E

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

Grandeur utilisé en  thermodynamique pour caractériser le sens de l’évolution d’un système isolé, en particulier son degré de désordre. La loi d’entropie ou loi du désordre croissant a été découverte par Sadi Carnot en 1824 : on passe d’une basse entropie (énergie concentrée) à une plus haute entropie (énergie dispersée) de façon irréversible. Ainsi toute production nécessite une dépense d’énergie, et tout au long de la chaîne d’activité qui va de l’extraction de la matière première jusqu’au consommateur final, l’énergie utilisée va se diluer dans l’environnement et de ce fait ne sera plus réutilisable. Dès 1991, Nicholas Georgescu-Roegen écrivait que « le développement durable est l’un des concepts les plus nuisibles » : même une volonté de croissance zéro ou une décroissance qui utilise une énergie non renouvelable sont irrémédiablement voués à l’échec à cause de l’entropie, la dégradation de l’énergie. Le fait de brûler les énergies fossiles est un des signes de l’irresponsabilité de la classe globale. Dans l’avenir cette société thermo-industrielle sera mise en accusation par les survivants.

Toute utilisation d’énergie non renouvelable accroît l’entropie,

donc limite les possibilités des générations futures.