Routes coupées, survols d’hélicoptères, destruction de maisons au bulldozer, force d’intervention de plus de 500 CRS et Gardes mobiles, expulsions … Ce coup de force est intolérable, il ne respecte ni le droit ni les gens.

Nous, signataires de cet appel, condamnons l’évacuation des occupants d’habitations sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes débutée le matin du 16 octobre 2012, qui relève d’une opération plus militaire que policière, avec des moyens disproportionnés (plus de 500 gendarmes mobiles et CRS, hélicoptère, bulldozers).

Nous poursuivons, avec les agricultrices et agriculteurs, citoyen-nes, militant-es, la lutte contre le projet démentiel de nouvel aéroport, fleuron des grands travaux inutiles et nuisibles au moment où les ressources pétrolières deviennent rares.

Nous exigeons l’arrêt des expulsions, mais aussi la non-destruction des maisons, et réaffirmons que « l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, situé sur des terres agricoles, est pharaonique, dispendieux et inutile, à l’heure où les comptes publics sont dans une telle situation. Il ne doit pas voir le jour. »

Nous appelons François Hollande et le gouvernement de Jean-Marc Ayrault à respecter leurs engagements.

Contact : François Lotteau, 06 85 19 47 57, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

http://www.resistance-ndl.org/