Plus d'actions...

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

En poste depuis 5 mois, Delphine Batho est aux prises avec un agenda surchargé :

• conférence environnementale,

• aide à la rédaction du plan de soutien à l'automobile,

• refonte des tarifs de l'électricité,

• défense du budget de son ministère,

• participation au sommet d'Hyderabad sur la biodiversité,

• gestion du dossier des gaz de schiste,

• réflexion sur la fiscalité environnementale,

• contrôle du plan de compensation des zones artificialisées par le chantier de l'aéroport de Notre-

Dame-des-Landes,

• saisine de l'Anses suite à la publication de l'étude Séralini sur le maïs OGM,

• rédaction du plan de soutien au photovoltaïque,

• préparation des appels d'offres éolien offshore et hydrolien,

• suivi de la nouvelle politique des parcs nationaux, de la cohabitation avec les grands prédateurs,

de la stratégie nationale pour la biodiversité,

• suivi des stress tests des centrales nucléaires,

• participation au sommet de Doha sur le climat,

• mesures pour limiter les algues vertes,

• lancement du débat national sur la transition énergétique,

• limogeage de la CGDD,

• reconquête de la qualité de l'air.

Un sacré programme.

Programme sur lequel les 300 journalistes spécialisés, membres de l'Association des journalistes de

l'environnement (AJE), de l'Association des journalistes-écrivains pour la nature et l'écologie (JNE) et de

l'association des journalistes de l'énergie (AJDE) aimeraient interroger la ministre de l'écologie et du

développement durable. Un souhait qu'il faut, pour le moment, classer dans la rubrique des voeux pieux.

Car, malgré de très nombreuses demandes formulées, depuis trois mois, à son cabinet, Delphine Batho ne

daigne répondre à la presse spécialisée. L'agenda surchargé, sans doute. A moins que ça ne soit une

nouvelle conception du dialogue entre les politiques et les journalistes, faite de communiqués et de

relations particulières avec quelques médias choisis.

Et puisqu'il est question d'agenda, Delphine Batho est probablement la seule ministre du gouvernement

Ayrault à ne pas publier le sien. Par souci de discrétion ?

Valéry Laramée de Tannenberg, président de l'AJE

Carine Mayo, présidente des JNE

Joël Spaes, président de l'AJDE

Communiqué de presse, PARIS, le 12 novembre 2012

Le point de vue des écologistes

Action en cours

2019.05.23 Formation désobéissante à Paris

journée de formation à la désobéissance civile, le dimanche 26 mai de 14h à 23h, à Paris.
'inscrire ou en savoir plus, envoyez nous un mail: Cette adresse e-ma [ ... ]

Lire la suite...
2019.05.22 CLIMAT : grève scolaire mondiale

CLIMAT : grève scolaire mondiale « Pourquoi devrions-nous étudier pour un futur qui ne sera plus si personne ne fait rien pour le sauver ? » écrit&nb [ ... ]

Lire la suite...
2019.05.21 Lire pour mieux agir

Brahea armata : les palmiers ont-ils une âme ? ar Alain Hervé >> ire LA BIODIVERSITÉ ENFIN PRISE EN COMPTE... DANS LES DISCOURS par Allain Bougrain-Dubourg&nb [ ... ]

Lire la suite...
2019.05.20 agir contre l'effet de serre

Loi mobilités : pour qui roulez-vous ? En mars, plus de 10 000 personnes ont interpellé les Sénateurs et Sénatrices pour qu’ils fassent du texte un véritable bouc [ ... ]

Lire la suite...
2019.05.14 Pour sortir du nucléaire

Comptes-rendus des actions du printemps 2019 Entre le 11 mars et le 26 avril 2019 des dizaines d’actions contre le nucléaire ont eu lieu en France, retrouvez le résu [ ... ]

Lire la suite...
2019.05.12 Parlons des sujets interdits

Démographiestrong>, migrations et décroissance : sujets tabous ?br/>Une erreur de croire les décroissants et les écologistes suffisamment ouverts pour aborder des sujets jugés  [ ... ]

Lire la suite...
Autres Actions