Le Jour de la Nuit est à la fois une invitation à (re)découvrir la beauté de la nuit et une opération de sensibilisation du grand public aux économies d'énergie et à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé. Le 30 octobre prochain aura lieu la 2ème édition du « Jour de la Nuit ». Pour que cette fête de la « nuit noire » soit partagée par le plus grand nombre, nous vous invitons à l'organiser localement ! En 2009, plus de 400 évènements ont été organisés partout en France grâce à la mobilisation de 177 collectivités locales et de 133 associations, parcs naturels régionaux, clubs astronomiques etc...

Pour plus d'informations: www.jourdelanuit.fr

** COMMENT PARTICIPER ? **

- Pour les associations : organisez des manifestations (sorties nature et astronomiques, retraite aux flambeaux, expositions, contes, conférences…) !

- Pour les collectivités : éteignez vos éclairages publics !

- Pour les particuliers : faîtes passer le message pour que votre commune se mobilise.

Inscrivez votre manifestation sur http://www.jourdelanuit.fr/, dans la rubrique « proposer un évènement ». Celle-ci sera localisée sur une carte de France interactive.

Pour vous aider dans l’organisation de votre Jour de la Nuit, des outils de communication et de mobilisation (logos, flyer à personnaliser, bandeaux web, affiches…) seront disponibles sur: http://jourdelanuit.fr/-Ressources-et-outils-

** QUI ORGANISE ? **

Agir pour l'environnement, Association pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes (ANPCEN), Association Française d'Astronomie (AFA), le Comité de liaison des énergies renouvelables (CLER),  le Réseau Ecole et Nature, les Conservatoires d'Espaces Naturels, Fédération des clubs connaître et protéger la nature (CNP), la fédération des Parcs naturels régionaux, FNE , les Francas, la ligue de l'enseignement, Natureparif , Le réseau action climat (RAC), Réserves Naturelles de France, Rivages de France et avec le soutien du Ministère du Développement durable, de l’Association des Maires de France, des EcoMaires et de La Caisse des dépôts et consignations.