Droit de réponse contre l’avocat du groupe Total

Dans LE MONDE* daté du 21 avril, juste avant le premier tour, le comité de rédaction laisse passer, est-ce un hasard de calendrier, un point de vue de l’avocat de Total titré méchamment « Eva Joly a une vision obscurantiste ». Cet avocat, Jean Veil, croit encore que l’or noir irriguera notre société pour des siècles et des siècles : « Sans le pétrole comment vivriez-vous, Eva Joly ? Sans le pétrole, pas de chauffage, pas d’électricité. Sans le pétrole, pas d’avion, pas de voiture, pas de train non plus. Iriez-vous en traîneau tiré par des rennes de Paris à Oslo ? Sans le pétrole, disparition de tellement d’autres choses, vos lunettes par exemple… » Selon Jean Veil pétrole = lunette alors que les lunettes ont été portées bien avant l’ère, très récente, du pétrole. Les premières lunettes sont apparues en Italie à la fin du treizième siècle, alors que le premier forage date de 1859. Ce n’est pas le plus grave dans ses affirmations.

Comme Jean Veil constate que « le sous-sol de l’Europe de l’Ouest ne recèle ni pétrole ni gaz », il en tire la conclusion que les pétroliers doivent aller dans des pays non démocratiques, qu’ils ne doivent pas payer d’impôts sur les bénéfices en France, ni être jugé au pénal en France (dans l’affaire de l’Erika). Pour Jean Veil, la fin justifie les moyens, tout le pouvoir aux pétroliers ! Cet avocat de la merde du diable termine ainsi sa diatribe contre Eva Joly : « Ce qui, à mon avis, vous sépare des dirigeants de Total, ce n’est pas l’éthique, c’est votre vision obscurantiste. Il est vrai que, pour voir clair, il faut du pétrole. »

Le pétrole rend Jean Veil aveugle quant à l’avenir. Jean Veil peut peindre la vie en rose grâce à l’or noir, il ne sait pas encore que cela va bientôt se terminer. Car le pic pétrolier n’est pas du domaine politique, il est de l’ordre de la réalité géophysique. Alors, Jean Veil, comment voyez-vous la vie sans le sang bitumineux qui irrigue notre société ? Comment, Jean Veil, voyez-vous l’ère de l’après-pétrole dans laquelle il nous faudra bien vivre un jour ou l’autre ?

Pour voir clair, ce n’est pas du pétrole et de ses sous dont on a besoin, mais de courage pour pratiquer la simplicité volontaire et les économies d’énergie. Votons écologie !

* LE MONDE du 21.04.2012, Eva Joly a une vision obscurantiste

Partagez ...