Les négationnistes du climat, ça chauffe pour eux

Peut-on encore nier la réalité ? Sur les sept premiers mois de 2015, la température à la surface des terres et des océans a été supérieure de 0,85 °C à la moyenne enregistrée au XXe siècle sur cette période. C’est aussi la plus haute jamais mesurée depuis 1880, début du relevé des températures, à 0,09 °C au-dessus du précédent record de 2010. Peut-on d’ores et déjà anticiper que l’année 2015 sera la plus chaude jamais enregistrée sur Terre, devant 2014, qui avait déjà établi un record ? Tout porte à répondre par l’affirmative.

Ce coup de chaud suffira-t-il à stimuler les 196 parties prenantes à la COP21 ? A ce jour, 56 pays, totalisant 61 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, ont présenté leurs engagements de réduction. « En l’état actuel, ces engagements ne sont probablement pas suffisants pour rester dans la trajectoire des 2 °C », estime Jean Jouzel, vice-président du groupe de travail scientifique du GIEC. Pour tenir le cap, insiste-t-il, « il faudrait diviser par deux ou trois les émissions entre 2020 et 2050 ». On en est encore loin.

source : Le Monde.fr | 21.08.2015, Coup de chaud sur la planète avant la COP21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *