Q-R

RÉSEAU de DOCUMENTATION

des ECOLOGISTES

Le mouvement communiste révolutionnaire a suscité une adhésion et un enthousiasme réel. Le marxisme constituait en effet une nouvelle religion séculière qui permettait de se passer des religions traditionnelles trop éloignées des réalités d’une société industrialisée. En fait l’expérience historique montre que toutes les soi-disant « révolutions » ont été confisquées par une élite. C’est la bourgeoisie marchande qui a confisqué le pouvoir après la révolution française de 1789, c’est la nomenklatura qui s’est substitué au prolétariat en URSS. Les utopies ont disparues au cours du XXe siècle dans des rages meurtrières et les militants conscients ont appris qu’il ne faut pas être trop pressé quant aux affaires humaines. D’ailleurs il n’y a plus aujourd’hui d’acteur possible pour un véritable changement social généralisé : la classe globale dépend d’une énorme machine techno-industrielle qui lui assure son niveau de vie, elle n’a aucun intérêt à changer alors qu’elle accapare tout le pouvoir. Il ne reste donc plus qu’à attendre la fin programmée du système, la crise ultime causée par le verrou énergétique qui obligera les humains à prendre collectivement conscience qu’ils ne sont pas seuls au monde, qu’ils ne sont que partie de la Biosphère. En attendant le Grand Soir, la sagesse conseille de vivre le plus simplement possible au plus près de la Nature.

Tu ne peux changer le monde que si tu te transformes toi-même.