Les missions militaires au service de la biodiversité ?

La protection de la biodiversité serait-elle une nouvelle mission militaire de ce siècle ? Deux secteurs traditionnellement en totale opposition, quoique...

De nombreuses recherches ont identifié des liens, au moins indirects, entre les mécanismes qui mènent à des conflits et l’environnement. Les institutions de sécurité se positionnent fermement sur le sujet, tout particulièrement l’OTAN qui a inscrit la sécurité environnementale à son nouveau concept stratégique. Les Nations Unies sont également convaincues que l’environnement représente un levier pour reconstruire la paix, voire même pour prévenir les conflits. Cette orientation est largement relayée dans les discours officiels de ses Secrétaires Généraux - Kofi Annan, Ban Ki Moon – et se traduit dans les faits par des évaluations environnementales post-conflits considérant les impacts sur la biodiversité, comme en Irak, au Kosovo, au Liban ou en Afghanistan.

Les armées ont également compris que la biodiversité est une richesse. Les millions d’hectares de terrains d’entraînement représentent un refuge pour des habitats et des espèces animales et végétales que les militaires s’engagent aujourd’hui à protéger. Certains pays vont bien au-delà, l’Inde dispose d’unités spéciales dédiées à la protection de l’environnement, et les États-Unis ont mis en place un think tank pour conseiller l’armée sur sa stratégie environnementale.

Mais si les armées se préoccupent d’environnement, c’est aussi qu’elles y ont tout intérêt. Rentabiliser leurs effectifs et leurs équipements, redorer leur image auprès du public, légitimer leur présence sur les terrains d’entraînement, engager le dialogue avec les armées d’autres pays ou experts du civil sont autant d’opportunités que la protection de la nature leur fournit.

Pourquoi les armées n’interviendraient-elles d’ailleurs pas dans des pays étrangers pour en protéger les richesses biologiques, pour stopper la destruction d’une forêt primaire par exemple ? Un scénario déjà envisagé par les plus hautes instances américaines…

« Les missions militaires au service de la biodiversité » par Sarah Brunel

Editeur : EDP Sciences (www.edpsciences.org) Collection : Intersections

Prix : 19 €, pages : 132

Parution : septembre 2012

Plus d’informations sur le site de l’éditeur :

http://www.edition-sciences.com/missions-militaires-au-service-la-biodiversite.htm