Plus d'actions...

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

Demain, mercredi 23 janvier, la commission du développement durable de l'Assemblée nationale organise une table ronde sur la réforme en cours du code minier. Visiblement, la commission a « oublié » d’y convier des représentants d’associations environnementalistes.

FNE est satisfaite de voir les parlementaires se saisir du sujet. Cependant, nous sommes stupéfaits de constater que la commission ne fait appel qu'à deux industriels représentant les industries pétrolières et minières et à deux organismes de recherche BRGM (sous-sol) et IFP (pétrole). Pas l'ombre d'une association de protection de l'environnement ! Pas l'ombre d'un élu local ! Certains esprits chagrins pourraient penser que les parlementaires seront plus à l'écoute des industriels que de la population et de ses représentants locaux ? Pensent-ils que les préoccupations environnementales n'ont rien à faire dans le futur code minier et que les associations n'ont pas à être consultées ?

Code minier, l’arbre qui cache le derrick

Le dossier du « gaz de schiste » a démontré que le code minier ne peut pas se limiter à favoriser l'exploitation de substances présumées stratégiques pour la nation. Le futur code devra garantir la protection non négociable de la ressource en eau, de la biodiversité et des sols. Les futures procédures devront permettre la prise en compte des territoires, de leurs politiques de développement durable, de leurs élus et de leurs habitants. Au risque d'entraîner de nouvelles situations de blocage, les parlementaires ne devront pas occulter l'importance des enjeux environnementaux et sociétaux lors de l'examen du futur projet de loi portant réforme du code minier.

Maryse Arditi, responsable du dossier Energie pour FNE : « nous demandons à la commission d'organiser une seconde table ronde avec des associations de protection de l'environnement et des représentants de collectivités territoriales afin de compléter son éclairage. Au commencement d’un débat sur la transition énergétique, cette consultation, si elle restait restreinte, serait assez inquiétante… »

Contacts :

Maryse Arditi, pilote du réseau Energie, 06 78 79 39 70

Adeline Mathien, chargée de mission du réseau Energie, 01 44 08 64 19

 

Le point de vue des écologistes

Action en cours

2018.04.17 Réseau Action Climat

Médecins et associations unissent leurs voix pour rappeler l’urgence d’agir face à la pollution de l’air À quelques jours de la date limite (31 mars) fix [ ... ]

Lire la suite...
2018.04.16 Apprendre l'action non violente

De nombreux événements désobéissants sont prévus ces prochains temps en région parisienne.  nde marche à Paris le 17 avril, Journée internationale de [ ... ]

Lire la suite...
2018.04.11 Liberté de choisir sa mort

La liberté de choisir sa vie, de choisir sa mort… De l’IVG à l’euthanasie, la revendication d’une même liberté, celle de rester maître de son destin-7810343299786976698tvIvuGACtBJHECICsCAvHCAuDBCJsDsF">   [ ... ]

Lire la suite...
2018.03.26 Quel monde voulons-nous ?

Les États généraux de la bioéthique viennent de s’ouvrir avec cette question : « Quel monde voulons-nous pour demain ? »
é consultatif national d’ [ ... ]

Lire la suite...
2018.03.23 Journée Mondiale contre la pub

Résistance à l’Agression Publicitaire (RAP) relaie l’appel « #SubvertTheCity »  lancé par la coalition Subvertisers-International. En 2017, elle a [ ... ]

Lire la suite...
Autres Actions