Les forages pétroliers, incompatibles avec la COP21

La France accorde trois permis exclusifs de recherches d’hydrocarbures liquides ou gazeux et en prolongent deux autres*. C’est inadmissible, même si on nous assure qu’il ne s’agira pas de gaz de schiste. Le président François Hollande l’avait lui-même rappelé dans son allocution d’ouverture du Sommet des consciences pour le climat : « Un accord pour le climat signifie renoncer à utiliser 80 % des ressources d’énergie fossiles facilement accessibles dont nous disposons encore. » Cherchez la contradiction !

« Que valent les promesses de François Hollande et des négociateurs d’obtenir un “accord historique” à Paris et de “tout faire” pour rester en deçà des 2 °C [de réchauffement], si c’est pour entretenir cette fuite en avant extractiviste ?« , questionnent aujourd’hui les associations environnementales . Il ne s’agit plus de forer, il faut obligatoirement laisser sous terre une grande partie de ce qu’on sait déjà extraire. Selon les études, pour avoir 50 % de chances de maintenir le réchauffement climatique en dessous de deux degrés, le monde doit laisser 66 % des réserves connues de charbon, de pétrole et de gaz dans le sous-sol. Pour que cette probabilité soit de 80 %, nous devons nous abstenir de toucher à 80 % de ces réserves. (page 122 du livre** Crime climatique STOP !)

Nous sommes à la croisée des chemins. Nous ne voulons pas nous retrouver contraint.e.s à survivre dans un monde devenu à peine vivable. Par l’acidification des océans, par la submersion des îles du Pacifique Sud, par le déracinement de réfugiés climatiques en Afrique et dans le sous-continent indien, par la recrudescence des tempêtes et ouragans, l’écocide en cours violente l’ensemble des êtres vivants, des écosystèmes et des sociétés, menaçant les droits des générations futures. Concrètement, les gouvernements doivent mettre un terme aux subventions qu’ils versent à l’industrie fossile, et geler leur extraction en renonçant à exploiter 80% de toutes les réserves de combustibles fossiles.

Pour signer cet appel :
http://crimesclimatiquesstop.org/
ou http://350.org/climate-crimes-fr/

* Le Monde.fr | 02.10.2015, En prélude à la COP21, la France autorise… de nouveaux forages pétroliers
** Crime climatique STOP ! L’appel de la société civile
livre coordonné par Attac France et 350.org, publié aux éditions du Seuil.
éditions Anthropocène Seuil, 316 pages, 15 euros

Partagez ...