Plus d'actions...

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

On nous répète, comme avec la dette du tiers-monde, utilisée comme outil d’ingérence économique permettant d’imposer privatisations, plans économiques au profit des puissances du nord, qu’il n’y a pas de plan B : il faut toujours plus d’austérité. Il faut que l’on se serre la ceinture. Refuser serait irresponsable… Toutes oppositions et résistances, que ce soient en Grèce, en Espagne ou en France par exemple, sont ainsi balayées.

En effet que faire ? Depuis plusieurs années, les objecteurs de croissance évoquent cet effondrement économique et anticipent sa sortie. Sans parler des crises sociales et politiques qu’il engendre et sans oublier la crise environnementale. Nous sommes donc bien dans une crise anthropologique en atteignant les limites physiques mais aussi culturelles et humaines d’un système en quête de croissance pour la croissance, et de toujours plus de consommation pour espérer sauver le sacro-saint capitalisme.

Oui, il y a un plan B : la Décroissance : nous proposons une réappropriation de la politique, donc de l’économie afin de promouvoir un projet de transition :

Courage politique : l’oligarchie ça suffit, vive la démocratie : suspension des dettes illégitimes et report du remboursement des dettes publiques, qui de toutes manières ne seront jamais remboursées, et forte taxation des plus riches.

L’urgence première est la réappropriation démocratique et politique de la création monétaire et des banques centrales. Il faut sortir de la religion de l’économie et de l’argent, il faut remettre le nouveau clergé, les banques, les agences de notation, à leur place. L’économie, l’argent sont des outils qui doivent servir à mener des projets politiques et non le contraire. Il faut ainsi remettre en question le remboursement de ces dettes, le repousser voir le refuser, sous condition.

Nous sommes aujourd’hui à un tournant historique de notre histoire, plus que jamais nous avons besoin d’une réappropriation de la politique et de nos choix de vie afin d’initier une transition vers de nouveaux modèles économiques.
Cela demande du courage politique, mais aussi plus de participations. Défendre l’ordre établi, refuser de penser à un plan B, c’est protéger ce système inégalitaire. C’est donc protéger les gagnants de ce système : l’oligarchie !

Les économistes néo-libéraux nous expliquent que l’économie, l’argent, est un jeu. Il faut investir, prendre des risques. Des fois on gagne, des fois on perd. Jusqu’à présent seuls les plus pauvres, les plus démunis, au Sud mais aussi au Nord perdent. L’oligarchie s’en sort toujours comme après la crise de 2008 et le renflouement des banques à coût de milliers de milliards de dollars.
Cette fois, l’oligarchie financière a beaucoup joué, elle a tout misé sur le rêve d’une croissance infinie… et elle a perdu mais sans l’avouer !

Nous proposons donc :

De ne pas rembourser la part de la dette qui est illégitime.

De stopper la création monétaire privée et la rendre publique en conférant ce pouvoir aux banques publiques (nationales et locales) et de promouvoir la mise en place de monnaies alternatives fondantes associées à des projets de transition comme la relocalisation de l’économie, par exemple.

D’instaurer un revenu maximal autorisé, plafond au delà duquel l’état prélève l’excédent en tant qu’impôts.

De mettre en place une Dotation Inconditionnelle d’Autonomie (DIA), outil politique, économique et social de transition et d’émancipation capable d’initier une repolitisation de la société. Cette dotation pourra être d’abord versée sous forme de revenu d’existence, puis ensuite déclinée sous forme de droit d’accès (santé, éducation), de tirage (eau, énergie) et de monnaies alternatives fondantes (produits de première nécessité locaux et bio, services).

Remarque : Les Objecteurs et Objectrices de Croissance se rapprochent des propositions keynésiennes, notamment d’un point de vue d’un rôle plus fort joué par les institutions publiques à travers la réappropriation de la création monétaire, mais avec d’autres objectifs : non pas relancer l’économie en espérant retrouver la sacro-sainte Croissance économique, mais au contraire construire de nouveau modèles économiques à la fois soutenables (décroissance de l’empreinte écologique mais croissance de la résilience, des productions locales soutenables) et aussi souhaitables (décroissance des inégalités et croissance de la culture, de la solidarité et de la convivialité).

Ces propositions seront prochainement développées. A suivre donc…

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.partipourladecroissance.net/

Notes :

Voir, entre autres, Prospérité sans croissance de Tim Jackson et la deuxième partie sur « l’impératif de la croissance ».

Hommage à Nicholas Georgescu Roegen, film documentaire : http://vimeo.com/14288450

Une récession temporaire… ou la fin de la croissance ?, Richard Heinberg, http://www.partipourladecroissance.net/?p=4425

Dernières vacances avant la récession, Yves Cochet, http://www.partipourladecroissance.net/?p=6366

Une Dotation Inconditionnelle d’Autonomie pour tous, http://www.partipourladecroissance.net/?p=4144

Qui a tué la Croissance ? http://youtu.be/h9ELHddn6Us

http://www.partipourladecroissance.net/?s=revenu - http://www.partipourladecroissance.net/?s=dotation

 

Le point de vue des écologistes

  • Les chasseurs dans le viseur
    La colère anti-chasseurs monte, normal quand on voit le discours des viandards*. Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs : « Ce n’est pas la chasse, c’est la ruralité dans son ensemble qu’attaquent ces activistes minoritaires, comme les végans. Ils ne supportent pas que d’autres vivent différemment. Les chasses traditionnelles existaient avant l’arme à feu. …

    Les chasseurs dans le viseur Lire la suite »

  • Écologie, l’invention du Sauvage en 1973
    Le Sauvage, publié par le groupe du Nouvel Observateur de 1973 à 1981, fut pendant neuf ans le magazine écologique le plus diffusé en France avec une diffusion mensuelle avoisinant en moyenne les 45 000 exemplaires, dont près de 20 000 abonnés. Tout avait commencé avec un numéro spécial du Nouvel Observateur publié en juin 1972 et …

    Écologie, l’invention du Sauvage en 1973 Lire la suite »

  • La bibliothèque idéale de l’écologie
    Comment penser l’écologie aujourd’hui ? Quels sont les intellectuels qui comptent dans les différentes sphères de réflexion de l’environnement, du climat et de la biodiversité? L’équipe de « Soft Power » sur France Culture propose sa petite bibliothèque idéale de l’écologie. On présente 100 éco-intellectuels, et seulement une personne qui s’intéresse à la démographie, Françoise d’Eaubonne. Nous …

    La bibliothèque idéale de l’écologie Lire la suite »

  • Grève du 5 décembre et limites planétaires
    Les manifestations de masse vont plutôt à la protection des avantages acquis, nous ne serons jamais plusieurs millions dans les rues pour exiger la sobriété partagée. La volonté de combattre le 5 décembre la énième réforme des retraites en était un exemple parmi d’autres. Les limites planétaires, on s’en fout quand on est cheminot ou …

    Grève du 5 décembre et limites planétaires Lire la suite »

  • COP25, un unanimisme de façade
    Pedro Sanchez, chef socialiste du gouvernement espagnol : « le négationnisme climatique n’est plus le fait que d’une poignée de fanatiques ». Carolina Schmidt, ministre de l’environnement du Chili qui préside la COP25 : « Les crises sociale et environnementale du XXIe siècle sont les deux faces d’une même pièce, on ne peut pas s’attaquer à l’une sans faire face à …

    COP25, un unanimisme de façade Lire la suite »

  • L’historique du fiasco climatique
    L’alerte climatique, elle remonte à…. il y a très longtemps. Temps perdu ne se retrouve pas ! 1857: la scientifique américaine Eunice Newton Foote avait identifié le phénomène de l’effet de serre, mais n’avait pas pu signer sa découverte, car « les femmes n’avaient pas l’autorisation d’exposer des travaux scientifiques ». 1896 : le chimiste suédois Svante Arrhenius prévoit …

    L’historique du fiasco climatique Lire la suite »

  • Ouf, l’écologie devient intelligence collective
    Un maelstrom de conversions à l’écologie parcourt LE MONDE. Le plus réconfortant, c’est que cela touche tous les centres de pouvoir, élus, médias, culture… Ainsi par exemple : – Au congrès des maires, l’écologie s’impose comme un « thème incontournable : « Moins de voitures, plus de verdure ! « , « Aménager des îlots de fraîcheur dans la cité », « Des solutions …

    Ouf, l’écologie devient intelligence collective Lire la suite »

  • état de guerre, la planète ne négocie pas
    1971, message (dit de Menton) remis à U Thant, alors Secrétaire général des Nations unies, le 11 mai 1971 : « Nous savons que la Terre et tous ses habitants sont mal-en-point et que nos problèmes se multiplieront si nous négligeons de les résoudre. Nous vivons en système clos, totalement dépendants de la Terre, et pour notre …

    état de guerre, la planète ne négocie pas Lire la suite »

  • Collapsologie, foutaises ou prévision ?
    La collapsologie fait vendre. Ce néologisme a le mérite d’aborder frontalement l’hypothèse d’un effondrement de notre civilisation thermo-industrielle sous l’effet conjoint du réchauffement climatique et de la surexploitation des ressources. Même le premier ministre, Edouard Philippe, en est convaincu : « Si on ne prend pas les bonnes décisions, c’est une société entière qui s’effondre littéralement, qui …

    Collapsologie, foutaises ou prévision ? Lire la suite »

  • Biosphere-Info, in memoriam Pierre Fournier
    Pour recevoir gratuitement le mensuel BIOSPHERE-INFO, il suffit d’envoyer un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Né en 1937, décédé brutalement d’une crise cardiaque en 1973, le déroulé de la brève existence de Pierre Fournier offre une excellente approche de ce qu’il faudrait connaître des origines de l’écologie. Son milieu familial fréquente le milieu hygiéniste, le courant conservateur …

    Biosphere-Info, in memoriam Pierre Fournier Lire la suite »

Action en cours

2019.12.09 guide de lecture avec JNE

..• Le livre des animaux magiques - eur Daugey et Chiara Dattola - Éditions du Ricochet >> ire
..• Zoologie illustrée, collection Van BerkheyCarmen Soria [ ... ]

Lire la suite...
2019.12.05 Décembre au jardin

Décembre au jardin/strong> Coupez votre bois de chauffage, taillez les arbres à pépins, protégez les plantes sensibles… vivante lance les podcasts « Champs d [ ... ]

Lire la suite...
2019.12.02 agir Zero déchets

La France produit 37 millions de tonnes de déchets ménagers par an. ir d'autres chiffres BIENTÔT LES ÉLECTIONS MUNICIPALES Pour agir sans être candidat.e, Zero  [ ... ]

Lire la suite...
2019.11.28 Réfléchir à sa propre fin de vie

Grâce à sonichier des directives anticipées– informatisé et sécurisé – grâce à son service te et à ses bénévoles, grâce à sa connaissance des [ ... ]

Lire la suite...
2019.11.25 Actions de désobéissance

plusieurs événements désobéissants auront lieu ces prochaines semaines en région parisienne.
ng>1) Du 28 au 29 novembre, à Paris, Lille, Lyon: Actions contre l'expansio [ ... ]

Lire la suite...
2019.11.20 S'entraîner à désobéir

Plusieurs événements désobéissants auront lieu ces prochaines semaines en région parisienne.
Du 20 au 22 novembre, à Paris: Action de désobéissance civile contr [ ... ]

Lire la suite...
Autres Actions