L’obsolescence programmée par la 5G

Il en est du rasoir électrique comme de la 5G. Comme l’exprime Nicholas Georgescu-Roegen : « Il faut nous guérir du circumdrome du rasoir électrique, qui consiste à se raser plus vite afin d’avoir plus de temps pour travailler à un appareil qui rase plus vite encore, et ainsi de suite à l’infini… Il est important que les consommateurs se rééduquent eux-mêmes dans le mépris de la mode. »  Autour de nous, toute chose s’oxyde, se casse se disperse, etc. N’en rajoutons pas inutilement avec des lames jetables ou rechargeables, ne rajoutons pas à la 3G, la 4G, puis la 5G, l’obsolescence programmée. On peut distinguer l’obsolescence technique, c’est-à-dire la perte de valeur des équipements du fait de l’apparition de nouveaux modèles imposés par l’innovation. Il y a aussi l’obsolescence symbolique, ou déclassement prématuré des objets par la publicité et la mode. Il y a enfin l’obsolescence programmée, c’est-à-dire l’introduction à dessein d’une défaillance dans les appareils. L’exemple de la 5G montre que nous créons par un nouvel appareillage technologisé plus de problèmes que nous en résolvons.

Le gouvernement a identifié la 5G comme un enjeu stratégique pour la France, mais l’utilité réelle de la 5G pour le quotidien des citoyen.ne.s n’a pas été clairement établie. D’un point de vue environnemental tout d’abord, la consommation énergétique liée aux usages numérique ne cesse de progresser, les études montrent que les gains attendus par la “dématérialisation” n’existent pas. C’est dans ce contexte qu’arrive la technologie 5G, conçue pour permettre des débits 10 fois supérieurs à la 4G qui va multiplier les occasions de collecte des données personnelles des usagers, via les nombreux gadgets “connectés” qui seront proposés à la vente. Dans cette perspective, l’obésité des données transportées par la 5G impactent d’autant l’ensemble des usages. Ce n’est pas moins de 2% d’augmentation de la consommation électrique à l’échelle nationale qui est évoquée, une fois la 5G déployée en France. Les conséquences écologiques de la 5G sont loin d’être négligeables: poursuite de l’épuisement des ressources non renouvelables, accumulation de déchets électroniques polluants et peu recyclés. Le véritable critère de mesure d’impact environnemental est l’AVC, ou “Analyse de Cycle de Vie” donnent le plus souvent un rapport d’impact de 3⁄4 de la totalité d’impact pour la fabrication de l’infrastructure et du matériel et de 1⁄4 pour son seul usage. Enfin, le fait que les opérateurs aient systématiquement bridé les anciennes technologies à chaque arrivée d’une nouvelle est aujourd’hui bien documenté, créant de fait une obsolescence programmée massive. La 5G va exiger un renouvellement complet des smartphones mais aussi d’éléments importants de l’infrastructure réseau des entreprises et des industries. La portée des fréquences de la 5G étant moins importantes, le manque de rentabilité du déploiement des antennes favorisera le développement de la couverture urbaine et exclura de fait les zones rurales, creusant ainsi encore plus la fracture numérique territoriale. Dans son rapport d’octobre 2019 sur la 5G, l’ANSES affirme d’ailleurs avoir “mis en évidence un manque important, voire une absence de données, relatives aux effets biologiques et sanitaires potentiels” de la nouvelle technologie. Il y aurait aujourd’hui entre 600 000 et 3 millions de personnes électrosensibles en France, bien que les estimations soient délicates au vu de la diversité des symptômes signalés.

Ni technophobe ni “techno-béat”, tel est le point de vue des écologistes. A l’heure de l’urgence écologique et sociale, on doit refuser une technologie de substitution qui augmente la consommation d’énergie et épuise un peu plus les ressources. La loi votée en juillet 2015 punit l’obsolescence programmée qui devient un délit. Une telle loi devrait permettre d’empêcher la mise en place de la 5G par le gouvernement. Pour en savoir plus grâce à notre réseau de documentation biosphere :

11 janvier 2020, La 3G évitable, 4G superflue, 5G inacceptable

26 novembre 2017, Pour résister au Black Friday, il fallait être bien armé

21 septembre 2017, Déconsommation rime avec Décroissance et Écologie

2 septembre 2014, L’obsolescence programmée bientôt punie par la loi ?

25 mars 2014, agir contre l’obsolescence programmée, enfin une loi ?

22 février 2014, Autonomie de la technique, obligation du téléphone portable

à lire, Bon pour la casse (les déraisons de l’obsolescence programmée) de Serge Latouche … (2012)

à lire, 2009 Casseurs de pub, 10 ans (collectif) (2009)

Partagez ...

12 réflexions sur “L’obsolescence programmée par la 5G”

  1. cela s’arrètera quand on aura plus assez d’énergie pour faire fonctionner le système.
    a propos on vient peut etre de passer le pic pétrolier ,voir mon article sur facebook https://www.facebook.com/jeanyves.jyl.1 .On a consommé la moitié des réserves ,encore quelques années fastes puis effondrement (2040?).business as usual.

  2. Sur Le Point, un sondage : Les écologistes sont-ils une force politique montante ? (16297 réponses)
    Oui (4704 réponses) 28.9%
    Non (11593 réponses) 71.1%
    Alors oui, on aura la 5G puis 7G ! On voit déjà le plafond des écologistes aux élections, et jamais il n’y aura de 51% aux élections pour constituer une majorité…. L’UmPs se maintiendra pour que le progrès puisse se poursuivre grâce à la République des lumières, et les électeurs même lorsqu’ils s’abstiennent y ont foi, bref le progrès avant tout, même si pour obtenir ce progrès il faille détruire l’environnement, lumière oblige et leurs esprits éclairés contraindront les objecteurs de croissance à suivre le mouvement…

    1. Encore une fois, que vaut ce sondage ? Comme si déjà les lecteurs du Point étaient représentatifs de la population française, n’importe quoi ! Et puis on s’en fout de savoir si les écolos sont une force qui monte ou pas, ce n’est pas le sujet du jour. Aujourd’hui on cause de la 5G ! Antennes pas trop grosses, faciles à réparer, donc durables.
      Un autre sondage, à peine un peu plus intéressant, réalisé en octobre dernier par l’équipementier Ericsson, «révélait» que les Français seraient prêts à payer plus pour la 5G, et que 32% des utilisateurs se montraient même impatients. C’est formidable ! Et un autre, encore plus marrant, réalisé par Aviva Assurance, BFM Business et Compagnie, encore en octobre dernier (y’abon les sondages !) qui prétendait que 54% des Français seraient favorables à la décroissance. N’importe quoi !!!

      1. Qu’as tu à reprocher aux sondages ? Les verts ne dépassent même pas 5% aux présidentielles, alors les écolos à 28,9% je trouve le résultats déjà très optimistes pour un sondage (bien que tous les écolos ne soient pas chez les Verts non plus, la plupart des écolos votent pour autre chose que les verts qu’ils jugent trop pastèques et rouges à l’intérieur)

  3. Le problème est compliqué car on ne maîtrise pas le monde.
    La 5 G sera évidemment obsolète par rapport à la 6 G qui sera le nec plus ultra avant que la 7 G ne vienne à son tour…. En ce sens c’est bien de l’obsolescence programmée , c’est prévisible et la vie impossible sans accès à la 5 G puis à la 6 G c’est exactement cela (à ne pas confondre avec la fragilité voulue des objets que l’on qualifie d’obsolescence )
    Mais si chacun peut le comprendre, il est difficile de lutter pour un pays car si les autres passent à la 6 G nous ne pouvons rester à la 4 sauf à rendre nos contacts et partenariats économiques très difficiles, donc on y est obligés malgré notre conscience du phénomène.
    Là est le piège, un peu comme pour la croissance on sait que c’est dangereux à terme, mais si on arrête la sanction sera immédiate.
    Maintenant on peut faire un pari, à quel niveau de G, l’effondrement brisera t-il cette fuite infernale ?

    1. Oui c’est compliqué, comme le reste, le monde n’a jamais été aussi complexe.
      On sait qu’il y a des limites, on sait que dans un monde fini la croissance infinie est impossible, on connait l’effet rebond, on sait que nos gadgets nous rendent de plus en plus esclaves, cons et fainéants, toujours plus, etc. Mais voilà, pour des tas de raisons on fait comme si on ne savait pas. Notamment parce que les autres le font. Et que si on ne fait pas comme les autres alors on perd en compétitivité etc. Et alors les autres nous passeront devant, la belle affaire ! Mais c’est où qu’ils vont, les autres ?

      1. En matière de communications, après le signaux de fumée on a eu le pigeon voyageur. Et puis le télégraphe, et puis le téléphone, et puis le sans-fil, et puis la 3G, la 4G maintenant la 5G, demain la 6G et ainsi de suite à l’infini… Vu qu’on n’arrête pas le Progrès un jour nous communiquerons par télépathie et nous nous déplacerons grâce à la téléportation.
        Alors il en sera fini des TGV, des avions, des autoroutes, de la 10G, de la pollution etc. 🙂 🙂 🙂
        Et pour tout c’est pareil !

  4. Georgescu-Roegen s’est quand même trompé sur un point, il n’avait pas prévu qu’en 2020 les hommes ne se raseraient plus la barbe, mais s’épileraient le cul. Adieu le rasoir électrique, bonjour l’épilateur.
    Pour relier les villes et les villages on a construit des chemins, puis des routes, et puis des voies ferrées. Et puis, pour gagner quelques heures voire quelques minutes (le temps c’est de l’argent), il a fallu des autoroutes. Et puis le TGV. On a appelé ça «désenclaver» les régions.
    Et puis des aéroports, pour les «dynamiser». Demain chaque village aura «besoin» de son aire de lancement de fusées. Ce sera for-mi-da-ble !!!

    1. En attendant on raconte que la 5G permettra d’aller beaucoup plus vite (le temps c’est de l’argent !) On dit que tout plein tout plein d’utilisateurs pourront être connectés et en même temps, sans que la vitesse de connexion s’en ressente, c’est vrai que c’est chiant quand ça rame. Et du coup tous les objets du quotidien pourront être connectés facilement et à moindre coût au réseau. Même l’épilateur électrique de Monsieur et même le vibro de Madame. On dit aussi qu’en termes de performances la 5G est plus efficace tout en consommant moins d’énergie, chouette. Ce qui veut dire que la 5 G est écologique. La 5 G c’est for-mi-da-ble !
      Mais alors, que demande le Pôple !?
      Et si on tordait le cou au culte de la Vitesse. Chiche ?

      1. « (le temps c’est de l’argent !) »

        L’argent permet de se procurer le temps des autres. Avec l’argent; on achète le temps de vie des autres afin d’obtenir plus de temps libre pour soi ! Et ça les esclavagistes l’ont bien compris, c’est bien pour ça qu’ils sont toujours à proximité de la production monétaire (banques privées et banques centrales) et les parasites squattent aussi tous les liens au Trésor Public.

        1. – « Il faut nous guérir du circumdrome du rasoir électrique, qui consiste à se raser plus vite afin d’avoir plus de temps pour travailler à un appareil qui rase plus vite encore, et ainsi de suite à l’infini…»
          Est-ce que cette phrase te cause, ou pas ? Et le concept de vitesse généralisée, développé par Ivan Illich, tu connais, ou pas ? Ceci dit tu es toujours hors des clous. Et la 5G… tu en veux, ou pas ?

          1. De la 5G si j’en veux ou pas ? Quelle importance ? Une dictature c’est ferme ta g…… et une démocratie c’est cause toujours… Bon il paraît qu’on est en démocratie, mais il n’empêche pas moins que ça fait belles lurettes que les autorités n’en ont rien à péter de l’avis de la population, mon avis sera sans incidence, ils mettront la 5G même si je n’en veux pas…

            Encore une fois, et depuis le début, j’ai toujours cru (et avec une grande lucidité) qu’aucune mesure écologique ne sera consentie et mise en œuvre… J’ai toujours pensé que seul un Armaggeddon remettra les pendules environnementales à l’heure… Alors j’attends le déluge…

Les commentaires sont fermés.