les Jeux Olympiques nous font oublier l’essentiel

Les Jeux Olympiques ne sont vraiment pas importants… sauf pour nous faire oublier l’essentiel. La justice ne peut plus mettre sous séquestre une entreprise pour « désastre environnemental ». Et pourtant ! A Tarente (Pouilles), l’immense usine sidérurgique Ilva, du troisième producteur européen Riva Acciaio, pourrait fermer. Au cours des années aucune mesure n’a été prise, si bien que les fumées et la poussière continuent de se répandre dans l’atmosphère. La ville connaît une surmortalité de 10 % à 15 % supérieure à la moyenne italienne. Les habitants près du site vivent fenêtres et volets fermés.

Mais Ilva produit près de 70 % du produit intérieur brut de cette région. Les syndicats ont déposé un préavis de grève générale contre la décision (provisoire) de la justice. Une série d’actions spectaculaires a rendu inaccessible l’un des plus grands ports d’Italie. Bien entendu c’est les contribuables qui vont payer : le gouvernement se dit prêt à débloquer 336 millions d’euros afin d’assainir le site*. Un autre jugement annulera certainement le séquestre… L’emploi contre l’écologie, on va en crever

Comme dit un ouvrier, « C’est le chômage ou le cancer, ou peut-être les deux en même temps. » Ainsi va la logique de la civilisation thermo-industrielle, soutenue par l’Etat contre les intérêts à long terme de la population. Mais cela ne fait pas la Une du MONDE. Le plus gros titre, bien entendu, va aux jeux Olympiques : « Natation : une victoire historique ». LE MONDE n’a pas la même lecture que nous de l’histoire ! Un jour prochain l’usine Ilva sera une friche industrielle et les nageurs français seront oubliés depuis très longtemps.

LE MONDE du 31 juillet 2012 , un site sidérurgique italien mis sous séquestre pour « désastre environnemental »

Partagez ...