Le site Natura 2000 « Massif de la Serre » à nouveau menacé. Le carrier s’obstine. La société propose un nouveau projet d’exploitation de roches éruptives toujours situé au cœur du massif forestier de la Serre, classé en Natura 2000. L’enquête publique a d’ailleurs débuté le 19 avril et durera jusqu’au 20 mai 2011.

Une exploitation qui porte atteinte à la biodiversité du massif de la Serre

Ce projet porte atteinte à trois habitats d’intérêt communautaire ainsi qu’à 49 espèces animales, dont plusieurs d’intérêt communautaire. Leurs habitats sont pour la plupart également protégés. Ceci nécessitera de la part du pétitionnaire l’obtention d’une dérogation à la protection de ces espèces et habitats protégés. Cette dérogation sera examinée le 19 mai 2011 par le Conseil National de Protection de la Nature.

Le Livre vert de la Commission européenne sur la protection des forêts indique que 66 % des habitats forestiers d’intérêt communautaire sont dans un état de conservation défavorable. On ne peut donc accepter de mettre en péril pour des intérêts économiques de court terme ce site Natura 2000 justement créé pour protéger ces habitats forestiers.

Une cyberaction pour contrer ce projet destructeur

Les associations régionales, CPEPESC, Franche-Comté Nature Environnement, Jura Nature Environnement et Serre Vivante se mobilisent pour contrer ce projet. Elles vont ainsi présenter leurs arguments dans le cadre de l’enquête publique. Une cyberaction est également lancée depuis la fin du mois d’avril et plus de 5 000 personnes l’ont déjà signée.

Si le projet devait obtenir une autorisation d’exploiter, les associations resteront plus que vigilante quant au strict respect des conditions réglementaires en matière de dérogation à la protection de ces espèces et habitats.

Lien vers la cyberaction : http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/presentation.php?id=297

Télécharger ce communiqué en format PDF.