la bombe atomique n’est pas écolo

Près de 70 000 armes nucléaires de tous types ont été produites, et même si leur nombre a diminué pour se situer autour de 25 000, elles représentent encore une capacité suffisante pour détruire la planète*. Ce seul argument aurait du interdire la fabrication de telles armes ; qui peut autoriser un tel crime contre la planète Terre ? Pourtant tous les politiques français, de quelque bord qu’ils soient, ont adoubé la bombe atomique.

Le 4 mai 1939, le physicien Frédéric Joliot, membre du Parti communiste, déposait le brevet intitulé «Perfectionnement aux charges explosives » ; il s’agissait du mode d’emploi de la bombe A. Pierre Mendès-France, président du Conseil, matérialisa la détermination de construire l’engin de mort par décret du 26 octobre 1954. De Gaulle déclare que « Depuis ce matin la France est plus forte et plus fière » après l’explosion d’une bombe de 70 kilotonnes  le 16 février 1960 au Sahara. Dans une directive du 16 décembre 1961, De Gaulle précisait son objectif : « Dans dix ans, nous aurons de quoi tuer 80 millions de Russes. Eh bien je crois qu’on n’attaque pas volontiers des gens qui ont de quoi tuer 80 millions de Russes, même si on a soi-même de quoi tuer 800 millions de Français, à supposer qu’il y eût 800 millions de Français. » L’annonce de la conférence de Stockholm en juin 1972 (le 1er sommet de la Terre) a laissé le président Pompidou de marbre : la veille de la conférence, une campagne d’essais de la bombe H française est lancée sur un atoll polynésien. Durant son septennat, Giscard d’Estaing autorisera plus de 40 essais d’explosion nucléaire alors que dans les instances internationales, il parle de désarmement. Au printemps 1976, Jean-Pierre Chevènement et Lionel Jospin achevèrent, au fil de motions internes aux tournures plutôt floues, de convertir le PS au nucléaire militaire. Avec Mitterrand et l’accession des socialistes au pouvoir, très vite il n’est plus question d’un moratoire nucléaire ou de stopper la modernisation de la force de frappe : on dénombre 80 tirs plus ou moins discrets de 1981 à 1994. Avec Chirac, ce n’est pas mieux : dès son arrivée à l’Elysée en mai 1995, il donne l’ordre de reprendre les essais dans le Pacifique, interrompus par Mitterrand devant le désaveu international. Les présidents de la France s’obstinent dans leur minable volonté de puissance. Bref le pays est toujours dirigé par des volontaires de l’apocalypse.

Pour Nicolas Sarkozy, la dissuasion nucléaire reste l’« assurance-vie » de la nation. Mais l’assurance-vie d’une nation ne peut reposer sur des armes de destruction massive : ce n’est pas en éliminant à l’aveugle civils et militaires qu’on donne le bon exemple de la sagesse, mais en oeuvrant pour la paix mondiale, en montrant qu’on soutient la solidarité entre les peuples, en partageant ses propres richesses. La dissuasion nucléaire est un résidu sinistre de la guerre froide dans un monde globalement sécurisé. Nous savons que les véritables menaces ne sont plus d’ordre géopolitique, mais écologique : elles portent pour nom pic pétrolier, réchauffement climatique,épuisement des ressources naturelles. Nous avons mieux à faire en France qu’entretenir un arsenal d’opérette dont le dernier fleuron s’appelle « le Terrible »… Pourtant la présidentiable écolo Eva Joly confirmait le 30 juin 2011 à la radio son statut de présidentiable orthodoxe : « Pas de sortie unilatérale de la dissuasion nucléaire. » Elle ne  connaît pas les textes des écolos !

Au Congrès fédéral les 3, 4 et 5 juin 2011, Europe Ecologie-les Verts approuve et fait sien l’appel suivant pour une Europe sans armes ni centrales nucléaires : « Plus aucune arme nucléaire ne doit menacer l’Europe ni menacer le reste du monde. L’Europe doit initier et soutenir jusqu’à son plein achèvement le processus d’abolition des armes nucléaires dans le monde, conformément à l’article VI du traité de non-Prolifération. La Conférence du Désarmement basée à Genève doit aboutir à ce résultat par quelque moyen que ce soit. L’Europe doit devenir une zone intégralement dénucléarisée, afin de contribuer à la dénucléarisation totale de la planète sans attendre une action similaire des autres Etats ou continents. »

* LE MONDE du 30-31 octobre 2011, L’arme nucléaire est inutile et coûteuse (par Bernard Norlain, général de l’armée de l’air)

3 réflexions sur “la bombe atomique n’est pas écolo”

  1. Le 15 octobre 2009, le général en retraite Bernard Norlain, ancien directeur de l’Institut des hautes études de défense nationale de 1994 à 1996, a cosigné avec Michel Rocard, Alain Juppé et Alain Richard, une tribune dans le quotidien LE MONDE pour plaider en faveur du désarmement nucléaire. Il est membre de l’organisation internationale Global Zero Initiative. Il s’expriem dans LE MONDE du 30-31 octobre 201. Résumé :

    « Notre assurance-vie peut devenir notre assurance-décès… L’arme nucléaire est inutile et coûteuse et elle représente un danger mortel pour notre survie, cette arme est devenue trop dangereuse pour la planète…. Il faut se débarrasser des stéréotypes idéologiques de la guerre froide… On continue à dépenser des milliards (la France dépensera dans les dix prochaines années de 4,7 à 6 milliards de dollars par an suivant que l’on considère les coûts directs ou indirects. Le chiffre français officiel est de 3,5 milliards par an)… Ce n’est plus de la stratégie mais de la théologie… L’arme nucléaire, disséminée, après avoir joué un rôle de stabilité, devient une source d’instabilité destructrice pour la planète… Il y a un danger à voir l’arme nucléaire se répandre et on ne peut exclure qu’elle tombe entre les mains d’acteurs non pas irrationnels mais obéissant à leur propre rationalité. .. La doctrine est ainsi passée de la dissuasion « du faible au fort » à celle « du fort au faible ou au fou »… Compte tenu du nombre d’armes accumulées et de leur dispersion, c’est la perspective de la destruction partielle ou totale de la planète… La notion de dissuasion du fort au faible conduit à une logique d’emploi en premier… Pour ces raisons, il n’y a pas d’autre solution que d’éliminer ces armes. »

Les commentaires sont fermés.