté du peuple exprimée grâce au tirage au sort

* LE MONDE du 12 février 2019, Les 150 citoyens de la convention pour le climat esquissent leur vision de la France en 2030

Partagez ...

1 réflexion sur “Convention citoyenne sur l’écologie, acte 5”

  1. L’Union Européenne est kaput comme on dit en allemand…..

    Bga80,
    la modération de ce blog
    biosphere a supprimé tout le reste de votre texte. On vous rappelle la règle:
    Pour que les commentaires approfondissent le sens de l’article d’origine, nous éliminerons tout texte sans rapport avec le sujet.

Les commentaires sont fermés.