Inventons un hymne et un drapeau pour Terriens

Donnez à un idiot un drapeau à agiter, apprenez-lui un hymne à chanter et quelques âneries patriotiques à répéter frénétiquement, et il marchera vers la bataille pour tuer d’autres idiots marchant en chantant sous un drapeau adverse. Malheureusement beaucoup de pays sont en train de multiplier volontairement les idiots, y compris en France.

en Russie : Le manuel d’un professeur à l’École des hautes études économiques à Moscou vient d’être retiré de la liste fédérale des livres scolaires, les seuls pouvant être achetés par les établissements, au motif que l’ouvrage « ne contribue pas à donner l’amour du pays ». Page 60 par exemple : l’évocation des files d’attente dans l’ex-URSS « ne crée pas de fierté pour la patrie ». La maison d’édition Vita-Presse a tenté de sauver le manuel en enjoignant à l’auteur d’apporter quelques modifications : établir une « présentation plus correcte de la situation économique actuelle » ; « exclure un certain nombre de sujets de discussions pouvant amener à un débat négatif et non constructif… » La censure a commencé au milieu des années 2000, il est devenu de plus en plus clair que l’Etat obligerait les enseignants à exposer l’histoire dans un sens favorable au régime actuel. Résultat : entre 2014 et 2018, la liste des manuels autorisés, toutes matières confondues, a diminué comme peau de chagrin de 71 %, passant de 2 982 à 863.*

en France : Les élus de l’aile gauche de la majorité n’ont pas digéré l’attitude du ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer lors de l’examen à l’Assemblée nationale du projet de loi « pour une école de la confiance ». On rend obligatoire dans les classes la présence des drapeaux tricolore et européen, ainsi que des paroles de La Marseillaise. Furieux, un de ses collègues a lâché : « Blanquer malmène la majorité avec ses cartes postales réactionnaires et conservatrices ! »

Commentaire biosphèrique : cette résurgence du chauvinisme n’est pas nouveau en France, ainsi notre article*** de juillet 2010. Nous appartenons symboliquement à la Terre, nullement à un morceau de terre. Le nationalisme est un signe de repli sur soi qui dénature la préoccupation écologique, surtout à une époque où les risques sont systémiques et planétaires, réchauffement climatique, pic pétrolier, atteintes aux ressources renouvelables, etc. Ce n’est plus la confrontation entre nations qui devrait s’imposer, mais la coordination des peuples. C’est pourquoi la pénalisation de « l’outrage au drapeau tricolore » (LeMonde du 25-26 juillet 2010) semble d’une incongruité totale. Un délit institué en 2003 punissait déjà de 7500 euros d’amende « le fait au cours d’une manifestation organisée ou réglementaire par les autorités publiques d’outrager publiquement l’hymne national ou le drapeau tricolore ». Tout cela parce que des supporters de l’équipe de foot algérienne eurent sifflé l’hymne national, acte compréhensible dans une manifestation sportive où les symboles nationaux n’ont rien à faire. C’est le fait de chanter la Marseillaise et d’agiter le drapeau tricolore lors d’un match de foot qui paraît au contraire obscène. Maintenant une contravention est créée par décret suite à la publication d’une photo représentant un homme qui s’essuyait les fesses avec le drapeau national : 1500 euros pour « Le fait de détériorer le drapeau ou l’utiliser de manière dégradante, dans un lieu public ou même commis dans un lieu privé ». Délit ou contravention, ces lois de circonstances paraissent d’un autre âge, celui du XIXe siècle et de l’apparition des nationalismes qui ont ensanglanté l’Europe et le monde. Pour un réfractaire à la guerre, la question de fond reste posé : est-ce que le drapeau bleu-blanc-rouge ou la Marseillaise font partie des valeurs de la République ? Si les seules valeurs à reconnaître sont les principes de liberté, d’égalité et de fraternité ainsi que la déclaration universelle des droits de l’homme, les symboles qui ont alimenté tant de guerres n’en font pas partie.

Plusieurs propositions ont été émises pour la création d’un « drapeau de la Terre ». Aucune de ces propositions n’a recueilli la reconnaissance officielle d’un quelconque État. Les deux seuls drapeaux approchant de cet idéal et ayant obtenu une certaine reconnaissance politique et morale à l’échelle planétaire sont le drapeau des Nations unies et dans une moindre mesure celui – non-officiel – du Jour de la Terre. Quant à un hymne à la planète, nous attendons encore notre Rouget de Lisle.

* LE MONDE du 20 février 2019, En Russie, censure des manuels scolaires qui ne « créent pas de fierté pour la patrie »

** LE MONDE du 19 février 2019, Hymne national, drapeau… Jean-Michel Blanquer irrite les députés LRM avec ses « marqueurs de droite »

*** outrage au drapeau qui outrage la Terre 

Partagez ...

4 réflexions sur “Inventons un hymne et un drapeau pour Terriens”

  1. @ Biosphère
    Le plus terrible étant que je serais capable d’écrire le million à moi seul ! Je surprends toujours par la vitesse pour écrire, les gens qui me voient pour la première fois sur un ordinateur sont toujours surpris par la vitesse à laquelle j’écris; ils ont peur que je fasse péter le clavier. Tu sais quand je suis arrivé à l’âge de 6 ans au Cp je savais déjà écrire et lisais déjà du François Mauriac, alors déjà à l’école on me prenait pour un extra-terrestre, je savais déjà compter et jouer au Tarot aussi, ce qui renforçait l »idée de provenir de la planète Mars. Pendant un moment, j’écrivais simultanément des commentaires sur le Figaro, Libération, Minutes, le point, le parisien, le courrier picard, le monde, Marianne et bien d’autres sites… En général, on se fatigue avant moi… C’est pour cette raison que ça m’a toujours fait marrer à ce que des gens soient rémunérés pour écrire une seule et unique colonne par semaine, comme dans le Jda à Amiens…..

  2. Le repli sur soi c’est à cause du cosmopolitisme qui engendre le communautarisme, ensuite les communautés rivalisent entre elles pour leur survie, et ça créée les conflits permanents.

    1. bravo Bga80, votre commentaire est le 9500ème,
      vous avez gagné notre reconnaissance éternelle…
      et espérons vous revoir quand nous aurons dépassé le million !

  3. Non non non ! Pas de gouvernement mondial ! Avec l’Onu qui n’a pas d’autre programme que d’envahir l’Europe avec des migrants par la guerre démographique ! Ce programme de diversité n’est destiné qu’aux européens pour programmer leur disparition ! Alors oui pour une armée nationale pour nous défendre contre l’invasion.

Les commentaires sont fermés.