Macron : la taxe kérosène pourra attendre…

Hier nous considérions les propos de Canfin vantant les avantages d’une écologie « réaliste » sur ce blog biosphere. Aujourd’hui nous en analysons une application, c’est l’art de l’immobilisme. L’Assemblée nationale à la solde de Macron a refuse une taxation de l’aérien le vendredi 14 juin. La loi d’orientation des mobilités (LOM) se vide encore plus de sa substance. Le kérosène bénéficie d’une exonération de TICPE (taxe de consommation sur les produits énergétiques) alors que les automobilistes sont taxés sur le carburant. La ministre des transports, Elisabeth Borne, botte en touche :

« Il faut qu’on ait cette réflexion sur la taxation du transport aérien à l’échelle européenne. »  Elle a aussi jugé « possible que le transport aérien puisse aller vers des avions zéro carbone ». L’amendement visant à interdire les vols intérieurs qui ne font pas économiser plus de temps par rapport à un même trajet en train seraient selon la ministre « contraires à la liberté d’entreprendre et à la liberté d’aller et venir ». Les députés ont aussi rejeté un amendement suggérant l’application, sur les billets, d’une taxe d’empreinte carbone aérienne, en cas d’alternative ferroviaire comparable à l’avion. La ministre a mis en garde contre les « distorsions de concurrence » et les risques de « dumping écologique et social ».

Il y a peu super Macron, par la voix d’Edouard Philippe, promettait une accélération sur l’écologie. Aujourd’hui on appuie sur le frein. « La question doit être réglée à un autre niveau » (par exemple l’UE) et « soyons confiant dans la capacité de la technique à apporter demain des solutions propres (plus tard, on peut rêver) sont les deux grandes argumentations des immobilistes. Le parler vrai aurait été de dire : on ne veut pas risquer de mettre en danger l’aéroport de Roissy, vaut mieux le privatiser. Quand on peut légiférer en France, on attend l’Europe. Quand l’Europe légifère, on crie au diktat européen… on n’est pas prêts de progresser. Quand la Ministre juge « possible que le transport aérien puisse aller vers des avions zéro carbone », on cauchemarde ! Construire puis faire voler des avions de plusieurs dizaines de tonnes sur des milliers de kilomètres avec un bilan = zéro carbone ! J’ai du mal à y croire ! Je n’y crois pas. L’immobilisme du gouvernement et de ses députés est en réalité un négationnisme de l’urgence écologique, et n’oublions pas que l’aspect climatique se double de l’aspect ressource/pic de production de pétrole. N’oublions pas que les avions, ce sont des hordes de touristes pour visiter en troupeau la Tour Eiffel, les plages paradisiaques ou les pyramides d’Égypte. A force de prôner la liberté de circuler et de faire n’importe quoi, c’est un régime dictatorial qui nous guette. Si on voulait avoir une chance même minimale de transitionner, il faudrait même avoir vraiment commencé depuis longtemps, depuis 1972 et le rapport sur les limites de la croissance. Alors que la planète suffoque, il est plus que jamais indispensable de prendre des mesures très radicales. Lire sur notre blog :

19 septembre 2009, la fin de l’avion plus lourd que l’air

8 octobre 2010, trop de touristes prennent l’avion

21 octobre 2014, Christophe de Margerie est mort, le kérosène l’a tué

10 août 2015, gaz à effet de serre de l’aéronautique, ça flambe

13 mai 2016, Compagnies aériennes, un jour le kérosène les tuera

13 mai 2018, L’imbécillité écologique du tourisme mondial

26 avril 2019, Prenez l’avion, c’est « bon » pour nos générations futures

Partagez ...

3 réflexions sur “Macron : la taxe kérosène pourra attendre…”

  1. Pour en remettre une couche sur nos Auguste Comte et leur (ir)résistible marche vers la connaissance ultime : dès demain , obtention de la fusion nucléaire , voyages spatiaux à la vitesse de la lumière (ou supraluminique), avions à hypervitesse (mach 10) , déportation des pires criminels par des trous de vers pour les amener dans la 4ème dimension , …
    Leur cas relève de la psychiatrie lourde avec Saint Elon en tête de gondole et ses mondialistes associés .
    Une seule façon de se débarrasser des mondialistes, multiculturalistes : les purger façon Staline !!!! (on n’ en dira plus)

    1. He ben la voilà LA Solution : Tous les Shadoks, tous les mondialistes, multiculturalistes, gauchistes, humanistes, reproductivistes, lapinistes, bobos, bisounounours et Jean Passe… Hop, tous dans un gros trou de ver !
      Je crains juste qu’ensuite le monde soit un peu triste. De qui, ou avec qui, pourrait-on rigoler dans ce Meilleur des Mondes ?

  2. Ce qui est particulièrement croquignolesque c’est que ce genre d’immobilisme s’est autobaptisé EN MARCHE. On est au bord du Gouffre et au lieu de crier « machines arrière toutes ! » non on persiste. En Marche, en avant toutes ! Et tout ce cirque nous permet donc de multiplier les plaisanteries à l’infini. Au stade où nous en sommes, quoi de mieux (ou de salutaire) que le Parti d’en Rire ?

    Au lieu de ronchonner, de broyer du noir, soyons « réalistes » et optimistes ! La Positive-Attitude, bordel ! Et puis retroussons-nous les manches, sortons de cet immobilisme, bordel ! En avant toutes, pompons pompons ! Rassurons-nous en nous disant que « plus ça rate, et plus on a de chances de réussir. » Et que de toutes façons, « quand on ne sait pas où on va, il faut y aller et le plus vite possible ». Et quand Madame la sinistre des Transports juge « possible que le transport aérien puisse aller vers des avions zéro carbone » , au lieu de cauchemarder pensons plutôt au Cosmogol 999.

    Pour dire à quel point le Scientisme est une véritable religion, Le CNES s’est même servi de cette citation de Jules Vernes : « Tout ce qu’un homme peut imaginer, un jour, d’autres hommes le réaliseront ».
    Alors rassurons-nous, l’avion n’en a plus pour longtemps. En moins de 2 siècles nous sommes passés de la montgolfière à la fusée Apollo. Un peu de patience, demain la téléportation. Enfin la solution à tous nos problèmes ! Non, y’a pas à dire … ils sont vraiment trop (?) nos Shadocks !

Les commentaires sont fermés.