L’association L124 se bat contre la souffrance animale dans les élevages. Début 2011, L124 a interpellé les consommateurs, appelant à boycotter les œufs de batterie. Les poules pondeuses ont le droit de déployer leurs ailes, de marcher ou de se gratter.

Agissez localement avec L124

Quelques précisions sur L124 : En 1976 les animaux sont pour la première fois explicitement désignés comme "êtres sensibles" dans la loi française. C'est l'art. L.214-1 du Code rural. Les implications éthiques sont considérables. Pour l'heure, elles n'ont été sérieusement prises en compte ni dans les pratiques ni dans le droit.

L'association L214 s'inscrit dans le mouvement de refus du spécisme*. Les campagnes de L214 ciblent des pratiques nocives pour les animaux et représentatives des problèmes généraux posés par la production de viande, dont L214 prône l'abolition. L214 a été fondée par des militants végétariens pour les animaux de l'équipe de Stop Gavage, campagne pour l'abolition du foie gras qui se poursuit dorénavant au sein de L214.

* Le spécisme est à l'espèce ce que le racisme est à la race : ignorer les intérêts de certains, au bénéfice d'autres, en invoquant des différences sans lien avec ce qu'elles sont censées justifier. Exemple d'attitude spéciste : considérer que, parce qu'il n'appartient pas à notre espèce, la souffrance (mutilation, cages...) ou la vie d'un animal (abattoirs, corridas...) comptent moins que le plaisir qu'on en tire : viande, divertissement...

http://www.l214.com/

http://www.l214.com/agir-localement-pour-les-animaux