interdire de manifester pour le climat… antidémocratique

Comment manifester sans manifester ? Certains s’inclinent devant l’Annulation gouvernementale des mobilisations prévues les 29 novembre et 12 décembre prochains à Paris pour la COP21, d’autres non !

Coalition Climat 21

« Pour pouvoir peser sur les négociations et faire entendre l’urgence climatique, une voix forte de la société civile est essentielle.

Nous travaillons actuellement, au sein de la Coalition Climat 21, à d’autres formes créatives pour mobiliser les citoyens avant, pendant et après la COP21 en toute sécurité.

Aussi, nous nous appuierons sur les mobilisations de la société civile à travers le monde pour faire entendre la voix des citoyens. Près de 57 marches, et plus de 2000 évènements sont prévus pour le weekend du 28 et 29 novembre dans les capitales du monde entier. »

 Retrouvez le communiqué de presse de la Coalition Climat 21 en ligne

Les Amis de la Terre France

Nous ne cédons pas à l’angoisse, tout comme nous n’acceptons pas la « stratégie du choc », qui profite des catastrophes humaines, sociales ou environnementales pour enclencher toutes les régressions, les restrictions des libertés élémentaires et les formes de repli sur soi. Nous appelons à répondre à ces crimes par plus de justice, plus de solidarité, plus de détermination à lutter contre tout ce qui nous empêche de faire ensemble société.

Nous soutenons les grandes mobilisations citoyennes qui se dérouleront à Paris à l’occasion de la COP21, tels que la marche pour le Climat du 29 novembre, le Sommet Citoyen pour le Climat dont le Village Mondial des Alternatives du 5 et 6 décembre, et la mobilisation du 12 décembre. Elles sont un moyen essentiel pour inverser le cours des choses et de vaincre le fatalisme. Elles démontrent qu’un autre monde est en train de voir le jour. Une dynamique dont les forces, constituées de citoyen-ne-s du monde entier, agissent pour préserver nos biens communs, et construire un monde plus juste, durable et solidaire. Elles travaillent à ce que nous avons en partage et qui nous relie.

Signer l’appel en ligne.

Les Désobéissant(e)s

Le président de la République et son gouvernement viennent de décider d’interdire la Marche mondiale pour le climat du 29 novembre et les mobilisations prévues le 12 décembre à Paris. Nous refusons la stratégie du choc qui consiste à utiliser les attentats tragiques de ce vendredi 13 novembre pour restreindre les libertés. Nous sommes des centaines de milliers de personnes à avoir prévu de nous rassembler le dimanche 29 Novembre 2015  place de la République, pour exprimer l’urgence de nous attaquer aux causes du dérèglement climatique, l’urgence de préserver nos biens communs et de construire un monde plus juste et plus durable.

Nous venons de payer le prix du sang parce que notre dépendance au pétrole, qui produit justement le réchauffement climatique, a plus que jamais besoin de la guerre pour maintenir son approvisionnement en pétrole bon marché. Et que la guerre, en semant le désespoir, alimente la haine et finalement le terrorisme, jusqu’au coeur de nos villes.

Nous appelons à refuser la suspension de l’état de droit que constitue l’état d’urgence et à venir manifester le 29 novembre à midi place de la République, pour la justice climatique, la transition écologique et les alternatives au capitalisme.

Nous appelons chacune et chacun à venir ce jour-là, dans le calme, sans haine et sans violence, conscient des risques certes, mais présent parce que le risque est plus grand de ne pas nous manifester :  combien de sécheresses, d’inondations, de famines, de guerres, combien de millions de victimes pouvons-nous éviter si nous affirmons la voix des citoyens du monde entier ?

On lâche rien !

www.desobeir.net

Rejoindre l’événement sur Facebook

Greenpeace

Les autorités françaises ont annoncé qu’elles n’étaient pas en mesure d’assurer la sécurité des manifestations publiques, notamment les marches du 28/29 novembre et la mobilisation du 12 décembre, prévues par la société civile en dehors des enceintes de la négociation. De fait, elles sont donc interdites. Nous comprenons ces préoccupations au vu des circonstances actuelles et nous rangeons derrière cette décision.

Pour autant, nous continuerons à agir et mobiliser pendant cette COP, avec des voies inventives. D’abord en défendant nos solutions pour le climat au sein des négociations où nous serons présents pour amener un droit de regard citoyen au sein de la discussion, décrypter les enjeux auprès des médias et porter nos demandes. Chaque jour, nous vous enverrons notre analyse grâce à la Gazette de la COP, à laquelle vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire (ici).

Par ailleurs, dans les tout prochains jours, nous vous proposerons également de vous mobiliser en ligne à nos côtés à travers une plateforme innovante qui vous permettra de porter vos messages pour la marche mondiale pour le Climat du 29 novembre et participer à la construction d’un mouvement international pour la justice climatique.

Rendez-vous sur www.march4me.org , dès le 25 novembre.

Partagez ...

1 réflexion sur “interdire de manifester pour le climat… antidémocratique”

Les commentaires sont fermés.