Plus d'actions...

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

http://www.precautiontelephoniemobile.org/lappel/ : Appel des élus locaux pour l’application du principe de précaution en matière de téléphonie mobile.

Nous, élu/es locaux de communes, villes moyenne et agglomérations, demandons au gouvernement qu’il engage une révision de la législation sur la téléphonie mobile, les antennes relais et le wifi.

La téléphonie mobile et l’Internet mobile connaissent depuis 20 ans un développement exponentiel. Ces technologies font aujourd’hui partie du quotidien de nombre de nos concitoyens, auxquels elles offrent des services utiles, mais elles suscitent aussi des questionnements. En tant qu’élu/es locaux nous y sommes confronté/es quotidiennement.

En effet, si le décret de 2002 donne toutes compétences en matière de téléphonie mobile à l’Etat, ce sont bien dans nos villes que s’installent les antennes, à nous que la population exprime ses inquiétudes croissantes, vers nous encore que se tournent les personnes qui déclarent une hyper sensibilité aux ondes. Dépourvus de moyens d’action à l’échelle locale, nous considérons qu’il est désormais urgent que le gouvernement se saisisse de ce dossier.

La protection de la santé publique doit être au cœur d’une nouvelle législation. Le développement des technologies sans fil s’est réalisé sans aucune étude d’impact sur la santé. Pourtant, de nombreuses expertises indépendantes, rassemblées dans le rapport Bio Initiative publié en 2007, affirment qu’à partir d’un certain seuil d’exposition, les ondes peuvent avoir des effets néfastes sur la santé, entre autres sur l’ADN, le système immunitaire et le cerveau.

Afin de répondre aux interrogations légitimes sur les conséquences sanitaires de ces technologies, nous appelons le gouvernement à engager rapidement la réalisation d’une expertise indépendante et transparente.

Dans l’attente de sa réalisation, la loi doit permettre l’application du principe de précaution, et par conséquent l’adoption d’un seuil d’exposition du public le plus bas possible. Les normes en vigueur depuis 2002 restent trop permissives, autorisant des expositions du public de 41 ou 61v/m selon les technologies utilisées, bien loin du seuil de 0.6 v/m préconisé par certaines études indépendantes et par les associations spécialisées, très loin aussi des expositions les plus élevées jamais mesurés chez des riverains d’antenne (15v/m).

Au cours des dernières années, de nombreuses collectivités ont souhaité mettre en œuvre des dispositifs locaux de régulation. Cependant faute de compétence allouée aux édiles locaux, les chartes locales de « bonne pratique » et les décisions des conseils municipaux ont montré leur limite. L’Etat, en associant les collectivités territoriales, les opérateurs et les associations, doit mettre en place les instances qui engageront l’information, la concertation et le contrôle des installations. Autant de principes pris lors du « Grenelle des ondes » du printemps 2009.

Notre démarche ne va pas l’encontre du développement de technologies nécessaires à notre société. Elle s’inscrit dans un principe de responsabilité. Face au risque de voir éclater un problème de santé publique, nous exhortons le gouvernement à agir rapidement, afin que soit adoptée une loi qui permette de concilier préservation de la santé publique et développement technologique, qui fasse primer l’intérêt général de nos concitoyens face à l’intérêt économique de l’industrie de la téléphonie.

Premiers Signataires :

Célia BLAUEL (EELV) Membre du Comité opérationnel du Grenelle des ondes,

René DUTREY (EELV) Adjoint au maire de Paris chargé de l’environnement,

Nicolas GARCIA (PC) Maire d’Elne,

Jean-François MARTINS (MODEM) Conseiller du 14ème arrondissement de Paris,

Juliette MEADEL (PS) Conseillère du 14ème arrondissement Paris,

Joël PICCHIO (PG) Conseiller Municipal d’Esbly ,

Michèle RIVASI (EELV) Conseillère municipale de Valence et Députée européenne,

Dominique VOYNET (EELV) Maire de Montreuil,

Antoine WAECHTER (MEI) Adjoint au maire de Fulleren et Conseiller régional d’Alsace.

http://www.precautiontelephoniemobile.org/lappel/lation

Le point de vue des écologistes

Fil d'actualité introuvable

Action en cours

2019.08.20 Apprendre à désobéir

Plusieurs événements désobéissants dans les jours et semaines à venir, dans toute la France et au delà: août à Bayonne, dans le cadre du contre-G7: Appel  [ ... ]

Lire la suite...
2019.08.07 agir avec FNE

Avec France Nature Environnement, exigez le droit de vivre #LoinDesPesticides : signez la pétition pour interdire les épandages à proximité de nos habitations.
ref="https://civicrm.fne.asso.fr/sites/all/modules/civicrm/extern/url.php?u=62528&qid=9857853" target="_blank" rel="noopener">Lire la [ ... ]

Lire la suite...
2019.08.06 agir pour le climat

Rendez-vous pour la rentrée climatique et sociale les 20 et 21 septembre ! De nombreuses organisations écologistes et de défense des droits sociaux lancent un appel  [ ... ]

Lire la suite...
2019.07.31 Apprendre à désobéir

Journée de formation à la désobéissance civiledimanche 1er septembre, à Paris.
e stage s'adresse aux militants expérimentés comme aux militants débutants. Il  [ ... ]

Lire la suite...
2019.07.27 S'engager avec sciences citoyennes

Sciences Citoyennes s'engage avec la société civile et les mouvements sociaux :  - Sciences Citoyennes a signé la href="https://sciencescitoyennes.org/phplist2/lt.php?tid=eB8AWQNQAAACAR4DBV1VHVAAXARPD1xWVExQVAgHVQsFWwcIVVFPXQYGUQAHBFQdUwoBUk8DCVUBTFoGWlAbCgZTUVpQAQcLUVYDTwdcAARXAwABTwIMUQhMVgdeWxtQUVMDFVIDUFpcBQcDUVIFVg">tribune d’appel à mobilisation pour la  [ ... ]

Lire la suite...
Autres Actions