Plus d'actions...

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

Je m’appelle Haru, du peuple Kuntanawa, dans la forêt amazonienne. J’apporte un message que les autres êtres vivants ne réussissent pas à transmettre. Je le fais en tant que messager de la forêt, en tant que personne qui a une connaissance à apporter que le monde occidental ne possède pas. Nous sommes attentifs aux cycles de la nature, tant de choses arrivent naturellement. Nous n’avons rien modifié de la nature. L’Esprit est lié à la Terre, mais quand on crée d’autres mécanismes qui interfèrent, on perd cet Esprit. Comment les Occidentaux peuvent-ils aider l’Amazonie ? En nous aidant à préserver les traditions des peuples premiers, en œuvrant pour la protection de la forêt et de la biodiversité comme un tout. Tout ce qui se passe en Europe influence l’Amazonie, influe également l’Asie et tous les autres endroits de la planète. Les choses sont liées. Pensez comment ce que vous allez produire va affecter l’environnement. Toujours penser comment vous allez réutiliser le produit après, comment vous allez vous en débarrasser, quoi en faire, et comment vous allez gérer l’impact sur l’environnement dans lequel vous vivez.

La paix est à l’intérieur de nous. Pour avoir la paix, vous avez besoin de comprendre ce que les autres représentent dans le cycle de la Vie. Comment vous pouvez vous harmoniser avec différentes formes de vie. Mon message est : Qu’est-ce que vous voulez pour vos enfants ? Quel héritage voulez-vous transmettre aux générations suivantes ? J’aimerais dire au monde de faire très attention, notamment à ceux qui construisent leurs actions de manière irresponsable, sans penser au futur. Je vois que le monde occidental n’est pas prêt à comparaître devant les tribunaux de la Nature. Nous voyons clairement que la Terre ne supporte plus toute cette destruction, que cette idée de développement a apporté une grande perte de biodiversité et de ressources naturelles. Nous devons avoir le même respect pour une plante, pour un petit brin d’herbe, que pour notre propre vie. En agissant ainsi, je suis certain que le monde va changer. (p. à 302 à 310)

Claire Carré, qui développe en France la pratique du Travail qui Relie, retrouve cet enseignement : « Dire que nous sommes la Terre me frappe par l’immensité de son implication. J’ai plus que jamais le sentiment que nous sommes la Terre qui fait une expérience temporelle d’elle-même, à travers l’humanité. » (p. 301)

in Un nouveau monde en marche (vers une société non-violente, écologique et solidaire) sous la direction de Laurent Muratet et Etienne Godinot (éditions Yves Michel, 2012)

L’éditeur Yves Michel est indépendant et se consacre à la transformation personnelle et sociétale depuis 1983. Il s’agit d’une démarche coopérative pour un comportement responsable et écologique :

• Accompagner la prise de conscience des enjeux collectifs dans une vision altermondialiste non dogmatique ;

• Inspirer la vie de chacun par des témoignages positifs ;

• Fournir des pistes d’action concrète dans les domaines de la société civile, de la santé, de l’écologie, de l’alter-économie.

Le point de vue des écologistes

Action en cours

2019.06.19 agir avec l'association Démographie res...

Voici l'actualité concernant l'association émographie responsable:  Appel à témoignage pour les personnes ne souhaitant pas d’enfant pour des raisons  [ ... ]

Lire la suite...
2019.06.18 agir contre les pétroliers

Des COLLECTIVITÉS et ASSOCIATIONS METTENT TOTAL EN DEMEURE POUR MANQUEMENT AU DEVOIR DE VIGILANCE EN MATIÈRE CLIMATIQUE A la suite d’une réunion avec la direction  [ ... ]

Lire la suite...
2019.06.13 Faire une Terre vivante

chaîne Youtube de Terre vivante La vidéo est un des outils pour transmettre notre passion, sensibiliser, informer sur le jardinage bio, la cuisine saine, la santé au  [ ... ]

Lire la suite...
2019.06.12 Infos de serre

Le Réseau Action Climat, ses associations membres et UNICEF France tirent la sonnette d’alarme sur le projet de loi d’orientation des mobilitéste-sept ans apr [ ... ]

Lire la suite...
2019.06.11 Faune sauvage nous dit

Good news, Bad news Nature en Ouganda et en RDC : Total dans le viseur des défenseurs  Tourisme animalier : la grande illusion Comment mesurons-no [ ... ]

Lire la suite...
2019.06.11 Moins de bidoche à la cantoche

Saviez-vous que la majorité de celles et ceux qui mangent à la cantine n'a d'autre choix que manger de la viande ou du poisson... ou éventuellement de quitter la table [ ... ]

Lire la suite...
Autres Actions