D

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

La classe globale, celle qui peut posséder un véhicule personnel, développe un mode de déplacement individualisé, mais cela implique une perte sèche en pétrole, un impact sur le climat avec l’effet de serre, un éloignement entre le domicile et le lieu de travail ainsi qu’une détérioration des espaces naturels avec l’infrastructure routière et l’urbanisation. Le tramway répond aussi au besoin de déplacement par un transport collectif qui est rapide sur voie réservée, économique, silencieux, non polluant, soit exactement l’inverse des caractéristiques de la voiture individuelle. Le transport collectif est donc préférable au transport individuel. Pourtant il y a mieux encore si tout le monde circulait en vélo : le déplacement serait encore plus économique, plus silencieux, moins polluant et protégé par définition des excès de vitesse. Mais le meilleur des systèmes, c’est quand même la marche à pied. Il est inutile de vouloir plus de rapidité, sachant que cette efficacité temporaire accroît les distances et multiplie les déplacements dans un cycle sans fin qui épuise la planète.

Pour préserver la Biosphère,

la marche est le plus doux des moyens de déplacement.