Le « Parti des Objecteurs de Croissance », le « Parti Pour La Décroissance » et des membres de « l’Association d’Objecteurs de Croissance » convergent en vue des prochaines échéances électorales. Ils concordent dans une volonté commune de construire un nouveau projet de société écologiquement, économiquement et humainement souhaitable. Leur but est de rompre avec les modèles capitalistes, productivistes et développementistes mais, aussi, de dénoncer les méfaits du système croissanciste et médiatique qui éludent les bonnes questions, tout en apportant les mauvaises réponses.

Les élections sont une opportunité pour ouvrir un débat national sur la Décroissance. C'est pourquoi nous pensons qu'il est souhaitable d'y participer de manière décalée. Aussi, nous convions toutes celles et ceux qui adhèrent à ce projet à nous accompagner dans ce « pas de côté ».

Nous proposons de nous appuyer sur la dynamique des élections pour atteindre plusieurs objectifs :

1)       Être présent sur la scène médiatique pour ouvrir un débat et colporter les idées de la Décroissance.

2)       Mobiliser des sympathisants afin de créer des collectifs locaux.

3)       Proposer un maximum de candidats pour exister dans le paysage politique.

Nous proposons de participer à ces élections sous l'emblème de l'escargot en mettant en avant nos thèmes centraux que sont la relocalisation, le ralentissement, moins de biens plus de liens et la décroissance des inégalités. Une charte précisera les modalités de participation aux élections.

Nous invitons toutes celles et ceux qui souhaitent contribuer à cette dynamique à nous rejoindre.

Contacts :
AdOC : http://actu.adoc-france.org/ - <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>

PPLD : http://www.partipourladecroissance.net/ - <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>

POC : http://www.objecteursdecroissance.fr/ - <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>