France Nature Environnement vous propose deux menus de réveillon : l’un composé en respectant les conventions du genre et l’autre en prenant soin de réduire la facture environnementale et économique…tout en proposant un festin qui régalera vos papilles gustatives. A table !

http://www.fne.asso.fr/com/dossierpresse/dp-reveillon-221210.pdf

- Se faire plaisir…et faire des économies

FNE lutte contre l’idée selon laquelle les produits bio seraient réservés à une clientèle fortunée et beaucoup plus chers que les produits issus de l’agriculture conventionnelle. En privilégiant les produits de saison et en laissant de côté les plats préparés, l’alimentation biologique peut être accessible au plus grand nombre.

- Se faire plaisir…et se faire du bien !

Pesticides, OGM, antibiotiques, serres chauffées, irrigation, diminution du nombre de variétés cultivées…la production alimentaire standardisée regorge de techniques contre-nature. Non seulement, certaines d’entre elles constituent un risque sanitaire mais dénaturent également le goût des aliments. Certes, la pomme est belle…mais arrosée de pesticides et sans goût !

- Se faire plaisir et faire une bonne action pour notre planète

Bilan carbone, pesticides, déchets… Nos choix en matière d’alimentation impactent fortement notre environnement avec un bilan carbone qui varie amplement en fonction des produits qui ont notre préférence. Les quelques conseils que nous proposons aujourd’hui doivent permettre au consommateur, en changeant certaines de ses habitudes, de réorienter les pratiques de l’agriculture moderne. Ce changement de pratiques permettra également de réduire fortement le volume de déchets généré par foyer. N’oublions pas que l’emballage augmente en fonction du nombre de kilomètres parcourus par le produit.

Bruno Genty : « FNE souhaite démontrer que nous ne sommes pas condamnés à ne manger que des graines pour sauver la planète. On peut être écolo sans être un ascète. Le but n’est pas de renoncer à tout plaisir. Au contraire, le choix de produits de saison, bio et/ou locaux est souvent l’occasion de redécouvrir le goût des produits et de proposer à ses convives une cuisine pleine de saveurs sans pour autant vider son porte-monnaie. Privilégions la cuisine « maison » et la planète s’en portera mieux !»

Télécharger ce communiqué en format PDF.