La « déclaration d’Avalon » est le reflet des échanges conduits pendant un forum. Cinq cent personnes d’horizon divers, représentatif de la société civile, se sont réunies les 10 et 11 septembre 2011 sur le domaine d’Avalon, à l’invitation de l’Université Rimay-Nandala. La dynamique initiée par cette rencontre est inspirée par l’éthique des valeurs humaines a pour but d’envisager des solutions écologiques et solidaires à la crise économique et financière qui menace les équilibres humains et environnementaux du monde. Voir la « déclaration d’Avalon » sur le site www.econospi.rimay.net. Quelques extraits :

Quelques remèdes à la crise :

• L’application de la formule de Gandhi : « Sois le changement que tu voudrais voir advenir ! ».
• L’apprentissage de l’intelligence de l’interdépendance : nous sommes appelés à la coopération et à mettre fin à l’énergie de compétition qui porte en elle les racines de la violence, de l’appropriation, de l’exclusion, de l’asservissement.
• Le développement de l’économie du don comme remède à la possession.
• La mise en place d’une nouvelle écologie des monnaies servant les circuits courts, la coopération et la profusion là où il y a de la pénurie.
• Mettre Internet, au service de la nouvelle économie de la connaissance, de la solidarité et de l’écologie ; et quand c’est un mode d’action approprié, au service d’une action non-violente de désobéissance civile.
• Installer le principe de subsidiarité qui redonne le pouvoir à toutes les échelles de l’organisation humaine….
Quelques comportements à promouvoir :

• Réduire considérablement l’utilisation de ma voiture et à terme m’en débarrasser
• Consommer de moins en moins, soit le strict nécessaire
• Ne pas accumuler
• Arrêter de fumer
• Trouver un placement éthique pour mon héritage
• Aider à la création d’un potager collectif