L

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

Tout ce qui n’a pas été produit, préparé et emballé dans un rayon de 160 km est interdit de séjour dans les assiettes de ceux qui adoptent la façon de manger locavore.  Le New Oxford American dictionary a fait de locavore son mot de l’année 2007, en hommage à tous ceux qui décident de manger local. Les locavores ont calculé qu’un verre d’orange de Floride consommé à Chicago contient l’équivalent de deux verres de pétrole. Mais le locavore que nous deviendrons tous de gré ou de force n’aura pas la vie facile. Manger local, ce sera souvent faire vache maigre, avec de préférence un régime très végétarien. Une compensation cependant, manger quelque chose de local nous permet de rencontrer de vraies personnes, et pas seulement des liens abstraits car simplement monétisés. C’est la tentative des AMAP (association pour le maintien de l’agriculture paysanne) en France ou ailleurs.