SUV ou Climat, faut savoir choisir !

200 millions de SUV vendus en 2018, désastreux ! Le boom des Sport Utility vehicle menace de réduire à néant les tentatives du secteur automobile de réduire ses émissions de dioxyde de carbone (CO2) a prévenu l’Agence internationale de l’énergie (AIE). Son directeur, Fatih Birol, tape aussi sur les véhicules électriques : « Est-ce synonyme de décarbonation ? Absolument pas, la moitié roulent en Chine, où les deux tiers de l’électricité sont produits par des centrales à charbon. » Nos errements se multiplient. Dans un rapport publié eni 2012, l’Agence internationale de l’énergie soulignait l’importance des impacts environnementaux du gaz de schiste : « Ce n’est pas un problème, c’est «LE» problème », indiquait Fatih Birol. Dans son rapport annuel 2010, l’AIE affirmait : « La production de pétrole conventionnel a atteint son pic historique en 2006, elle ne le redépassera jamais. Si aucun changement majeur n’intervient avant 2017, il sera impossible de tenir l’objectif d’une hausse maximale des températures de 2 °C d’ici à 2050. ». C’est en 2005 que l’AIE publiait la première édition du rapport « Economiser l’électricité en urgence ». Quelques commentaires sur lemonde.fr :

Adrienne : Je suis stupéfaite par le manque de précision et le parti-pris de l’article. Je roule en SUV depuis 15 ans avec l’option 4X4, le premier consommait autour de 8l/100, le suivant était autour de 6,2, le dernier en attente de livraison est annoncé à 5l/100 (mais moins spacieux). Comment partir à la montagne pour le week-end à 4 avec 4 paires de ski et/ou snowboard et un chien de 35 kg avec une petite auto électrique (budget achat équivalent) ou prendre un autre moyen de transport quand on doit atteindre un hameau enneigé tard le soir ?

XXX : Je crois que votre problème va trouver sa solution d’ici peu: il y a de moins en moins de neige en Montagne et d’ailleurs avec la fonte du pergélisol il paraît qu’elles sont en train de s’effondrer. Et puis dans 10 ans votre chien sera mort et vos enfants ne partiront plus avec vous. Patience et courage !

Chriss : Si c’est pas l’exemple parfait de ce qu’on appelle « soucis de riches » ! Sans parler du côté égocentrique… Presque caricatural. Oulalah, et si on m’interdit de prendre l’avion, comment je vais faire pour mon weekend shopping à New York ! Vous ne vous rendez pas compte ! Dur la vie !

Edouard kidi : c’est en effet stupéfiant. Comment partir à la montagne en 4X4 pour skier sur de la neige artificielle produite par des canons à neige qui consomment moult énergie? Et faire une belle randonnée sur la moraine qui a remplacé le glacier disparu? Il faut assumer. Ou changer.

Michel SOURROUILLE : De toute façon les SUV ne sont qu’un des aspects du problème, on multiplie à l’heure actuelle tout ce qui consomme de l’énergie pour le simple plaisir, quads, jet ski, trottinettes électriques et autres gadgets motorisés. Notons pourtant que notre inconséquence a cela de bon que le choc pétrolier arrivera plus vite, soulageant par ce simple fait le climat, mais nous ne sommes pas du tout préparés à changer de mode de vie. Comment arriver à se priver d’un véhicule individuel quand le prix de l’essence sera multiplié par deux ou trois ?

Long spoon : Le vrai problème est le coût dérisoire de l’énergie qui permet de se déplacer sans effort assis sur 2 tonnes de ferraille. On peut ajouter que tout le pétrole extrait du sol finit dans l’atmosphère que l’on respire, SUV ou pas. Faudrait arrêter de se prendre pour Superman.

Oiseau sceptique : On ne peut pas accuser les constructeurs systématiquement, ils vendent ce que veulent leur clients ce qui est la base du commerce libre. Les vendeurs de voiture ne sont pas des saints: ils faut qu’ils bouffent, paient les traites de la maison rurbaine et les déplacements des enfants qui vont au sport. La seule chose qui peut arrêter la mode des SUV est une augmentation importante du prix du carburant, mais il parait qu’il ne faut pas martyriser les Gilets Jaunes !

Violette : Pourquoi n’interdit-on pas aux constructeurs automobiles de produire ce type de véhicule ?

Tsssssss : Juste sous l’article, au moment où je lis, deux pubs « outbrain » pour deux SUV, une pour une crossback E-tense, l’autre pour une autre Citroën (dont j’ai oublié le nom.)
Tout va bien, on va dans le bon sens…

Max bernard : Et les pub de toutes les voitures les plus luxueuses dans le supplément WE du Monde ! … Commerce ne rime pas avec raison et conviction !

Marius Albufera : Grâce aux primes gouvernementales, l’ industrie automobile et ses SUV se portent bien. On a aussi la prime au vélo électrique qui permet maintenant de s’ encombrer de batterie pour pédaler. On attend avec impatience le renouvellement de la prime énergie qui aidera les plus favorisés à installer le climatiseur de leur rêve. On arrête pas le progrès…

CM : Nous sommes individuellement pleinement responsables de la hausse du CO2. Inutile de s’en prendre aux constructeurs automobile, qui arrêteraient de produire des SUV si plus personne n’en voulait. Et merci d’éviter la bonne conscience du genre « j’ai un SUV mais je prends mon vélo », «  oui, mais c’est pour ma sécurité » etc…

François C.H. : Entendu ce matin sur France Culture l’émission de Philo sur David Hume: « Il n’est pas contraire à la raison de préférer la destruction du monde entier à l’égratignure de mon doigt« . Vous avez 2 heures.

Partagez ...

1 réflexion sur “SUV ou Climat, faut savoir choisir !”

  1. SUV = Sans Véritable Utilité.
    Et l’autre qui demande comment faire pour partir en week-end sans SUV … mon dieu quelle misère ! Pourtant ce n’est pas du tout compliqué, il suffit juste d’imaginer le tableau. Une famille de petits bourgeois partant à la montagne, ou à mer, avec tout leur barda, plus le chien de 35 kg, tout ça dans une petite remorque. Et puis le petit seigneur et sa marquise qui pédalent. Tous derrière et lui devant. Comme en 36. Ah comme ils étaient heureux à cette époque, ceux qui avaient la chance d’avoir un tandem ! Sauf qu’on connait la suite, mais ça c’est une autre histoire.
    Maintenant imaginons un autre tableau, moins joyeux. Le gros SUV plein comme un œuf, le gros chien installé sur le toit, le tout stationné devant une pompe à carburant, et madame la marquise Adrienne qui pleure. Bououuuh et oin-oin-oin Y’APU !!!
    Et Sénèque qui passait par là qui tente de la consoler : « Ben non, y’en a plus. Ou alors, ben oui il n’y en a plus, c’est comme ça t’arrange, parce que maintenant c’est comme ça. Maintenant va falloir faire sans, autrement dit faire avec. Rassure-toi, madame la marquise … tout va très bien, madame la marquise , tout va très bien tout va très bien. »

Les commentaires sont fermés.