L’association FNE (France nature Environnement) était prête à contribuer à un programme ambitieux de réduction des consommations d’énergie. La table ronde « efficacité énergétique » devait être l’occasion de conforter les engagements pris lors du Grenelle de l’environnement et de dégager des financements pour un programme massif d’isolation du bâti ancien. Pour la ministre de l’écologie Nathalie Kosciusko-Morizet, il s'agissait donc d'essayer d'en faire parler. Pour Bruno Genty, président de France Nature Environnement : « Nous y sommes allés avec la volonté de soutenir que la réduction des consommations est un enjeu fondamental pour l'avenir. A ce titre, nous demandions que le grand emprunt (programme « investissements d’avenir ») finance massivement les investissements pour les économies d'énergie, en particulier dans le bâtiment. Hélas, nous avons bien vu la déclaration de 1 milliard d'euros pour le nucléaire, mais rien d’équivalent pour l'efficacité énergétique. ».

Après quatre mois de participation à la table ronde, FNE jette l'éponge

Pour FNE, il est grand temps d’investir pour l’avenir en s’engageant résolument dans la réduction des consommations d’énergie.

Télécharger ce communiqué en format PDF.