la clique des climatosceptiques en action

                Les climato-sceptiques français ont tissé leur toile sur le Net. Depuis quelques mois, ils y sont même devenus omniprésents. Avec une stratégie efficace : déverser sur les blogs, à commencer par le nôtre, leurs messages plus ou moins anonymes. Leurs propos sont le plus souvent politiques, du type : « Vous autres Kempfistes mentez, tordez et triez les faits pour mieux vendre votre doctrine malthusienne, décroissante, et finalement toujours aussi génocidaire dans ses implications. » C’est leur manière infamante de lutter contre ce qu’ils appellent le « totalitarisme rampant » des mouvements écologistes. Nous devons même supprimer régulièrement sur ce blog les commentaires insultants.

Les climato-sceptiques français ont évidemment leurs points de ralliement. Skyfal disparaît le mardi 19 janvier 2010 ; ils crient aussitôt au fascisme et à l’atteinte à la liberté d’expression. Son créateur a pourtant confirmé à Terra eco (numéro d’avril 2010) que c’est simplement un problème technique qui a rendu le site inopérant, sans qu’il explique pourquoi il ne remettait pas le site en activité. Aujourd’hui, c’est le site Pensée unique qui fait référence pour les négateurs (ou négationnistes) du climat. Lancé en 2006 par un certain Jean Martin, le site mêle actualité climatologique et invective. Contacté par Terra eco pour connaître ses liens avec Jean-Martin Meunier, un géophysicien retraité du CNRS qui semble persuadé que les rayons cosmiques expliquent à peu près tout, du climat à la chute des avions, Jean Martin n’a pas souhaité répondre.

Auparavant, les sceptiques n’étaient visibles que sur les sites de leur mouvance. Aujourd’hui, les médias citent des noms, et les personnalités climato-sceptiques (Allègre, Courtillot, Galam, Rittaud, Atlan, etc.) ont grimpé dans le Top 50 des sites parlant du climat. Il leur faut occuper le terrain, éviter de parler science et marteler, contre toute évidence, qu’il existe un débat chez les climatologues. Ce n’est pas ainsi qu’on peut créer un espace de délibération collective qui respecte la réalité des faits.

NB : une clique est un groupe de personnes qui s’unissent pour intriguer ou nuire.

11 réflexions sur “la clique des climatosceptiques en action”

  1. la blogosfr est faite de gens changeant de nom ou de pseudo selon les blogs

    o blog réchoffistes ils sont réchoffistes

    o blog climato septic ils sont climato sceptic

    ou bi1 ils sont o mm blog ni l’1 ni l’otre

    ou 1 petit peu l’1 et 1 petit peu l’otre

  2. la blogosfr est faite de gens changeant de nom ou de pseudo selon les blogs

    o blog réchoffistes ils sont réchoffistes

    o blog climato septic ils sont climato sceptic

    ou bi1 ils sont o mm blog ni l’1 ni l’otre

    ou 1 petit peu l’1 et 1 petit peu l’otre

  3. Poniatowski

    Comme avait dit un de nos hommes politiques : royaume de copains et de coquins !

  4. Puisque certains parlent du Climate-gate, Jones est lavé de toute accusation de fraude. A part ça on ne voit pas pointer le moindre article scientifique donnant raison aux négateurs.

  5. Puisque certains parlent du Climate-gate, Jones est lavé de toute accusation de fraude. A part ça on ne voit pas pointer le moindre article scientifique donnant raison aux négateurs.

  6. Jean-Baptiste Poquelin

    « Avec une stratégie efficace : déverser sur les blogs, à commencer par le nôtre, leurs messages plus ou moins anonymes. »

    1° Quand on ne veut pas avoir de commentaires anonymes on n’ouvre pas un blog.

    2° Quand on censure systématiquement un commentateur qui commente sous son nom d’état civil, qui tient un blog sous son nom d’état civil et qui intervient sur d’autres forums sous son nom d’état civil, il ne faut pas s’étonner quil vous adresse des commentaires signés de pseudos divers et variés.

    Quelle tartufferie !

  7. @ mauvais perdants de ce blog :

    « Vous autres Kempfistes mentez, tordez et triez les faits pour mieux vendre votre doctrine malthusienne, décroissante, et finalement toujours aussi génocidaire dans ses implications. »

    Faut-il que je demande des droits pour l’utilisation par vous de ma prose ?

    Sinon, pour revenir au sujet : Que de chemin parcouru ! quel renversement de tendance ! que de victoires pour la recherche de la vérité ! depuis le fameux Climate-Gate et le superbe échec de la conférence de Copenhague, il n’est pas un jour où les loups décroissants et malthusiens, cachés sous leurs peaux de moutons bêlants écologistes et réchauffistes, n’aient subi la dénonciation à bon droit de leurs mensonges et exagérations, pas un jour où ils n’aient vu le regards des peuples se tourner vers eux, plein d’opprobre et de rancune.

    Aujourd’hui, voici ces loups qui abandonnent leur camouflage, et appellent ouvertement à la censure, la punition, la condamnation par la force publique, de ceux qui ont montrés leur nature. Décroissance ici, austérité en politique, misère pour les peuples, au profit d’un drôle d’amalgame entre vieux gauchistes verdissants, faiseurs d’opinion à la morale de girouette, agences internationales inféodées à Londres et hyper-finance la plus réactionnaire possible. C’est la battue, les bêtes sont obligées de sortir du bois et de montrer leurs vrais visages, c’est édifiant.

    Voyez-les larmoyer au pied de la puissance publique pour réclamer les outils de la force et de l’autorité afin de faire taire ces mécréants « négationnistes » :
    http://www.clubdesargonautes.org/iFPXAGvdz/php/index.php

    Voyez ces noms alignés sous cette lettre : c’étaient eux les tout-puissants des débats d’hier, arrogants, sourds, agents d’une doctrine qu’ils ne se cachent même plus de défendre : c’est l’homme le fautif ! C’est lui le nuisible ! Contrôlons-le ! Abaissons-le ! Mettons un frein à sa liberté ! Interdisons la recherche du bonheur ! Vive la décroissance !

    Cette pauvre supplique de la profession climatologique est peut-être le dernier clou du cercueil de la fraude du réchauffement climatique anthropique. C’est ce que je souhaite ardemment.

    Merci à biosphère et à tous les kempfsites, vous avez été d’un secours remarquable dans cette campagne.

    à bientôt,
    Jean-Gabriel Mahéo

  8. C’est vrai, pascal, il y a « ceux qui s’informent sérieusement » et aussi ceux qui n’écoutent qu’eux-mêmes. Prenons le cas de Claude Allègre, le plus médiatisé des climato-sceptiques.
    En février 1999, Claude Allègre, alors ministre de l’éducation nationale, est reçu sur TF1. Plein de morgue, il se lance dans un monologue sur l’ignorance crasse des élèves. Il explique : « Vous prenez un élève, vous lui demandez une chose simple en physique : vous prenez une boule de pétanque et une balle de tennis, vous les lâchez, laquelle arrive la première ? L’élève, il va vous dire la boule de pétanque. Eh bien non, elles arrivent ensemble, et c’est un problème fondamental, on a mis 2000 ans pour le comprendre. Tout le monde doit savoir ça. »
    Dans un court article ironique, le Canard Enchaîné soulignait que Claude Allègre avait tout faux, puisque le résultat qu’il décrit n’est valable que dans le vide. Dans l’air, la résistance à la chute des corps fait que c’est bien entendu la boule de pétanque qui touche en premier le sol. Georges Charpak, ami du ministre et néanmoins prix Nobel de physique, aura beau donner raison au Canard Enchaîné, Claude allègre n’en démordra pas.
    Commentaire de biosphere : tout le monde a le droit de se tromper, mais personne n’a le droit de ne pas le reconnaître. On ne peut pas être plus fort que les climatologues réunis au sein du GIEC, sauf à faire une analyse scientifique crédible. Terra eco a proposé à Claude Allègre de débattre avec des spécialistes du réchauffement climatique. Il a répondu : « Cette demande n’a aucun intérêt, ce dialogue de sourd ayant déjà été tenté. » Il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre.
    Source : Allègre et les climato-sceptiques (dossier de terraeco, avril 2010)

  9. pascal95430

    « Toute vérité franchit trois étapes : la première est d’être ridiculisée, la seconde est de subir une violente opposition, la troisième est d’être acceptée comme ayant toujours été une évidence » (Shopenauer – traduction approximative…).
    Je suis très impressionné par la violence des réactions des climato-sceptiques. Là où il pourrait y avoir un débat de chiffres, d’observations contradictoires, on ne voit qu’invectives, insultes et désinformations. Mais cela me sembble, à terme, plutôt bon signe : on se bat quand on n’a pas d’arguments.
    Mon sentiment est qu’il y a ceux qui s’informent sérieusement, ceux qui s’en foutent, et ceux qui ne peuvent viscéralement pas accepter que l’on remette en cause leur mode de vie. Ce que j’en dis…

  10. Quelle vaine et risible petite police de la pensée vous prétendez animer depuis votre blog… Malgré les leçons de l’histoire, l’homme est manifestement toujours prêt à tomber dans les mêmes travers et les mêmes excès pour peu qu’on parvienne à le convaincre qu’il défend une nouvelle « cause » juste et impérieuse. Les climatosceptiques, la nouvelle antifrance ? 😛

  11. Article de mauvaise foi qui aurait très bien pu, avec la même mauvaise foi, être appliqué aux réchauffistes.
    En vérité, la division en trois catégories qui sont :
    _ Les climato sceptiques
    _ Les réchauffistes
    _ NSP

    est obsolète, il vaudrait mieux diviser en catégories suivantes :
    _ Les honnêtes intelectuellement (climato sceptiques ou réchauffistes)
    _ Les malhonnêtes intelectuellement (climato sceptiques ou réchauffistes)
    _ NSP (et oui, y’en a toujours…)

Les commentaires sont fermés.