C

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

Climatisation ou non ? La question se pose aujourd’hui face aux étés caniculaires qui pourraient se répéter au XXIe siècle puisque la classe globale ne veut rien changer de son mode de vie. On a même constaté en trente ans que la température moyenne dans les foyers britanniques est passée de 17 à 21 degrés pendant l’hiver sans que le bien-être y ait forcément gagné. Bien plus, le système techno-industriel s’empresse d’utiliser la moindre variation de température externe pour inciter à acheter des climatiseurs.  Pourtant une voiture ainsi équipée consomme 30 % de carburant de plus en ville et 10 à 20 % sur route tout en émettant des gaz à effet de serre encore plus virulents que le CO2 : protection contre et action pour le réchauffement climatique se côtoient ainsi en une boucle infernale. Plutôt que la fuite en avant d’une consommation croissante d’énergie, l’humanité devrait retrouver les méthodes de construction qui permettent de maintenir une différence de température de 10 degrés entre l’intérieur et l’extérieur, ainsi des patios d’Ispahan qui organisent la circulation de l’air, ainsi des constructions d’Alberollo dont la forme permet l’évacuation de la chaleur. La climatisation est même en passe de tuer une institution qui semblait pourtant la meilleure parade contre la chaleur, la sieste !

Mettez-vous à l’ombre et faites la sieste,

Refusez la technique du climatiseur.