L’horreur nataliste

Parlons ensemble de la deep ecology…

Au début du XIXe siècle, la France conquérante avait fait la guerre à l’Europe, forte de son statut de première puissance démographique. Puis elle a compris son erreur et s’est contentée de faire moins d’enfants. Les gouvernements qui se sont succédés ont alors imposé aux Français une idéologie nataliste. Dès la défaite de 1871, des projets de taxe sur les célibataires et sur les couples sans enfants sont discutés. Lors de la mise en place de l’impôt sur le revenu en 1914, ce projet devient même une réalité. En 1945, la France introduit le quotient familial, l’un des éléments de l’impôt sur le revenu qui se démarque de la pratique des autres pays européens : on accorde des avantages fiscaux aux familles nombreuses. Aujourd’hui cette propagande a marqué des points, la France, qui compte aujourd’hui 60,6 millions d’habitants contre 82,3 millions de personnes pour l’Allemagne, devrait redevenir le pays le plus peuplé d’Europe d’ici à 2045.

 

             Au milieu du XXe siècle, une Allemagne surpeuplée faisait au nom de son espace vital  la guerre à l’Europe ; la relance économique était passée par la relance de l’armement. La France se prépare-t-elle à une nouvelle guerre ? Un territoire pacifié est celui qui imite les équilibres de la Biosphère entre proies et prédateurs, il faut que nous apprenions à limiter notre population. Comme disait Arne Naess, « l’épanouissement de la vie et des cultures humaines est compatible avec une diminution substantielle de la population humaine. L’épanouissement de la vie non-humaine requiert une telle diminution. »

 

Tous les articles pour l’écologie profonde sont archivés et classés sur le site :

http://biosphere.ouvaton.org/

Partagez ...