C

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

Plus s’accroissent les performances des machines, plus le corps humain paraît lent et son intellect dépassé. Pour certains, l’organisme humain ne serait donc plus qu’un brouillon à rectifier. Usage des psychotropes pour fabriquer des états psychiques à la demande, recours à la chirurgie esthétique pour parfaire les apparences, interaction du fonctionnement biologique avec des ensembles électroniques. Les humains pourraient alors devenir cyborg (cybernetic organism), être hybride fait à la fois de chair et de puces de silicium. Après les pacemakers, les implants cochléaires et les seins en silicone, les humains  pourraient adopter des yeux artificiels et des microprocesseurs greffés sur leur système nerveux. Avec la maîtrise techno-scientifique des biologistes et des informaticiens, l’humanité a maintenant la possibilité de créer la symbiose du vivant et de l’inerte. Votre corps peut-il devenir un accessoire de la machine dont le contenu vous serait imposé pour des questions de rendement et de dépassement de soi ? Percer son corps pour une boucle d’oreille, c’est pourtant déjà un premier dans l’engrenage.

Il est dérisoire de modifier le corps légué par vos parents,

vous n’êtes libres qu’en refusant l’impérialisme de la technique.