Les faits

En juin 1990, nous étions une cinquantaine de cyclistes à manifester à l’occasion de l’inauguration d’un pont enjambant la Loire à Tours. Cet ouvrage était interdit aux cyclistes et pétons, obligés de faire quelques kilomètres en plus. Ce pont a été doublé il y a quelques années, mas cyclistes et piétons ont encore été oubliés. Des associations ont appelé à prendre d’assaut ce pont le 4 décembre 2010. Le temps de faire un aller et retour à pied, avec ou sans vélo, nous avions ce « beau » pont rien que pour nous, cyclistes et piétons.

L’analyse

Il n’y avait qu’une quarantaine de personnes pour manifester, contre trois voiture de police et un policier en civil pour filmer. S’il y avait des centaines de personnes pour agir ainsi, il y aurait moins de voitures et plus de vélos dans nos villes et sur nos routes !