Plus d'actions...

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

Le mensuel la Décroissance de juillet 2012 vous apportera son lot de réflexions. Ainsi la question « Faut-il stocker de la nourriture ? » face à l’effondrement probable de notre système. Voici un résumé des quatre points de vue exprimés :

Michel Sourrouille :

- Selon les survivalistes, l’entrée dans l’ère du pétrole rare et cher va se concrétiser par une grande famine, par une relocalisation très brutale et par le retour à un âge de fer où seuls les plus organisés survivront.  Aujourd’hui le survivaliste Piero San Giorgio se prépare à l'effondrement en stockant dans sa ferme de la nourriture, des armes et beaucoup de munitions.

- Mais que faire quand le stock de nourriture arrive à sa fin ? Le jardinage est sans doute plus durable que le stockage, mais il ne suffit pas d’acquérir une ferme, il faut aussi s’appuyer sur une communauté locale, une « Base Autonome Durable ». Cette expression de Piero San Giorgio recoupe des initiatives diverses déjà en cours : Communautés intentionnelles ou Ecovillages ou Agenda 21 local ou Towns transition ou Plan climat ou Cités jardins… La profusion des termes montre la richesse des alternatives à la fin des combustibles fossiles. Il s’agit de former des communautés de résilience qui tendent à l’autonomie énergétique et alimentaire pour résister aux chocs des pénuries.

ð      Ce qui importe, ce n’est plus le PIB ou posséder sa propre ferme, c’est constituer un territoire avec un fort pourcentage de nourriture consommée produite à proximité, avec une proportion importante d’habitants sachant cultiver au moins dix légumes, un pouvoir local, etc. Plus besoin de stocker de la nourriture à titre personnel, il suffirait de reconstituer des ceintures vivrières propres à chaque territoire. Plus besoin de fusils pour se protéger, chacun vivant de façon démocratique en équilibre avec son écoystème. Car soyons réalistes, la population ne peut dépendre que d'elle-même quand il y a effondrement d’une civilisation. L’État est déjà complètement défaillant, si ce n’est inexistant, dans plusieurs pays. La France n’est pas à l’abri d’un délitement de l’État. Ce n’est pas d’une volonté de croissance à la mode Hollande dont nous avons besoin, les gouvernants devraient soutenir la formation de communautés locales tant qu’il en est encore temps… c’est-à-dire tant qu’il reste un peu de pétrole.

Philippe Labat :

- Le problème actuel n’est pas la quantité, mais la disponibilité à un endroit et à un moment donnés. S’il advient un épisode de rupture d’approvisionnement en nourriture, le rétablissement sera la priorité pour tous. La solution sera collective et non individuelle.

- Amartya Sen, dans un discours du 15 juin 1999, affirme en effet : « Il est tout à fait remarquable, quand on étudie les famines dans l’histoire, de voir que celles-ci ne surviennent pas dans les démocraties. En effet, il n’y a jamais eu de grande famine dans un pays démocratique, quel que soit son degré de pauvreté. C’est dû au fait que les famines sont, en réalité, faciles à prévenir, pour peu que le gouvernement s’y emploie ».

=> Le jour où la démocratie se sabordera en France, il sera toujours temps de reconsidérer l’idée de stocker de la nourriture.

Anne Josnin :

On ne va pas vivre toute sa vie attaché à un blockhaus, et s’interdire de vivre en liberté de peur de ne pas pouvoir survivre… parce qu’au fond personne ne sait ce que sera demain. Les solutions sont déjà là, et d’abord chez les pauvres, ces champions de la survie. La vertu d’imprévoyance présuppose la confiance, en la vie, en l’autre, une confiance universelle, à l’opposé de celle du clan, où je fais confiance et me dévoue uniquement à ceux de la petite famille qui est mienne.

Les survivals sont des dinosaures, derniers avatars de notre société possessive et ordonnatrice, qui mouront asphyxiés dans leurs murs blindés et leurs exosquelettes, tandis que c’est ce qu’il y a de nu et de vulnérable dans notre monde qui se trouvera un chemin imprévu à travers les décombres.

Christophe Gaudry :

- L’économiste Frédéric Lordon sur France Inter : « La ruine complète du système bancaire c’est le retour au jardin potager en 5 jours. »

- La population Ile-de-France est de 12 millions de personnes en 2011. En cas de rupture de la chaîne d'approvisionnement, l’Île-de-France ne dispose que de quelques jours d’autonomie alimentaire. Dans sa production, l’Île-de-France est autonome à 26% pour les pommes de terre, 10% pour les légumes frais, 1,5% pour les fruits, 0,5% pour la viande (à l’exception des pommes 5,5%), 1% pour le lait, 12% pour les œufs. En revanche, elle est autonome à 159 % pour le blé et 117 % pour le sucre.... L'Ile-de-France est donc quasiment autonome en crêpes !!

- Plus sérieusement, que se passe t-il le 5ème jour ? Plus personne ne peut payer, donc plus de transport, et plus de sous pour passer en caisse... Et il n'y a que 800 AMAP, soit 200 000 adhérents contre 359759 magasins de vente alimentaire.

ð      En ayant ces chiffres en tête, est il si incohérent de stocker de la nourriture pour au moins 3 mois ? Le cycle de croissance pour les végétaux est en gros de 90 jours, sous réserve d'être dans une saison et dans un climat propice (et d'avoir un stock de semences reproductibles à portée de main)... Je pense que le crash est pour bientôt. Alors en bon père de famille, je stocke de la nourriture et des graines

 

Le point de vue des écologistes

  • COP25, heureusement qu’il y a Greta
    Greta Thunberg à la COP25 : « Le vrai danger est quand les politiques et les dirigeants d’entreprises font croire que des actions réelles se passent quand, en réalité, rien n’est fait … Les promesses n’incluent pas l’aviation, le secteur maritime et les biens importés ou exportés alors qu’ils incluent la possibilité pour les pays de compenser leurs émissions ailleurs… Ce n’est …

    COP25, heureusement qu’il y a Greta Lire la suite »

  • COP25, article 6 et sac de nœuds
    Le temps presse, les minables engagements étatiques pour réduire les émissions de GES mettent la planète sur une trajectoire de + 3,2 °C en 2100. Or depuis une semaine, les négociateurs des 196 pays réunis à Madrid tentent de résoudre leurs multiples désaccords sur l’« article 6 » qui, sous des aspects très techniques, un jargon impénétrable et des subtilités …

    COP25, article 6 et sac de nœuds Lire la suite »

  • « Casseurs de pub » vingt ans après
    1999 : Automobile, la solution finale ! La civilisation automobile nous conduit tout droit à l’holocauste écologique. Épuisement des ressources naturelles, fossiles, minières… Pollution atmosphérique… Bétonnage massif. Plus sûrement que toutes les dictatures, automobile extermine la vie sur Terre, sasn différence de sexe, de race, d’espèces, animale ou végétale. Le régiment des hommes nouveaux, dans leur armure …

    « Casseurs de pub » vingt ans après Lire la suite »

  • Courrier, vouloir la pub, pas la subir
    Chaque année en France, ce sont environ 18 milliards de publicités non sollicitées, soit 800 000 tonnes de papier, qui arrivent dans nos boites aux lettres. Chaque foyer français reçoit en moyenne 30 kg de prospectus. Fabrication, distribution, ramassage, traitement des déchets, recyclage, abandon en pleine nature… leur impact carbone peut être estimé à environ …

    Courrier, vouloir la pub, pas la subir Lire la suite »

  • Les chasseurs dans le viseur
    La colère anti-chasseurs monte, normal quand on voit le discours des viandards*. Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs : « Ce n’est pas la chasse, c’est la ruralité dans son ensemble qu’attaquent ces activistes minoritaires, comme les végans. Ils ne supportent pas que d’autres vivent différemment. Les chasses traditionnelles existaient avant l’arme à feu. …

    Les chasseurs dans le viseur Lire la suite »

  • Écologie, l’invention du Sauvage en 1973
    Le Sauvage, publié par le groupe du Nouvel Observateur de 1973 à 1981, fut pendant neuf ans le magazine écologique le plus diffusé en France avec une diffusion mensuelle avoisinant en moyenne les 45 000 exemplaires, dont près de 20 000 abonnés. Tout avait commencé avec un numéro spécial du Nouvel Observateur publié en juin 1972 et …

    Écologie, l’invention du Sauvage en 1973 Lire la suite »

  • La bibliothèque idéale de l’écologie
    Comment penser l’écologie aujourd’hui ? Quels sont les intellectuels qui comptent dans les différentes sphères de réflexion de l’environnement, du climat et de la biodiversité? L’équipe de « Soft Power » sur France Culture propose sa petite bibliothèque idéale de l’écologie. On présente 100 éco-intellectuels, et seulement une personne qui s’intéresse à la démographie, Françoise d’Eaubonne. Nous …

    La bibliothèque idéale de l’écologie Lire la suite »

  • Grève du 5 décembre et limites planétaires
    Les manifestations de masse vont plutôt à la protection des avantages acquis, nous ne serons jamais plusieurs millions dans les rues pour exiger la sobriété partagée. La volonté de combattre le 5 décembre la énième réforme des retraites en était un exemple parmi d’autres. Les limites planétaires, on s’en fout quand on est cheminot ou …

    Grève du 5 décembre et limites planétaires Lire la suite »

  • COP25, un unanimisme de façade
    Pedro Sanchez, chef socialiste du gouvernement espagnol : « le négationnisme climatique n’est plus le fait que d’une poignée de fanatiques ». Carolina Schmidt, ministre de l’environnement du Chili qui préside la COP25 : « Les crises sociale et environnementale du XXIe siècle sont les deux faces d’une même pièce, on ne peut pas s’attaquer à l’une sans faire face à …

    COP25, un unanimisme de façade Lire la suite »

  • L’historique du fiasco climatique
    L’alerte climatique, elle remonte à…. il y a très longtemps. Temps perdu ne se retrouve pas ! 1857: la scientifique américaine Eunice Newton Foote avait identifié le phénomène de l’effet de serre, mais n’avait pas pu signer sa découverte, car « les femmes n’avaient pas l’autorisation d’exposer des travaux scientifiques ». 1896 : le chimiste suédois Svante Arrhenius prévoit …

    L’historique du fiasco climatique Lire la suite »

Action en cours

2019.12.09 guide de lecture avec JNE

..• Le livre des animaux magiques - eur Daugey et Chiara Dattola - Éditions du Ricochet >> ire
..• Zoologie illustrée, collection Van BerkheyCarmen Soria [ ... ]

Lire la suite...
2019.12.05 Décembre au jardin

Décembre au jardin/strong> Coupez votre bois de chauffage, taillez les arbres à pépins, protégez les plantes sensibles… vivante lance les podcasts « Champs d [ ... ]

Lire la suite...
2019.12.02 agir Zero déchets

La France produit 37 millions de tonnes de déchets ménagers par an. ir d'autres chiffres BIENTÔT LES ÉLECTIONS MUNICIPALES Pour agir sans être candidat.e, Zero  [ ... ]

Lire la suite...
2019.11.28 Réfléchir à sa propre fin de vie

Grâce à sonichier des directives anticipées– informatisé et sécurisé – grâce à son service te et à ses bénévoles, grâce à sa connaissance des [ ... ]

Lire la suite...
2019.11.25 Actions de désobéissance

plusieurs événements désobéissants auront lieu ces prochaines semaines en région parisienne.
ng>1) Du 28 au 29 novembre, à Paris, Lille, Lyon: Actions contre l'expansio [ ... ]

Lire la suite...
2019.11.20 S'entraîner à désobéir

Plusieurs événements désobéissants auront lieu ces prochaines semaines en région parisienne.
Du 20 au 22 novembre, à Paris: Action de désobéissance civile contr [ ... ]

Lire la suite...
Autres Actions