Un site à connaître, QQF, qu’est-ce qu’on fait ?!

Moins on est de fous, plus on rit ? Un des collaborateurs de ce blog biosphere a été interrogé par le journaliste Brice Perrier, en voici le passage sur QQF : « Face à cette décroissance démographique programmée avec une inertie si pesante qu’elle rendrait toute recherche de solution alternative vaine, certains trouvent toutefois matière à se réjouir, comme Michel Sourrouille, auteur écologiste qui a coordonné Moins nombreux, plus heureux. L’urgence écologique de repenser la démographie un livre collectif paru en 2014. Selon lui, « sur une planète surpeuplée qui a vu sa population tripler depuis ma naissance, il est bien sûr positif de voir des pays où la population baisse ». Plus soucieux de l’épuisement des ressources de la Terre, il ne s’inquiète pas outre mesure des considérations économiques induites pas un vieillissement qui pose la question du financement des retraites : « De toute façon, les comptes seront dans le rouge ! Il faudra seulement ré-envisager les relations entre les générations et l’équilibre entre actifs et inactifs. Mais quand la société est confronté à des difficultés, elle sait prendre des initiatives. Le problème est que le sujet reste aujourd’hui tabou. Personne n’ose parler de diminution de la population ». Qu’elle soit souhaitée ou redoutée d’ailleurs. Cette lame de fond démographique doit pourtant être regardée en face, préalable nécessaire pour imaginer ces nouveaux équilibres que nous imposeront des données macro-économiques complètement chamboulées, et de moins en moins en phase avec les impératifs de la société de consommation. »

Alors qu’est-ce qu’on fait ?! Voici les conseils donnés par QQF :

  • On peut écouter les démographes de l’Institut national d’études démographiques (INED) parler de manière simple des enjeux contemporains liés à l’évolution de la population sur cette plateforme.
  • On peut dévorer l’ouvrage Moins nombreux, plus heureux un ouvrage écrit à 12 plumes et coordonné par Michel Sourrouille, qui défend leur conviction commune :  la réduction démographique est une principales solutions à tous les tracas climatiques.
  • Pour lutter contre la baisse de la natalité, on s’inspire du Danemark en incitant les couples à avoir un enfant ! 😉 L’agence de voyage Spies Rejser articule avec beaucoup d’humour l’une de ses publicités autour de l’enjeu démographique rencontré par le pays en clamant « Si vous ne le faites pas pour le Danemark, faites-le pour votre mère » dans ce spot datant de 2016
  • On développe les bébés robots, comme au Japon, pour inciter la population à en avoir des vrais, en chair et en os !

http://www.qqf.fr/article/moins-on-est-de-fous-plus-on-rit

Partagez ...

6 réflexions sur “Un site à connaître, QQF, qu’est-ce qu’on fait ?!”

  1. Moins on est de fous, plus on rit ? Personnellement je ne le pense pas, je reste donc fidèle au bon vieux dicton. Plus on est nombreux et plus on s’amuse. La preuve ? Ne serait-ce qu’ici sur ce site, à mourir d’ennui.

     » c’est un retraité qui vit seul et il se ballade en roulant dans un 4×4 avec 6 places (4×4 avec deux rangées prévues pour passager) + remorque, un énorme 4×4 alors qu’il est seul et n’a rien de lourd à transporter, sa remorque est tout le temps propre et vide…. Voilà, les babyboomers n’en ont strictement rien à cirer de consommer à outrance quitte à sacrifier les générations suivantes, et dire que cet enfoiré perçoit une retraite survalorisée et retraite chapeau financée à crédit sur le dos des générations suivantes… [et blablabla]  »

    On part d’un exemple, sélectionné comme il se doit, ou purement inventé peu importe. Sur ce coup il s’agit d’un retraité « babyboomer », un « enfoiré ! On devine déjà un peu le profil du sociologue d’opérette. En quelques mots il nous en fait une généralité. Et il ne lui reste plus qu’à en tirer la conclusion : « en Europe et même en occident en général, les babymoomers sont les ogres qui dévorent leurs enfants…. »

    Nous avons là un superbe exemple illustrant le niveau des commentaires sur ce site. Pas de tous les commentaires, non bien sûr. N’en faisons pas non plus une généralité.

  2. «  »Quand même si l’on pouvait revenir à des effectifs nettement plus compatibles avec la durabilité et le respect de la nature sans passer par des guerres ce serait plus sympathique, non ? » »

    Dans l’idéal oui ça serait plus sympathique, mais cet idéal est trop utopiste ! 95% des individus ne songent qu’à leur expansion de plaisir à travers de bien matériel. Les africains ne nous reprochent pas de les avoir sorti de leur culture du néolithique, les africains nous reprochent de ne pas les avoir occidentalisés davantage pour accéder au train de vie du rêve américain pour eux aussi ! Donc à terme en Afrique, ben vous empilerez la population dans des buildings comme ça s’est produit en Chine ! Mais bon, sans aller aussi loin pour constater l’expansion matérielle, il faudrait que je filme un voisin du quartier, c’est un retraité qui vit seul et il se ballade en roulant dans un 4×4 avec 6 places (4×4 avec deux rangées prévues pour passager) + remorque, un énorme 4×4 alors qu’il est seul et n’a rien de lourd à transporter, sa remorque est tout le temps propre et vide…. Voilà, les babyboomers n’en ont strictement rien à cirer de consommer à outrance quitte à sacrifier les générations suivantes, et dire que cet enfoiré perçoit une retraite survalorisée et retraite chapeau financée à crédit sur le dos des générations suivantes… Breg, en Europe et même en occident en général, les babymoomers sont les ogres qui dévorent leurs enfants…. Donc oui, la guerre vous l’aurez dès qu’il n’y aura plus de pétrole…. Les dirigeants ne font rien pour raisonner les babymoomers, notamment en votant une loi pour encadrer l’achat de voitures, interdire d’acheter des voitures plus grosses que les besoins réels, en fonction du nombre de passagers par rapport au nombre de membres de la famille, pourquoi autoriser d’acheter d’aussi grosses bagnoles à des gens qui vivent seuls ? Alors oui la guerre, vous l’aurez, car vous ne faites rien pour empêcher cette expansion matérielle illimitée….. Vous me faites bien marrer, vous rêver d’un monde sans guerre mais un monde où il est possible d’avoir une expansion matérielle illimitée… Désolé, mais vos rêves sont incompatibles !

  3. Didier Barthès

    Quand même si l’on pouvait revenir à des effectifs nettement plus compatibles avec la durabilité et le respect de la nature sans passer par des guerres ce serait plus sympathique, non ?
    D’ailleurs, et heureusement, les guerres n’ont jusqu’à présent jamais influencé, ni sensiblement, ni durablement la démographie mondiale, la chance veut que la méthode soit à la fois immorale et inefficace ce qui enlève toute tentation sérieuse d’y recourir. Elle n’agissent pas non plus sur la sélection naturelle, car les balles se moquent bien de qui elles atteignent

  4. De toute façon, la courbe démographique correspond aussi à la courbe de pétrole, plus de pétrole c’est plus de population alors moins de pétrole ce sera moins de population. la déplétion de population se fera toute seule… D’autant que, pour le moment c’est le forcing pour l’extraction de pétrole, les scientistes essayent de faire mentir la courbe, c’est vrai pour le moment nous sommes sur un plateau sur le pétrole, voir même la courbe de consommation de pétrole augmente puisqu’on a dépassé les 100 millions de barils par jour, mais ce que l’on consomme en plus maintenant c’est ce que l’on consommera en moins demain. Alors effectivement la courbe ne sera pas en cloche, mais le jour où le pic global sera franchi, alors ça descendra de plus en plus vite, ça sera même une falaise, la courbe va tomber direct à la verticale. On repousse la douleur demain mais pour se taper une souffrance encore plus violente en retour… Les droits de l’homme auront desservi la cause elle-même des droits de l’homme, vous avez empêché des guerres de se produire, alors la population a augmenté considérablement et ce qui accélère la déplétion des ressources même celles qui sont censées être renouvelables comme les poissons et bien d’autres espèces. En vérité, il aurait fallu des petites guerres avec un peu de casse avant pour contenir la démographie plutôt que de les empêcher au présent car du coup vous aurez de plus grosses guerres après avec encore plus de cadavres de souffrances et de casses de démolitions… Il faut accepter l’idée que les guerres sont aussi réparatrices lorsqu’on les laisse de produire quand elles doivent se produire… A présent, vous vous retrouvez à 8 milliards d’habitants dont 7 milliards dont vous ne savez que faire ? Et surtout que vous ne pourrez plus entretenir en vie sans pétrole… Alors il aurait mieux valu quelques millions de morts avant plutôt que de stocker 7 milliards en trop pour vous résigner à les voir brutalement mourir quand même… Au lieu d’empêcher les guerres quand elles doivent se produire, laissez les se produire, s’il y a guerre c’est parce qu’il n’y a pas assez de ressource, alors laissez la sélection naturelle faire son œuvre en son temps, ce sont des guerres réparatrices… Et vous n’y échapperez pas, avec vos droits de l’hommiste, vous avez empêcher la nature de réparer par la guerre, vous avez laissé enfler les problèmes, et tout vous revient en plus gros comme un boomerang….

  5. QQF ? Par exemple on peut adhérer à l’association Démographie Responsable, c’est une façon de médiatiser la question et de montrer à tous les gens qui s’inquiètent de la surpopulation qu’ils ne sont pas seuls, que beaucoup d’autres pensent comme eux et qu’il serait temps que leur voix soit entendue.

  6. En France et même en Europe la natalité baisse déjà, on est même bien en-dessous des seuils de renouvellement. Seuls les migrants rehaussent les taux de natalité en Europe, alors si programme de baisse de natalité il doit y avoir, c’est de là où proviennent ces migrants. C’est surtout en Afrique et Maghreb où l’on trouve des taux de fécondité de 3,4,5,6 et 7 enfants par femme, pas en France !

Les commentaires sont fermés.