E

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

il existe deux écoles de pensée sur les problèmes de l’eau : la première affirme que des guerres auront lieu au XXIe siècle non seulement pour le pétrole, mais aussi à cause de l’eau. Un autre courant estime au contraire que la gestion commune de l’eau  peut être un facteur de pacification. L’histoire montre d’ailleurs que l’aménagement des ressources hydrauliques a été le point de départ du développement de nombreuses sociétés humaines, en particulier pour la Chine ancienne. Aujourd’hui, on a  même décidé internationalement que la protection et la gestion des eaux douces transfrontalières ne devait plus être envisagée pays par pays, mais par bassins versants. Mais le Forum de La Haye sur la sécurité de l’eau au XXIe siècle n’a pas adopté la motion selon laquelle l’eau constitue un droit fondamental des humains pour laisser la porte grande ouverte à une gestion privée des ressources en eau potable. Le marché fixerait un prix au mètre cube qui pourra satisfaire la demande solvable, et uniquement celle-ci, d’où des conflits prévisibles. En fait la difficulté consiste maintenant pour les humains à mettre au moins autant d’ingéniosité à apprendre à vivre de façon équilibrée avec des ressources limitées en eau qu’ils en ont mis à la maîtriser pour la gaspiller.

Les humains devront vivre avec des pénuries d’eau,

Et pourtant ils ne sont pas les seuls à avoir besoin d’eau.