croissance ou Biosphère ?

Le Grenelle de l’environnement s’attaque en France aux problèmes de la Biosphère. Ce n’est pas gagné d’avance, je crois même que la bataille est déjà perdu. En effet, au même moment, la commission Attali planchait dans son coin pour « libérer la croissance ».

 

– Le Grenelle de l’environnement nous dit qu’il convient de changer notre cadre de raisonnement en intégrant le coût environnemental à nos dépenses de consommation : vive les hausses de prix ! La commission Attali conçoit la relance de la consommation par la baisse des prix, possible par un accroissement de la concurrence entre grandes surfaces et le recours aux importations. Vive la concentration et le déficit commercial…

 

– Le Grenelle de l’environnement nous dit qu’il convient de limiter notre mobilité physique, au besoin par des taxes supplémentaires sur le carburant : vive le pétrole  cher ! La commission Attali ne conçoit notre avenir que par une mobilité accrue des personnes et des biens. Vive la résidence à la campagne et le boulot qui n’existe plus…

 

– Le Grenelle de l’environnement s’interroge sur l’intérêt des filières agricoles qui utilisent les OGM : vive la limitation de la technoscience ! La commission Attali n’est pas loin de penser que l’agriculture mondiale ne peut se passer de ce type de chimères pour nourrir l’ensemble de la planète. Vive la mort de l’agriculture traditionnelle et la misère pour d’innombrables paysans…

 

Jacques Attali et ses semblables font la guerre à la planète !  Mais une bataille de perdue n’est rien, puisqu’en fin de compte la Biosphère a toujours raison …

 

NB : Tous les articles pour la Biosphère sont archivés et classés sur Internet, http://biosphere.ouvaton.org/page.php?doc=2007/affichactu2

 

Partagez ...