Pourquoi nous brûlerons en enfer… sur cette planète

Nous savions déjà que les engagements des Etats pour réduire les émissions de gaz à effet de serre étaient insuffisants pour un réchauffement climatique mondial inférieur à 2°C. Le coup est donc rude pour le climat. La Cour suprême a suspendu le plan américain pour une énergie propre (America’s Clean Power Plan) que le chef de l’Etat avait présenté le 3 août 2015 dans la perspective de la conférence de Paris sur le climat (COP21). Pour quelles raisons ?

Raisonnement purement juridique de la Cour, attendre la fin d’une procédure de justice intentée par vingt-sept Etats et par des industriels qui demandent l’arrêt du plan. Il est extrêmement rare que le temple du droit américain intervienne dans un dossier encore soumis aux juridictions inférieures.  Dommage que le crime écologique ne soit pas encore reconnu !

Défaillance démocratique, le congrès étant aux mains des républicains plutôt climatosceptiques. Pourtant la même Cour suprême a disposé en 2007 que le dioxyde de carbone est un polluant, et que l’EPA (Environmental Protection Agency) est fondée, en vertu du Clean Air Act adopté en 1970, à lutter contre ses émissions.

Pression des Etats charbonniers qui considèrent que le climat est de la seule responsabilité des Etats. Motivation imbécile, des Etats veulent ignorer que les émissions de gaz à effet de serre ignorent les frontières !

Pseudo-réalisme, les centrales thermiques au charbon comptent pour plus de la moitié de la production d’électricité dans quatorze Etats et pour un tiers dans vingt-cinq. On se demande ce que vont faire ces Etats quand il n’y aura plus de charbon et que la température du globe sera incontrôlable !

Destruction des emplois par les procédures réglementaires de l’EPA qui augmentent les coûts. Encore une fois on veut opposer l’économique à l’écologique alors qu’il n’y a d’emplois durables que si on pense aussi à l’emploi des générations futures !

En France on a été plus soft, on s’est contenté d’interdire les manifestations des écologistes lors de la COP21 et d’applaudir en décembre 2015 un accord inefficace. Nous sommes donc gouvernés par un ensemble de dingues qui n’ont aucune conscience de leurs responsabilités dans le désastre planétaire en cours.

* Le Monde.fr | 10.02.2016, Brutal coup d’arrêt au plan d’Obama pour le climat

Partagez ...