Covid-19, donnons un revenu de substitution

Pascal Perez, économiste : En France, cinq à dix millions d’actif n’ont pas de revenu de substitution si leurs clients sont empêchés. Des centaines de milliards d’euros sont nécessaires pour compenser l’effondrement de la demande. Une solution, la « monnaie hélicoptère ». Il s’agit d’un prêt perpétuel personnel financé par chaque banque centrale. Il est perpétuel car il est reconduit quand il arrive à échéance. Ce prêt permet aux ménages de faire face aux dépenses courantes jusqu’à ce que les affaires reprennent. La monnaie hélicoptère a été théorisée par le Prix Nobel d’économie Milton Friedmann, qui y voyait le dernier recours pour financer la consommation. Un ménage désargenté dépense alors qu’une grande entreprise qui emprunte à taux zéro rachète ses actions ou ses concurrents. En 2020, en accordant à tous les ménages de la zone euro un prêt perpétuel de 2 000 euros en moyenne, la BCE injecterait 300 milliards d’euros dans l’économie. Ce montant représente 3 % du montant total de la valeur des billets et dépôts à vue actuellement en circulation. Par comparaison, depuis 2015, la BCE a racheté pour 2 000 milliards d’euros de créances d’entreprises et d’Etat pour soutenir la croissance. (ndlr : Cela laisse de côté tous les pays où la chute du prix des matières premières et de l’activité touristique va entraîner de nouvelles émeutes de la faim.)*

Denis Consigny, promoteur du revenu universel de base : Jusqu’à présent, les différents projets de distribution de revenus de façon universelle et inconditionnelle ont été essentiellement présentés sous l’angle de leur contribution à la lutte contre la pauvreté. Mais nous vivons actuellement une période où les responsables en sont réduits à choisir entre relativement peu de morts moyennant beaucoup d’emplois détruits, et relativement peu d’emplois détruits moyennant beaucoup de morts. Dans ce contexte, un revenu d’existence présenterait l’avantage de calmer le jeu. Il suffirait de porter son montant au niveau du minimum alimentaire vital et ce sans obliger quiconque à « voler pour survivre ». Le versement des salaires et charges, mais aussi des loyers et échéances d’emprunts, pourraient aussi être suspendus pendant la durée du confinement. La sortie de trésorerie ponctuelle que subirait le Trésor public pourrait être compensée à court terme par la même quantité de création monétaire mise à sa disposition par la Banque centrale européenne (BCE), et à long terme par les rentrées fiscales préservées du fait de la moindre destruction des actifs et des emplois.**

Galatée sur lemonde.fr : Le principe est intéressant . Personnellement, je n’en ai pas besoin . Oui aux personnes dans le besoin, non à tous les ménages, la notion de ménage étant trop disparate . A la fin de cette crise beaucoup de français vont être appauvris, une minorité va s’enrichir comme souvent en temps de guerre donc inutile de leur donner un prêt perpétuel .

Sayah : Mais à quoi ça servirait ? On est dans une sociale démocratie, l’assurance chômage existe et qu’on ne meurt pas de faim même si on ne peut pas aller travailler. Et avant qu’on me traite de « 1 % » ou je ne sais quoi : je suis au smic et je plaide coupable pour les fast-food. Je ne vois vraiment pas où iraient 2000€ par ménage, sur Amazon certainement. Si des gens en ont effectivement besoin, il faudrait peut être faire l’effort de les cibler spécifiquement plutôt que de balancer de l’argent par les fenêtres…

L B 2 @ Sayah : La réponse est simple. Donnez de l’argent aux plus pauvres et l’argent et immédiatement réinjecté dans l’économie. Donnez de l’argent aux banques et aux grands groupes comme cela est fait d’habitude et l’argent ne va pas dans l’économie réelle mais reste dans la finance.

cadres désabusés : A quand un article sur l’épargne de précaution qui doit justement servir dans la crise actuelle ? Le taux d’épargne des ménages des classes populaires (2 premiers déciles) est de 2,4%. Ainsi, il est possible de mettre de côté 3 mois d’épargne de précaution en moins de 10 ans de carrière. Donc où est le problème ? D’autant plus que les fonctionnaires n’auront pas de baisse de traitement et les salariés du privé conserveront une partie importante de leur salaire.

Arbus aux cadres désabusés : Ah si seulement ils y avaient pensé ! C’est sûr, avec 50 % des gens qui gagnent moins de 1700€ par mois et 30% moins de 1500, ils font de l’épargne sans difficulté. De la part d’un cadre au salaire médian de 3100 € par mois, c’est un peu facile, vous ne trouvez pas ?

cadres désabusés @Arbus : votre argumentaire ne tient pas, sauf pour un couple en tout début de carrière. Quand vous êtes à mi carrière, après 240 ou 250 mois de salaire au smic, si vous n’arrivez pas à mettre l’équivalent de 3 mois (soit un effort d’épargne de 1,2%) durant ces 20 ans, il faut peut-être se poser les bonnes questions !

Jean Sérien : Perso je n’en aurais pas besoin et donc ne le solliciterai pas. Personne en France n’a de livret A, d’assurance vie ? Ou seulement les 1% les plus riches ?

* https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/03/19/pascal-perez-un-pret-perpetuel-personnel-finance-par-chaque-banque-centrale_6033648_3232.html

** https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/03/19/le-revenu-d-existence-pour-calmer-le-jeu-en-situation-de-crise_6033630_3232.html

11 réflexions sur “Covid-19, donnons un revenu de substitution”

  1. De quoi est-il question ? De sauver cinq à dix millions d’actif qui n’ont pas de revenu de substitution … ou bien de sauver le Système ?
    Pour une fois bonne nouvelle, on peut faire les deux et en même temps !
    Comment ? Tout simple, en prenant le Pognon là où il est. Comme l’on fait les Etats-Unis pendant longtemps, notamment en périodes de crises. Comme en 1944 lorsque le taux marginal atteint 94% au-delà de 6,9 millions de dollars. Certes, nous ne sommes plus à la même époque, aujourd’hui les gros riches ont certainement d’autres moyens pour échapper au fisc, mais tout de même !
    Idem quand on déplore le manque le lieux d’accueils pour les SDF en hiver alors que, et en même temps, je ne sais combien de lieux de résidences estivales sont vides. Comment qu’on dit… solidarité… coûte que coûte ?

    1. Je rigole d’avance, le jour où les chinois vont réclamer de payer les marchandises qu’ils nous vendent par de l’or et non plus par des reconnaissantes de dettes fumeuses, les bureaucrates de Bruxelles ne vont plus rire du tout ! Ils pourront fermer la structure babylonienne de l’Union Européenne….

  2. Selon un sondage …. » »Plus de la moitié des Français approuvent la gestion de l’épidémie par le gouvernement, selon un sondage » »

    Et ben je ne suis absolument pas surpris ! Que le gouvernement UmPs dise aux français de rester confinés, autrement dit de rester vautrés sur le canapé à domicile, que le gouvernement s’occupe de tout, de vos factures, de vos salaires, de vos chiffres d’affaires en imprimant 300 milliards d’euros et que tout est réglé, effectivement un tel programme ne peut que plaire aux français ! (aussi bien aux assistés de gauche en allocations, qu’aux assistés de droite en subventions pour faire semblant de travailler et semblant produire dans des entreprises zombies qui ne vendent rien à l’international, puisque les subventions permettent de maquiller les chiffres d’affaires de non-vente)

    Quant à la moins de la moitié qui n’approuve pas le programme, elle a surtout compris qu’elle passera à la casserole fiscale pour résorber les 300 milliards d’euros…

    1. Si tu réfléchissais un peu plus … pourtant en ce moment tu devrais avoir le temps… tu débiterais beaucoup moins d’âneries.
      Penses-tu réellement que ce confinement soit une partie de plaisir pour une large majorité de français (comme d’espagnols, d’italiens, chinois etc. de gauche ou de droite peu importe) ?
      Penses-tu sérieusement que les êtres humains ont seulement BESOIN «de rester vautrés sur le canapé à domicile, que le gouvernement s’occupe de tout, de [leurs] factures [etc.] » pour être heureux ? Et/ou pour rester seulement humains !

      1. Et ben va lire les commentaires sur le Point comme je l’ai mentionné plus bas ! Les français prennent cette impression monétaire comme un cadeau de l’Union Européenne, de l’argent qui tombe du ciel, je n’invente rien, bon là j’ai pris l’article de le Point en exemple, mais c’est pareil dans tous les Forums et journaux qui traitent de ce sujet hélicoptère de monnaie ! Les gens croient qu’on empoche 300 milliards d’euros tranquille comme un cadeau de Noël mais ne réalisent pas qu’il y aura de très lourdes conséquences derrière ! Donc non je n’exagère rien ! Quant aux parisiens qui se tirent dans leurs résidences secondaires à la campagne ou à la plage ou encore à la montagne pour échapper aux règles strictes de confinement et vivre le confinement comme des jours de congés en vacances, alors non je n’exagère rien ! Vas lire les commentaires de leurs réactions et tu pourras tenter de me contredire (en supposant que tu parviennes à récolter des commentaires solides qui viennent contredire ceux que j’évoque)

        1. Ne mélange pas tout STP ! L’hélicoptère qui tombe du ciel c’est une chose, les «vacances» en sont une autre.
          Sur 65 millions de français, combien sont-ils à s’être tirés «dans leurs résidences secondaires à la campagne ou à la plage ou encore à la montagne pour échapper aux règles strictes de confinement et vivre le confinement comme des jours de congés en vacances» ?
          Combien sont-ils ces français, qui prennent ça comme une partie de plaisir, qui sont heureux «de rester vautrés sur le canapé à domicile, que le gouvernement s’occupe de tout, de [leurs] factures [etc.] » ?
          Alors oui, je te redemande de ne pas exagérer.

          1. Tu vois tu n’as pas été lire les commentaires sur les différents journaux ! J’en ai même recensé des commentaires des gens sur mon commentaire un peu plus bas ici ! Jusqu’à mépriser les anglais qui soit disant ne profiteront pas du gâteau de 700 milliards d’euros ! Qu’ils partent en résidence secondaire ou pas, dans les deux cas les gens prennent ça pour de l’argent gratuit !

  3. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé vendredi 20 mars 2020 la suspension des règles de discipline budgétaire de l’UE, une mesure inédite qui permettra aux Etats membres de dépenser autant que nécessaire pour lutter contre les conséquences économiques du coronavirus ; plus besoin de respecter la règle imposant que leur déficit public reste inférieur à 3 % de leur produit intérieur brut (PIB). Les 27 ministres des Finances de l’UE doivent encore valider cette suspension lors d’une vidéoconférence la semaine prochaine. Créée en 2011, en pleine crise de la zone euro, la clause dérogatoire générale n’avait jusqu’alors jamais été activée.

    1. Puis une fois que l’affaire du coronavirus passé, viendra l’austérité budgétaire et des réformes tout autant austéritaire, car il faudra passer à la caisse quoi que vous disiez et pensez….

  4. J’hallucine grave ! Je lis l’article sur Le Point intitulé = « Coronavirus : la BCE sort le bazooka avec 750 milliards d’euros » »Et dans les commentaires, je lis ceci = » »Bravo ! Et qu’en disent les anti-UE ? «  »
    Déjà pour répondre à la question à ceux qui se posent la même, et ben c’est tout simplement de l’impôt en devenir, voilà ce qu’en disent les anti-UE !
    Un autre commentaire, je cite = » »C’est son rôle. Ce n’est pas le bazooka, c’est son rôle : il manque 750 milliards, elle met 750 milliards. «  »
    Il croit quoi ce monsieur ? Que la BCE créée les biens et services ex-nihilo aussi ? Que la BCE créée des richesses ex-nihilo correspondant à cette création de monnaie ? Il rêve ! Les zozos d’européistes croient que cet argent est de la création de richesses données gratuitement sans avoir à donner de contreparties dans l’avenir ! Bonjour les dégâts lorsque les désillusions vont commencer à se faire sentir !
    Attendez il y a un même un autre zozo qui écrit ceci = «  »Les RN… Les nationalistes, Ils disent quoi de l’argent europeen pour palier a cette crise… Ce qui est genial c’est que les anglais n’auront rien de l’europe et ça c’est le coté génial du brexit… «  »
    Encore un autre zozo qui croit que c’est un festin gratuit ! Il n’a pas encore compris que la France versait plus à l’UE qu’elle n’en recevait, et que c’était pareil pour l’Angleterre… Et non, les anglais auront surtout moins d’impôts à payer ou alors redéployer les impôts correspondant à leur profit, qui fait qu’à terme ils s’en sortiront mieux que la France.

    1. Etant assez naïve, pouvez vous m expliquer comment on peut créer comme ça 750 milliard d euros? Est ce que la planche à billets peut fonctionner éternellement?
      Jusqu où pouvons nous aller dans cette fuite en avant?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *