Les lauréats ont été distingués le 2 décembre 2010 à Bruxelles lors d’une cérémonie.

Il s’agit de RWE (npower), de Goldman Sachs et du groupe lobbyiste dérivé ISDA !

Les nominés 2010

RWE (et sa filiale npower), géant allemand de l’énergie est nominé pour se prétendre "vert" tout en faisant du lobbying pour continuer à exploiter leurs centrales de production électrique à partir de charbon et de pétrole.

Goldman Sachs et le groupe de lobbying financiers de produits dérivés ISDA, nominé pour leur lobbying agressif pour défendre leur "armes financières de destruction massive".

Les lobbies financiers de l’industrie des fonds d’investissement et de couverture AIMA and EVCA, nominés pour leur lobbying visant à bloquer la régulation de la spéculation dans le secteur financier.

BusinessEurope, nominé pour son lobbying agressif pour bloquer l’action climatique de l’Union européenne tout en prétendant soutenir l’initiative pour la protection du climat.

Royal Bank of Scotland, nominée pour son lobbying secret à Bruxelles et pour exploiter des contacts internes à la Commission européenne, en engageant comme conseiller le précédent commissaire Günter Verheugen.

ArcelorMittal, nominé pour son lobbying visant à éviter de payer pour des permis d’émissions de C02 dans le cadre du Schema des émissions commerciales (Emissions Trading Scheme) de l’Union européenne.

Organisés par Corporate Europe Observatory, Amis de la Terre Europe, Spinwatch et Lobby Control, le prix du pire lobbying dans l’Union européenne a été lancé le 13 octobre. Près de 8000 votants en ligne ont élu les trois entreprises dans la catégorie Climat (soutenue par Climate Action Network-Europe, Oxfam, World Development Movement) et la catégorie Finances (soutenue par : Attac, World Development Movement)

http://www.adequations.org/spip.php?article830