Plus d'actions...

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

30 personnes du collectif des Dindons de la farce occupent la plateforme pétrolière de la Petite Brosse à Jouarre (Seine-et-Marne). Nous avons escaladé la tour de forage, nous y sommes enchaînés, avons déployé des banderoles et
entendons y rester. Par cette action résolue, nous souhaitons attirer l’attention du public et des médias sur la farce qui se déroule sous nos yeux et dont nous refusons d’être les dindons.

La plateforme occupée est celle de la compagnie états-unienne HESS
Oil, l’entreprise qui cette dernière année a réalisé plusieurs
forages préparatoires sur des permis de recherche d’hydrocarbures
officiellement déclarés comme portant sur l’huile de schiste[1]
<file:///F:/les%20dindons/ALERTE.docx#_ftn1>
. Il est de notoriété publique que l’huile de schiste est
impossible à extraire sans recourir à une fracturation et
qu’aujourd’hui seule la technique de fracturation hydraulique
présente les conditions de rentabilité jugées satisfaisantes par
les pétroliers.

Pourquoi HESS Oil avance dans ses travaux alors qu’une loi (Loi n°
2011-835 du 13 juillet 2011 ) lui interdit de passer à l’acte ?
Pourquoi cherche-t-elle des hydrocarbures qu’elle ne pourrait pas
exploiter ? Difficile d’imaginer qu’un industriel entreprenne ces
opérations coûteuses (12 millions d’euros par forage, soit
plusieurs dizaines de millions d’euros par permis) sans attendre un
possible retour sur investissement. Alors, pourquoi ? Spéculation? Ou
bien les dirigeants d’HESS Oil sont-ils si sûrs que
l’interdiction sera levée comme le laisse craindre la Question
Prioritaire de Constitutionnalité déposée par la compagne texane
Schuepbach qui cherche à invalider la loi du 13 juillet (la décision
du Conseil Constitutionnel sera rendue début octobre) ?
Espèrent-ils, aussi, qu’à force de lobbying, un miracle ne rende
les dangers de la fracturation hydraulique « socialement acceptables
» jusqu’à ce que les dégâts, irréversibles, ne commencent à
apparaître?

Les sites forés sont prêts pour la suite des opérations. Après en
avoir terminé avec Jouarre, la foreuse HH300 de la COFOR (filiale de
Vinci), utilisée par HESS Oil et conçue pour forer dans les
schistes, partira sur une autre plateforme, probablement celle de
Fonteney-de-Bossery (10 Aube), site qui offre une vue plongeante sur
la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine, à moins de 110 km de
Paris, en bord de Seine.

Alors cette foreuse, pour l’instant, nous la gardons. Pour mettre en
lumière la farce en cours. Pour rappeler au Président Hollande - qui
déclarait qu’il n’y aurait pas d’exploration d’hydrocarbures
non conventionnels en France – de tenir sa parole. Pour que la
Conférence environnementale en cours ne soit pas un nouveau catalogue
d’intentions. Pour exiger la fin des forages exploratoires visant le
gaz et le pétrole de schiste, de houille et l’huile lourde,
l’abrogation de tous les permis de recherche portant sur ces
hydrocarbures, le rejet de toutes les demandes de permis en cours
d’instruction, l’abandon de tous les projets similaires et un
ferme engagement pour une vraie transition énergétique et
écologique.

Parce que la poursuite de ces travaux est une preuve flagrante des
promesses non tenues ; 

parce que les lobbies pétro-gaziers sont résolus à avancer dans
l’exploration et l’exploitation des sources d’énergie «
extrêmes » en France, dans le total mépris du refus de la
population ; pour défendre notre eau et notre air, notre santé, la
beauté de nos paysages, les alternatives écologiques et une vision
du monde régi par d’autres rêves que le profit : NON AUX
HYDROCARBURES DE SCHISTE NI DE HOUILLE, NI AUJOURD’HUI, NI DEMAIN,
NI ICI, NI AILLEURS

Contacts presse : 

 Collectif des Dindons de la Farce :

 Estelle Tardy : 0652621368

 Julien Renault : 0675605934

 Collectifs locaux (non parties prenantes dans l’action) :

 Collectif du Pays fertois, Isabelle Lévy : 0663040519

 Permanence du Collectif Ile-de-France : 0622447428

Suivre en direct : http://www.aldeah.org/fr/stop-forages-schiste

[1] <file:///F:/les%20dindons/ALERTE.docx#_ftnref1>
 “Les hydrocarbures de roche-mère en France”, rapport provisoire
du CGIET et du CGEDD, février 2012, p.13 et annexe 3

Le point de vue des écologistes

Action en cours

2018.07.11 AlterTour de France

Pour faire connaître les initiatives écologiques et solidaires, l’AlterTour prendra la route le 14 juillet à Amiens. Envie d’agir concrètement pour un monde plus  [ ... ]

Lire la suite...
2018.07.10 manifeste anti-nataliste

Population Matters a proposé à des associations internationales partageant son inquiétude au sujet de la croissance démographique, de signer un manifeste ( voir en PJ [ ... ]

Lire la suite...
2018 .07.09 Lutter contre la déforestation

Le gouvernement propose un projet de Stratégie nationale de lutte contre la déforestation importée (SNDI). Une consultation est en cours sur le sujet : mobilisons-nous [ ... ]

Lire la suite...
2018.07.05 Convergences antinucléaires

Quelle(s) stratégie(s) les antinucléaires doivent-ils déployer et quelle(s) tactique(s) mettre en oeuvre ?Les Rencontres "AN1 de nouvelles formes de lutte antinucl [ ... ]

Lire la suite...
2017.07.05 Désobéir pour agir

1) 5 juillet à 19h30 (Paris): Réunion d'information sur Code RoodNos ami.e.s néerlandais de CODE ROOD organisent un camp climat (24 au 31 août) et une action de dé [ ... ]

Lire la suite...
2018.07.04 anticorrida à Bordeaux

A une époque où la corrida n’a jamais connu un tel déclin, nous vous invitons à une inauguration complètement inédite en France sur cette pratique si controversé [ ... ]

Lire la suite...
Autres Actions