Plus d'actions...

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

On nous répète, comme avec la dette du tiers-monde, utilisée comme outil d’ingérence économique permettant d’imposer privatisations, plans économiques au profit des puissances du nord, qu’il n’y a pas de plan B : il faut toujours plus d’austérité. Il faut que l’on se serre la ceinture. Refuser serait irresponsable… Toutes oppositions et résistances, que ce soient en Grèce, en Espagne ou en France par exemple, sont ainsi balayées.

En effet que faire ? Depuis plusieurs années, les objecteurs de croissance évoquent cet effondrement économique et anticipent sa sortie. Sans parler des crises sociales et politiques qu’il engendre et sans oublier la crise environnementale. Nous sommes donc bien dans une crise anthropologique en atteignant les limites physiques mais aussi culturelles et humaines d’un système en quête de croissance pour la croissance, et de toujours plus de consommation pour espérer sauver le sacro-saint capitalisme.

Oui, il y a un plan B : la Décroissance : nous proposons une réappropriation de la politique, donc de l’économie afin de promouvoir un projet de transition :

Courage politique : l’oligarchie ça suffit, vive la démocratie : suspension des dettes illégitimes et report du remboursement des dettes publiques, qui de toutes manières ne seront jamais remboursées, et forte taxation des plus riches.

L’urgence première est la réappropriation démocratique et politique de la création monétaire et des banques centrales. Il faut sortir de la religion de l’économie et de l’argent, il faut remettre le nouveau clergé, les banques, les agences de notation, à leur place. L’économie, l’argent sont des outils qui doivent servir à mener des projets politiques et non le contraire. Il faut ainsi remettre en question le remboursement de ces dettes, le repousser voir le refuser, sous condition.

Nous sommes aujourd’hui à un tournant historique de notre histoire, plus que jamais nous avons besoin d’une réappropriation de la politique et de nos choix de vie afin d’initier une transition vers de nouveaux modèles économiques.
Cela demande du courage politique, mais aussi plus de participations. Défendre l’ordre établi, refuser de penser à un plan B, c’est protéger ce système inégalitaire. C’est donc protéger les gagnants de ce système : l’oligarchie !

Les économistes néo-libéraux nous expliquent que l’économie, l’argent, est un jeu. Il faut investir, prendre des risques. Des fois on gagne, des fois on perd. Jusqu’à présent seuls les plus pauvres, les plus démunis, au Sud mais aussi au Nord perdent. L’oligarchie s’en sort toujours comme après la crise de 2008 et le renflouement des banques à coût de milliers de milliards de dollars.
Cette fois, l’oligarchie financière a beaucoup joué, elle a tout misé sur le rêve d’une croissance infinie… et elle a perdu mais sans l’avouer !

Nous proposons donc :

De ne pas rembourser la part de la dette qui est illégitime.

De stopper la création monétaire privée et la rendre publique en conférant ce pouvoir aux banques publiques (nationales et locales) et de promouvoir la mise en place de monnaies alternatives fondantes associées à des projets de transition comme la relocalisation de l’économie, par exemple.

D’instaurer un revenu maximal autorisé, plafond au delà duquel l’état prélève l’excédent en tant qu’impôts.

De mettre en place une Dotation Inconditionnelle d’Autonomie (DIA), outil politique, économique et social de transition et d’émancipation capable d’initier une repolitisation de la société. Cette dotation pourra être d’abord versée sous forme de revenu d’existence, puis ensuite déclinée sous forme de droit d’accès (santé, éducation), de tirage (eau, énergie) et de monnaies alternatives fondantes (produits de première nécessité locaux et bio, services).

Remarque : Les Objecteurs et Objectrices de Croissance se rapprochent des propositions keynésiennes, notamment d’un point de vue d’un rôle plus fort joué par les institutions publiques à travers la réappropriation de la création monétaire, mais avec d’autres objectifs : non pas relancer l’économie en espérant retrouver la sacro-sainte Croissance économique, mais au contraire construire de nouveau modèles économiques à la fois soutenables (décroissance de l’empreinte écologique mais croissance de la résilience, des productions locales soutenables) et aussi souhaitables (décroissance des inégalités et croissance de la culture, de la solidarité et de la convivialité).

Ces propositions seront prochainement développées. A suivre donc…

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.partipourladecroissance.net/

Notes :

Voir, entre autres, Prospérité sans croissance de Tim Jackson et la deuxième partie sur « l’impératif de la croissance ».

Hommage à Nicholas Georgescu Roegen, film documentaire : http://vimeo.com/14288450

Une récession temporaire… ou la fin de la croissance ?, Richard Heinberg, http://www.partipourladecroissance.net/?p=4425

Dernières vacances avant la récession, Yves Cochet, http://www.partipourladecroissance.net/?p=6366

Une Dotation Inconditionnelle d’Autonomie pour tous, http://www.partipourladecroissance.net/?p=4144

Qui a tué la Croissance ? http://youtu.be/h9ELHddn6Us

http://www.partipourladecroissance.net/?s=revenu - http://www.partipourladecroissance.net/?s=dotation

 

Le point de vue des écologistes

Action en cours

2019.05.23 Formation désobéissante à Paris

journée de formation à la désobéissance civile, le dimanche 26 mai de 14h à 23h, à Paris.
'inscrire ou en savoir plus, envoyez nous un mail: Cette adresse e-ma [ ... ]

Lire la suite...
2019.05.22 CLIMAT : grève scolaire mondiale

CLIMAT : grève scolaire mondiale « Pourquoi devrions-nous étudier pour un futur qui ne sera plus si personne ne fait rien pour le sauver ? » écrit&nb [ ... ]

Lire la suite...
2019.05.21 Lire pour mieux agir

Brahea armata : les palmiers ont-ils une âme ? ar Alain Hervé >> ire LA BIODIVERSITÉ ENFIN PRISE EN COMPTE... DANS LES DISCOURS par Allain Bougrain-Dubourg&nb [ ... ]

Lire la suite...
2019.05.20 agir contre l'effet de serre

Loi mobilités : pour qui roulez-vous ? En mars, plus de 10 000 personnes ont interpellé les Sénateurs et Sénatrices pour qu’ils fassent du texte un véritable bouc [ ... ]

Lire la suite...
2019.05.14 Pour sortir du nucléaire

Comptes-rendus des actions du printemps 2019 Entre le 11 mars et le 26 avril 2019 des dizaines d’actions contre le nucléaire ont eu lieu en France, retrouvez le résu [ ... ]

Lire la suite...
2019.05.12 Parlons des sujets interdits

Démographiestrong>, migrations et décroissance : sujets tabous ?br/>Une erreur de croire les décroissants et les écologistes suffisamment ouverts pour aborder des sujets jugés  [ ... ]

Lire la suite...
Autres Actions