Oraison funèbre pour François de Rugy

Sous le poids des affaires, François de Rugy vient de démissionner de son poste de ministre de la social-écologie. Barbara Pompili, l’une des parlementaires LREM les plus proches de François de Rugy, avec qui elle avait été élue sous les couleurs d’Europe Ecologie-Les Verts en 2012 : « Je ne peux pas comprendre cette légèreté dans la gestion des moyens publics destinés à l’exercice du mandat parlementaire ».

De notre côté, nous ne regrettons pas une personnalité qui a toujours fait preuve d’une écologie régressive, superficielle, type écoblanchiment. La seule écologie positive et réaliste est celle qui nous dit qu’on va en baver maintenant ; les « avantages acquis » sont derrière nous et devant, c’est l’épuisement des ressources fossiles, le choc climatique, l’extinction des espèces, la surpopulation humaine, etc. Voici quelques mots antérieurs sur notre blog biosphere à propos de cet opportuniste nommé Rugy.

29 janvier 2019, de Rugy détricote toutes les avancées écologiques

12 septembre 2018, François de Rugy, adepte d’une écologie superficielle

5 septembre 2018, de Rugy ministre de l’écologie, l’ambition au pouvoir

2 juin 2012, François de Rugy, un député vraiment écolo ?

Partagez ...