Post-covid, les mauvais choix se précisent

Thèse : « Ce n’est pas le moment de soutenir l’aviation coûte que coûte » : le Haut Conseil pour le climat rappelle l’urgence de la transition écologique. Le HCC recommande de conditionner l’octroi d’aides publiques à des acteurs privés ou à des collectivités à « l’adoption explicite de plans d’investissement, avec mesures de vérification, et de perspectives compatibles avec la trajectoire bas carbone ». Par exemple, toute aide au secteur aérien doit être conditionnée à la mise en place d’un plan précis pour atteindre la neutralité carbone. « Ce n’est pas le moment de soutenir l’aviation coûte que coûte, mais d’ouvrir le débat sur le fait de réduire les déplacements en avion, prévient la climatologue Corinne Le Quéré, présidente du HCC. Des aides (formation, reconversion) aux travailleurs des secteurs très émetteurs peuvent parfois être préférées à une aide sectorielle. » (LE MONDE du 23.04.2020)

Antithèse : Un plan « historique » pour « sauver notre compagnie nationale ». Le ministre de l’économie et des finances, Bruno Le Maire n’a pas hésité sur les mots ni sur les moyens pour soutenir Air France. Air France va recevoir une enveloppe de 7 milliards d’euros, a fait savoir le ministre, lors d’une interview donnée, vendredi 24 avril, au journal de 20 heures de TF1. Cette aide se décomposera en 4 milliards d’euros de prêts bancaires garantis à 90 % par l’Etat et en 3 milliards d’euros de prêt direct de l’Etat. (LE MONDE du 25.04.2020)

Synthèse : D’un côté le Haut Conseil pour le climat qui avait tenu sa première réunion de travail le 31 janvier 2019 deux mois après avoir été officiellement lancé par Emmanuel Macron. C’est une instance qui ne fait que formuler des recommandations. Autant dire qu’elle ne sert à rien face aux lobbies thermo-industriels. Nos politiciens actuels sont formatés pour reconduire après le confinement le business as usual. Les constructeurs allemands d’automobiles exigent déjà une « prime à la casse » comme celle obtenue après la crise de 2008-2009. Trump éructe : « Nous ne laisserons jamais tomber la grande industrie pétrolière américaine ». Même le HCC se laisse aller à soutenir la voiture individuelle en misant sur les moteurs « propres » des véhicules électrique. Autant dire que nous ne voulons pas mettre une société bas carbone, basée sur la marche, le vélo et le raccourcissement des distances entre domicile et travail, entre lieu de résidence et villégiature.

C’est pourquoi l’écologie politique doit employer une « rhétorique de la guerre ». Avant même le coronavirus, nous étions déjà au niveau écologique en situation de guerre en temps de paix. Il existait déjà de multiples mouvements de résistance à la société thermo-industrielle, Greenpeace, Extinction rebellion, Amap, etc. Nous ne sommes pas occupés par une armée étrangère, mais enrégimentés par un système croissanciste pervers qui met les gens de son côté par une fausse abondance. Dans ce contexte les résistants sont minoritaires et les collabos très nombreux. La situation de confinement forcé recrée une atmosphère de guerre, avec les laissez-passer, les assignés à résidence, la surveillance généralisée, les condamnations des réfractaires… Le côté positif, c’est que la politique gouvernementale montre dans les faits qu’elle a tout pouvoir puisqu’elle peut suspendre toute la vie économique même au prix d’une récession brutale. Le gouvernement de Macron a mis en place avec la lutte contre le SRAS-CoV-2 une administration de temps de guerre, des politiques publiques économiques et sociales exceptionnelles, un état juridique d’exception. Un gouvernement décroissanciste aurait donc les moyens de son objectif. Cette pratique d’arrêt est, pour nous écologistes, nécessaire vu l’état d’épuisement de la planète. Ce n’est pas encore apparent pour beaucoup, nous sommes déjà en situation de pénuries, que ce soit par épuisement des ressources naturelles renouvelables et non renouvelables . Une écologie de rupture avec le système dominant ne peut pas s’opérer sans efforts importants de tous et toutes, producteurs, consommateurs, citoyens, comme en temps de guerre. Sauf qu’il ne s’agit pas de lutter contre un virus, mais d’abord contre nous-mêmes, nos propres habitudes de société de consommation et du spectacle.

Dans une économie écologique sans avions ni véhicules individuels, la production « de masse » s’effondre, nous recherchons l’autonomie territoriale. Toutes les activités seront reconfigurés pour revitaliser travail aux champs et artisanat. La sobriété devra être partagée, les riches devront donner leurs lingots pour soutenir notre combat. Il ne s’agit pas de concevoir une stratégie de relance globale (déficit budgétaire et monnaie fondante) et d’aides aux entreprises polluantes, mais d’une restructuration dans ses plus intimes détails de la société marchande. Il s’agit de faire politiquement de la taxonomie, classer les activités productives selon leur impact sur la durabilité ou non de la planète, déterminer nos véritables besoins, lutter contre notre boulimie de mobilités de toutes sortes. Nous devrons abandonner beaucoup de nos esclaves énergétiques pour compte davantage sur nos forces endosomatiques, finalement retrouver des éléments qui s’apparente à la situation actuelle de confinement. De toute façon, étant donné les caractéristiques pernicieuses du SRAS-CoV-2, il semble qu’il va falloir s’adapter à des confinements partiels sur une grande période. Un parti écologiste devrait saisir cette occasion pour montrer qu’avec la sobriété partagée nous pouvons aller vers une société écologique, vivable, viable et durable. Ce passage ne sera réalisable qu’en mettant en place une situation de guerre en temps de paix à vocation bas carbone. Mais ce n’est pas ce à quoi pense Bruno Le Maire, Trump, et la totalité des dirigeants de cette planète.

Partagez ...

18 réflexions sur “Post-covid, les mauvais choix se précisent”

  1. @Onzelune:
    où voyez de la haine (sentiment extrême par excellence) dans le fait de renvoyer manu militari dans leurs pays respectifs des faux réfugiés (réfugiés économiques) et des immigrés avec leur nombreuses progénitures (smala d’ abdelkader) dépendant du chomdu ou de trafics : beaucoup se livrent au terrorisme, à des agressions, des meurtres et des viols ?
    Qu’ il y ait ou non volonté machiavélique du gouvernement , la cohabitation avec une telle quantité d’ immigrés / migrants est particulièrement nocive !
    Solidarité avec des gens qui me ressemblent , mille fois oui mais pas avec des tarés consanguins 🤔

    Remarque de la modération de ce blog biosphere 
    : nous rappelons qu’un commentaire doit être complémentaire de l’article premier et ne pas faire de hors sujet. De plus rentrer dans des polémiques stériles entre commentateurs n’apporte absolument rien à l’intelligence collective, à éviter donc.

    1. Oh Marcel ! Tu déconnes !

      Remarque de la modération de ce blog biosphere : nous rappelons qu’un commentaire doit être complémentaire de l’article premier et ne pas faire de hors sujet. De plus rentrer dans des polémiques stériles entre commentateurs n’apporte absolument rien à l’intelligence collective, à éviter donc.

      1. Ceux qui ont la haine sont ceux qui ont commis les attentats de Charlie Hebdo, les attentats de Nice ou encore du 11 septembre…

        Bien sur nos dirigeants sont francophobes, hein, regardez comment ils sont corrompus, tellement corrompus qu’ils ont même dépassé et pris de cours les italiens, et oui dès les premiers jours de confinement la première idée qu’il est venu à nos UmPs c’est de délivrer des bandits de nos prisons ! Même les italiens n’ont pas pris cette décision aussi vite que les français ! Bref la honte !

      2. Raciste ? oui, pourquoi pas ? Le mot qui paralyse est lâché : Brrrrrr 😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂 Va jouer au fond du jardin , gamin !

        Remarque de la modération de ce blog biosphere : nous rappelons qu’un commentaire doit être complémentaire de l’article premier et ne pas faire de hors sujet. De plus rentrer dans des polémiques stériles entre commentateurs n’apporte absolument rien à l’intelligence collective, à éviter donc.

  2. Les mauvais choix se précisent ? Oh que oui et pas que par les dirigeants, mais aussi les électeurs…. Jancovici disait que les Cop 20/21/22/ etc qu’on n’en percevait pas le succès sur ses graphiques…. Mais ce que je peux lui répondre, étant que ses conférences risquent aussi de ne pas être un succès, et comment je sais ça ? C’est très simple, allez voir les commentaires sur Contrepoints concernant cet article intitulé «  »Quel avenir pour le pétrole tombé à des prix négatifs ? » »
    Et là vous allez être gâté en commentaires de ceux qui veulent re-consommer comme avant au tout pétrole !!! Voici quelques échantillons de commentaires je cite :
    « Comment expliquer que le monde ne rêve pas de bateaux à voile, d’avions solaires et de voitures électriques, »
    80% de la population mondiale s’en tape! vous pouvez le dire aux verts français? » »
    Un autre intervenant lui répond : «  »Je dirais même 100% rien qu’en regardant ce qui se passe autour de nous! ( pour la plupart: faites ce que je dis, pas ce que je fais!). Pour les voitures électriques, j’attends de voir les bobos parisiens partir en masse en vacances sur la Côte d’Azur dans ce type de véhicule. Quant aux bateaux à voile, il suffit de compter ceux qui sortent des mêmes ports de cette Côte en une année pour être fixé! Avions électriques? il faudra pédaler fort pour décoller! » »
    Et un autre encore, je cite = » »la plus grande partie des produits que nous utilisons sont fabriqués à base de pétrole ; et ce n’est pas avec des éoliennes que nous pourront fabriquer les dits produits  »
    Bref, allez voir tous les commentaires, ils vont quasiment tous dans ce cens…. Il n’y a pas si longtemps, je vous l’avez dit, on a affaire aux Générations rien-à péter !! D’ailleurs ils le disent aussi dans les commentaires, je n’invente rien, je cite = » »Je pense que 95% des français s’en tapent aussi, mais la parole est totalement accaparés par la sphère politico- médiatique, qui a besoin l’une de l’autre pour exister, À quand un discours politique sensé et raisonné? Jamais sans doute, seule la réalité de l’argent tranchera: quand le volcan de la dette explosera, toutes ces subventions et dépenses écolo-délirantes s’arrêteront » »
    Alors si c’est vraiment les énergies fossiles influent sur le climat, alors je réponds à Jancovici que ces 3/4 ° degrés Celsius voir plus, pour l’année 2100, et ben les 3/4° il peut être certain qu’ils y seront…. Non une réduction de pouvoir d’achat ne sera jamais consentie !!! L’expansion de plaisir gagne toujours sur la nécessité ! C’est dangereux de fumer la cigarette et la consommation de clopes ne baisse pas, les fumeurs savent que c’est dangereux et très cher de fumer la clope, pour autant ils ne veulent pas perdre le plaisir de fumer, et ben il en sera de même avec les énergies fossiles, même si les gens savent que c’est dangereux de les utiliser, que ce soit pour la santé ou le climat, ils voudront tout de même en consommer de plus en plus….

  3. Le prochain conflit , style guerre civiloethnique devrait opposer d’ un côté la racaille afromuzz soutenue par les dhimmis LREM + LFI alliés à la droite molle LR et de l’ autre les nationalistes (génération identitaire) et le RN.
    Un tel conflit génère les pires horreurs mais aussi le processus de « nettoyage » des islamocollabos , des humanistes en carton pâte (grands protecteurs faux culs de l’ envahisseur immigré et des migrons : intérêts électoraliste et économique obligent)
    Les saints dicats (CGT : cancer généralisé du travail) feront aussi partie du processus de purge du bacille « pestis socialistis »🤢🤢🤢

    1. C’est clair que les français se sont fait confisquer le pouvoir depuis belles lurettes sur leur propre territoire … Regardez encore sur le Une du Figaro, je cite
      «  »EN DIRECT – Coronavirus : le gouvernement veut «co-construire» le déconfinement avec les maires, les syndicats et le patronat » »
      Alors que les premiers concernés pour organiser de déconfinement ce sont les français eux-mêmes ainsi que les médecins, voici que l’UMPS fait venir les syndicats, le medef et les élus à la table !

    2. Chauffe MARCEL !
      Tout est bon pour bouffer de «la racaille afromuzz» et patati et ratatatata ! Chauffe Marcel, tout est bon pour nous vendre ce genre d’idées pourries.
      C’est comme ça qu’on va s’en sortir ? Pas par le haut, ça c’est sûr. Misère misère !

      Remarque de la modération de ce blog biosphere : nous rappelons qu’un commentaire doit être complémentaire de l’article premier et ne pas faire de hors sujet. De plus rentrer dans des polémiques stériles entre commentateurs n’apporte absolument rien à l’intelligence collective, à éviter donc.

      1. Amer Michel,
        Ecrire que ces gens nous coûtent la peau des fesses, se reproduisent comme des lapins en engendrant nombre de blattes islamiques , contaminent la France avec l’ islam , religion dont on connaît la malignité et la stupidité abyssale , ravagent la qualité de notre système scolaire , tuent / violent nos compatriotes , consisterait à propager des idées pourries . BGA vous prend pour un gaucho en cette matière , je pense qu’ il a entièrement raison 🤔🤔😒

        Remarque de la modération de ce blog biosphere
         : nous rappelons qu’un commentaire doit être complémentaire de l’article premier et ne pas faire de hors sujet. De plus rentrer dans des polémiques stériles entre commentateurs n’apporte absolument rien à l’intelligence collective, à éviter donc.

        1. Pauvre Marcel, mais qu’est ce que tout ça vient foutre dans cette crise du Covid ? Je sais bien que tout est lié, mais quand même !!!
          Maintenant un conseil, déjà que vous ne savez plus où est la droite et où est la gauche, n’écoutez pas trop ce que raconte le Professeur BGA. Parce que lui il n’est pas foutu de faire la différence entre une vessie et une lanterne, il fait de la soupe avec de tout et n’importe quoi.

          Remarque de la modération de ce blog biosphere : nous rappelons qu’un commentaire doit être complémentaire de l’article premier et ne pas faire de hors sujet. De plus rentrer dans des polémiques stériles entre commentateurs n’apporte absolument rien à l’intelligence collective, à éviter donc.

          1. Ce pov Marcel adhére déjà aux idées pourries (selon vous) depuis bien longtemps (au moins 20 ans) : dès lors n’ y voyez aucune influence de la part de BGA avec lequel je partage pas mal d’ opinions en matières migratoire et écologique . Si vous ne voyez pas en quoi l’ immigration (il)légale est ravageuse pour ce pays et pour la création d’ une vraie politique environnementale , alors je ne puis plus rien pour vous !😒 Je ne sais plus en effet ce que sont droite et gauche politiques
            car ils agissent de la même façon une fois au pouvoir !🤔

            Remarque de la modération de ce blog biosphere : nous rappelons qu’un commentaire doit être complémentaire de l’article premier et ne pas faire de hors sujet. De plus rentrer dans des polémiques stériles entre commentateurs n’apporte absolument rien à l’intelligence collective, à éviter donc.

  4. On ne compte plus tous ceux qui ont cru voir vu dans cette crise une chance, une occasion, de repenser notre système économique, de revenir à l’essentiel et blablabla. Personne n’oubliera notre Président nous servant cette soupe, assaisonnée comme elle se devait de «quoi qu’il en coûte ». Peu importe que le Chef soit à ce moment là sincère ou pas, ou alors excellent comédien, le plus pitoyable ce sont tous ces pékins qui y ont cru. Mon dieu quelle naïveté ! Pour ne pas parler d’hypocrisie.
    Et puis le Chef Suprême des Armées nous a dit que nous étions «en guerre». Sur ce coup il était sincère, ça c’est sûr, et en même temps il était parfaitement dans son rôle.
    En situation de guerre on ne discute pas on obéit. Ceux qui désobéissent doivent être fusillés. En situation de guerre tout le monde est sur le front, sauf bien sûr les planqués. Quand on est en guerre on ne fait pas semblant, on se bat pour de vrai avec tout ce qu’on a sous la main. Saut bien sûr avec les armes interdites par la Convention de 1980 (CCAChloroquine). En situation de guerre on distribue des merdailles aux héros. Dans ce genre de situation, l’industrie participe bien sûr à l’effort (de guerre), les fabricants de bagnoles sont reconvertis en fabricants d’armes, les fabricants de slips en fabricants de masques. Comme on sait le nerf de la guerre c’est la communication, il est donc parfaitement normal que les merdias fassent alors à fond dans la propagande.
    La guerre c’est formidable, la guerre ça permet déjà d’occuper ceux qui s’ennuient. Regardez aujourd’hui tous ces jeux (à la con) sur tablettes ou sur smartphone (pan pan pan ratatatata), regardez tous ces comédiens qui se prennent pour des guerriers, pour des combattants, pour des rebelles, mon dieu quelle misère ! D’autre part les guerres sont toujours l’occasion pour faire de bonnes affaires (Business as usual). Et en même temps l’occasion de mettre au pas ceux qui ne veulent pas marcher dans les clous, une formidable occasion pour «bien dresser» la piétaille. Je le redis, la guerre c’est formidable ! Les vieux cons parlent alors de «bonne guerre». Ben oui, la guerre c’est tout con, c’est facile, il suffit de tout péter. Et quand c’est fini tout repart comme en 40. La Relance, les Trente Glorieuses (Piteuses), la Croissance, le Progrès et patati et patata. En attendant, nous voilà bien servis. Misère misère !

    1. Ce sont pourtant tes partis d’extrême-gauche et syndicats qui ne ce cessent de manifester dans la rue pour avoir toujours plus de pouvoir d’achat et moins temps de travail qui a fallu remplacer par des machines et des énergies fossiles…. Ce sont bien les partis de gauche qui ont allumé la mèche pour les conflits soit disant sociaux…. Je n’ai fait que d’hériter ainsi que toutes les jeunes générations de ce système avec toutes les emmerdes qui vont avec que ta génération de baby-boomers endoctrinés dès l’école à tes idéologies….

      1. – « … ta génération de baby-boomers endoctrinés dès l’école à tes idéologies….»
        Elle est bien bonne celle-là, quand je te dis que tu es le Champion !
        Et les tiennes, idéologies, d’où les sors-tu, hein ? Comme cette idée simpliste selon laquelle les vieux seraient les responsables, les coupables, les salauds. Et particulièrement les vieux salauds de gôôôche. Et toi, pauvre malheureux, par hasard de droââte, alors comme ça tu n’as fait que d’hériter de cette merde ? Ben voyons. T’es tu déjà demandé pourquoi elles te plaisent autant ces idées minables ? Tu parles Charles. Et puis t’en connais beaucoup des baby-moomers qui prônent la décroissance, l’éducation populaire tout le long de la vie et l’enseignement de la philo dès la maternelle ? En plus bien sûr de l’enseignement de l’énergie et du port du préservatif. Ben voyons !

        Remarque de la modération de ce blog biosphere : nous rappelons qu’un commentaire doit être complémentaire de l’article premier et ne pas faire de hors sujet. De plus rentrer dans des polémiques stériles entre commentateurs n’apporte absolument rien à l’intelligence collective, à éviter donc.

        1. La décroissance chez les Verts à Gauche ? Tu parles de qui exactement ? C’est quoi ta gauche ? La gauche caviar qui prône la décroissance pour les autres et pas pour soi ? C’est bien ça ? Hein ? Faisons le tour de quelques personnalités de Vert décroissants
          Aurélien Barrau, qui touche 6000 euros net (il l’a affirmé lui-même dans l’une de ses vidéos) qui roulait en bolide, et qui fait ses conférences d’écologie avec une rollex en or à la main ? Nicolas Hulot avec sa ribambelles de voitures (une dizaine) son bâteau de plaisance, sans côté ses promenades en avion, hydravion, hors,bord,hélicoptère, etc ? Qui lui aussi vient me dire de me serrer la ceinture (avec le monopôle du cœur à gauche nous dit on) Le millionnaire Mélenchon (qui fait tout de même parti des 1% les plus riches de France) qui prétend aussi avoir le meilleur programme écologiste… Qui prend tout de même des places de 1ère classe dans les transports)Il y en a encore plein d’autres, hein, mais avec la limite de mots, je n’aurai jamais assez de place dans le commentaire..
          Et bien sur Michel, qui se prétend décroissant, mais qui veut tout de même de la croissance de migrants en France, histoire que nous les jeunes générations prenons à charge ces migrants en plus des retraités dorés…. Tu sais les retraités qui ont triché leur retraite parce qu’auparavant seule la dernière année de travail était considéré pour évaluer le montant de la retraite, et comme par hasard beaucoup devenaient cadres ou directeurs lors de leur dernière année de carrière… Bref, pendant 59 ans ils n’ont pas apporté les cotisations correspondantes à la retraite qu’ils touchent…. Bon puis le retraite à 60 ans, pendant que ma génération et les suivantes n’auront plus de retraites du tout, alors qu’on aura été considéré comme des larbins pendant toute notre vie, et que pour nous vous changez le barème….
          Pour en revenir à Michel, il me semble que tu as admis rouler en voiture ? Ben pas moi, je vis vraiment avec le minimum vital, et pas de voiture, notamment je suis contraint de vivre en colloc et dans ces circonstances je peux m’affirmer être beaucoup plus écolo que tes fameux partis de gauche !
          Bon, je m’arrête là pour le moment, mais oui, les baby-boomer n’ont aucune leçon de moral à me donner… y compris pour qui je dois voter….

          Remarque de la modération de ce blog biosphere : nous rappelons qu’un commentaire doit être complémentaire de l’article premier et ne pas faire de hors sujet. De plus rentrer dans des polémiques stériles entre commentateurs n’apporte absolument rien à l’intelligence collective, à éviter donc.

          1. BGA80, peux tu me dire ce qui te permets de classer hulot , Barrau, Melanchon comme decroissant?
            Nous ne devons pas avoir la même définition de la décroissance.
            Tendre vers la décroissance devrait être l objectif n1 mais il est difficile pour chacun de se passer de son petit confort qui et tout de meme bien relatif.
            La décroissance permettrait à chacun de mieux vivre, et pas seulement à des petits blancs privilégiés de part leur lieu de naissance😕.
            Ce discours haineux envers les migrants permet juste de servir le pouvoir en place, tout comme les discours inverse anti rasiste, antihomophobie…
            Et si juste on essayait de vivre ensemble, de manière solitaire.

  5. Les plus mauvais choix se précisent aussi ai Conseil Européen; voici ce qui en ressort
    Alors je cite un article de Libération du 22 avril 2020, intitulé «  »Crise du Covid-19 : fin du projet d’Union européenne ? «  »
    Et dans le paragraphe concernant le grand plan d’investissements, voici ce qui est dit = » »Ces investissements sont essentiels pour assurer l’indépendance technologique du continent. Ils doivent porter en premier lieu sur des technologies comme la 5G, le cloud, le stockage de l’énergie ou encore l’intelligence artificielle. «  »
    Bref, comme le dit si bien Jancovici, à chaque fois qu’on résout un problème, on le résout en créant un nouveau problème encore plus gros…. Bref, des vraies-fausses solutions…. Toujours cette croyance qu’on s’en sortira par le haut technologique…

Les commentaires sont fermés.